LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Yasmin Bendaas Headshot

L'incrimination et le dénigrement des réfugiés "africains" en Algérie sont inacceptables

Publication: Mis à jour:
ALGERIA REFUGEES
FAROUK BATICHE via Getty Images
Imprimer

J'ai récemment vu une publication sur Facebook depuis la ville natale de mon père accompagnée de la photo d'une famille de réfugiés, probablement un père, une mère et un enfant assis sur un banc. La photo était accompagnée de la question: "Etes-vous pour ou contre les réfugiés africains en Algérie?".

Cette "altérisation" des réfugiés "africains" m'a laissée perplexe. L'Algérie est elle aussi africaine. Ou bien les réfugiés sont-ils plus africains du fait de leur couleur de peau? Sont-ils plus africains car ils sont plus démunis? car ils ont plus faim? Sont-ils plus africains car ils cadrent avec une certaine image que le reste du monde se fait de l'état de l'Afrique?

Le nombre de commentaires sur ce post m'a également dérangé, certains prétendant que les réfugiés apportaient des crimes et des maladies. Je suppose que ce n'est pas surprenant: sur un plan global, la triste réalité veut que des choses semblables ont été dites à propos des réfugiés dans d'autres parties du monde.

L'année dernière, des politiciens américains ont proposé de bannir les réfugiés syriens, des enfants pour la plupart, à cause d'une peur irrationnelle du terrorisme. En Allemagne, la popularité des politiciens conservateurs est en train de monter à cause de leur volonté de maintenir une Allemagne "allemande", car la vague de réfugiés du moyen-orient implique une expansion présumée de l'islam violent, du crime et des agressions sexuelles sur les femmes allemandes. D'autres exemples sont abondants et "l'altérisation" et l'incrimination des réfugiés ne sont pas des phénomènes nouveaux, mais il est décevant de voir certains Algériens tomber dans ce piège, surtout que l'Algérie ne fait pas face à un afflux de réfugiés comparable à ceux vécus par d'autres pays de la méditerranée, comme la Grèce ou l'Italie.

J'ai conscience que les Algériens ont leurs propres luttes. Je suis consciente que l'économie est léthargique et que les jeunes font face à un taux de chômage élevé, même quand ils sont diplômés. Je sais que chaque pays doit protéger ses frontières et que celles de l'Algérie sont très grandes. Ces facteurs ne doivent cependant pas changer la façon dont on traite les personnes. Ils ne rendent pas acceptable de traiter les réfugiés, surtout, comme des "moins que".

L'incrimination et le dénigrement des réfugiés "africains" en Algérie sont inacceptables. Point.

Je garde espoir que la majorité des Algériens ont une opinion différente de celle des commentateurs que j'ai vus, et j'aimerais dédier ce billet à ces Algériens qui ont laissé des commentaires exprimant ouvertement qu'ils sont "contre les réfugiés africains", souvent accompagnés de jugements racistes et discriminants.

Je ne vous demande pas de résoudre les problèmes des réfugiés d'un jour à l'autre ou de donner ce que vous ne possédez pas, sauf peut-être le respect de ceux qui sont différents de vous. Vous pouvez vous permettre au moins un "salam alaykoum". Ce salut islamique vient avec la reconnaissance que certains de ces réfugiés sont musulmans, et avec l'espoir qu'un jour ces réfugiés trouveront ce qu'ils convoitent: la paix.

Les réfugiés ne sont pas de simples migrants. Même s'ils semblent étranges et différents de vous, tout est étrange et différent pour eux. Ils n'ont plus de foyer. Ce sont des êtres humains comme nous et ils ne méritent pas de voir leur dignité piétinée alors qu'ils fuient des circonstances qu'ils ne contrôlent pas. Je peux vous l'assurer, personne ne veut être un réfugié.

Il aurait certainement été génial si les pays d'origine des réfugiés étaient stables et assez sûrs pour leurs citoyens, mais ce n'est pas le cas. Il reste la réalité cruelle que les réfugiés doivent affronter.

Donc, à ceux qui s'opposent avec véhémence aux réfugiés des pays africains voisins, je vous demande de méditer sur ce que ça signifie d'être un Algérien.

L'Algérie dans mon sang a connu l'oppression, et à cause de ça, elle n'est pas l'oppresseur.

L'Algérie dans mon sang a connu le combat pour la liberté, et sympathise à cause de ça avec les luttes pour les droits basiques de l'homme.

L'Algérie dans mon sang a connu la discrimination, et grâce à ça, elle ne traite pas les autres différemment à cause de leur couleur de peau.

L'Algérie dans mon sang connait une partie de l'Afrique: son esprit, sa culture, sa force et sa diversité, et elle en est fière.

Si les réfugiés ont accès à des droits de base comme la nourriture, l'abri, les soins, l'emploi et l'éducation pour leurs enfants, ils pourraient devenir des contributeurs forts et fiers au tissu diverse de l'Algérie. Si vous refusez qu'ils soient les parasites que certains prétendent qu'ils sont, il faut dans ce cas leur donner une chance.

Cet article a été traduit de l'anglais.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.