Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Wassim Salah Headshot

Aux origines du Dengueri tunisien

Publication: Mis à jour:
DENGUERI
Facebook/Les bons plans de tunis
Imprimer

L'anti-cher, ce mot vous rappelle-t-il quelque chose? C'est la marque que porte le fameux "bleu de chine" appelé aussi "dengueri" en Tunisie.

Cet habit, du travailleur maoïste tire ses origines de la Chine. Connu depuis les temps ancestraux dans notre bassin méditerranéen, il a était importé par les marchands venus de l'est et suivant la route de la soie.

Cet habit s'est fait connaître pendant les années 1930, par un français, qui, pour importer et distribuer ce costume s'est associé à un chinois donnant l'occasion au bleu de Shanghaï d'envahir les colonies francophones.

Souvent associé aux gauchistes, le bleu de Chine était le vêtement par excellence du révolutionnaire maoïste mais aussi du marin et de l'agriculteur chinois, car solide et facile à vêtir, il prit sa place comme étant le jean méditerranéen.

Le "dengueri" est reconnaissable avec son col badiane, sa boutonnière chinoise et son pantalon aux trois poches à la ceinture réglable. Il a été adopté par les plus grands couturiers français: Yves Saint-Laurent ou Kenzo, hier, mais aussi Klein pour la maison Laroche aujourd'hui.

D'une couleur vive, le tissu est en 100 % coton, sa teinture nécessite d'être fixée car l'indigo utilisé à l'état pur pour teindre l'étoffe du bleu de Chine commence à déteindre dès l'essayage.

Selon les chinois ce bleu indigo les protégerait contre les piqures des moustiques dans les rizières. Cette couleur nécessite d'être fixée pendant 24 heures, au minimum, à l'eau de mer ou à l'eau vinaigrée.

Si on est d'accord sur l'appellation "bleu de Chine" de ce costume des soixante-huitards, l'étymologie du mot "dengueri", ainsi prononcée en Tunisie demeure intraçable.

Je me mis à la recherche de son origine. Ceci me mena vers le nom d'une ville chinoise située au pied de l'Everest et qui faisait partie de la route de la soie. C'est la ville de "tingiri" ou "dengheri".

Ma recherche m'orienta par la suite vers une langue altaïque qui est parlée dans cette région par une minorité ethnique où le sens du mot "tingiri" ou "tenger" veut dire bleu.

Ce fameux bleu qui est la couleur d'origine de ce costume me laisse supposer qu'il tire son origine de ce sens.

Aujourd'hui, phénomène de mode oblige, le bleu de Chine n'est plus aussi bleu. Du rouge au blanc en passant par le marron, il se décline dans plusieurs teintes pour satisfaire les goûts des fashion addicts.

En Tunisie il est toujours en vente dans quelques échoppes de la rue Zarkoun, mais gare à la copie locale, car l'anti-cher original est souvent copié mais jamais égalé.

Réjouissez-vous, mesdames, car cet habit ne touche pas uniquement la gente masculine mais vous aussi. Il est difficile à trouver dans sa version féminine, certes, mais vous pourriez trouver votre bonheur dans les boutiques françaises distribuant ce costume.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.