Akram Belkaïd

Une des nouvelles de "Pleine lune sur Bagdad: « Après le chemin...

Akram Belkaïd | 22 juin 2017
La vieille femme s'exécute. Elle va dans la cuisine et ne reviens que lorsque l'enfant la rappelle en lui tendant le parchemin. Elle lit le texte et se fige. Elle relit encore et encore puis décline les phrases à voix haute. Il lui faut répéter les mots à plusieurs reprises. Des hoquets et des sanglots étouffés l'empêchent de respecter la prosodie qui s'impose. « Et nous, balbutie-t-elle... Et nous, nous aimons la vie... Et nous, nous aimons la vie autant que possible. Nous dansons entre deux martyrs. Nous aimons la vie autant que possible. Là où nous résidons, nous semons des plantes luxuriantes et nous récoltons des tués. » La grand-mère essuie ses larmes silencieuses. Elle passe sa main dans les cheveux de sa fille puis lui ordonne d'aller se coucher. A l'extérieur, on entend des sifflets et poindre le grondement des bulldozers.
Saïd Djaafer

Pleine Lune sur Bagdad d'Akram Belkaïd : De l'Atlantique au Golfe, des femmes et des hommes dans la nuit de Hulagu-Bush

Saïd Djaafer | 22 juin 2017
ll y a tant d'histoires dans ces nouvelles et elles ne se racontent pas. Il faut les lire et les déguster. (...) Il faut impérativement lire ces nouvelles-roman qui racontent de l'Atlantique au Golfe l'entrée d'hommes et de femmes dans une nuit sombre décidée par Hulagu Bush que seuls les mots des poètes illuminent par à-coups. Comme pour signifier la permanence de l'humain et de l'espoir.
Anouar Zyne

Ce que dit la lune...

Anouar Zyne | 21 juin 2017
SOCIÉTÉ - Que l'on soit clair: Nasser Zefzafi n'est pas un enfant de coeur. Pour s'en rendre compte, il suffit de revoir, au hasard, l'une de ses nombreuses vidéos: ce n'étaient évidement plus que des revendications sociales, économiques, culturelles, qu'il portait, mais c'était, dès le soir du décès de Mouhcine Fikri, un discours éminemment politique.
Mehdi Rais

Les enjeux stratégiques de la nouvelle crise du Golfe

Mehdi Rais | 21 juin 2017
Quelques jours après la tenue du Sommet USA-pays Arabes à Riyad, un séisme politique a frappé la région du Golfe après que certains membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), plus précisément, l'Arabie Saoudite, l'Emirats Arabes Unies, le Bahreïn, en plus de l'Egypte et la Libye ont annoncé la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar.
Dhia Bousselmi

Interview du ténor tunisien Hassen Doss

Dhia Bousselmi | 21 juin 2017
Hassen Doss est un jeune ténor tunisien originaire de la ville de Sousse. Le public l'a découvert avec des chansons originales comme par exemple "Chatha" qui a été un grand succès. Le ténor a réussi à s'imposer sur la scène mondiale et il a eu beaucoup de prix comme le "Jeune espoir" au 12e concours international de Vivonne en 2011. Interview.
Abed Charef

La grande foire de l'audiovisuel algérien racontée de l'intérieur

Abed Charef | 20 juin 2017
Comment toutes les institutions du pays sont-elles devenues complices ensuite, en leur accordant registre de commerce, compte bancaire, transfert de devises, et invitations aux cérémonies officielles dont des médias algériens étaient exclus ?
Hicham El Moussaoui

Maroc: Les collectivités territoriales ne savent pas dépenser

Hicham El Moussaoui | 20 juin 2017
ÉCONOMIE - Au moment où le paysage urbain est dégradé, la quantité et la qualité des infrastructures et des services publics laisse à désirer, la Trésorerie générale, via son dernier arrêté des comptes, nous apprend que les collectivités locales disposent d'un "trésor de guerre" non utilisé qui se chiffrait, fin 2016, à 33 milliards de dirhams. Comment expliquer alors un tel paradoxe?
Kouraich Jaouahdou

Quand les municipalités progressent, la Caisse des Prêts et le ministère des Affaires locales les tirent vers le bas..

Kouraich Jaouahdou | 20 juin 2017
La Caisse impose aux municipalités son propre mécanisme participatif et porte atteinte directement au principe constitutionnel de la libre administration et de l'autonomie décisionnelle des collectivités locales.
Mohamed Mellah

Les jeunes Marocains et les partis: Le courant ne passe pas...

Mohamed Mellah | 19 juin 2017
POLITIQUE - C'est un fait indéniable, les jeunes Marocains se désintéressent de la politique. En effet, seulement 33% des 18-24 ans sont inscrits sur les listes électorales. Couplé à la moyenne de l'abstention des dernières élections législatives (~55%), seulement 18% des jeunes sont impliqués politiquement.
Fatiha Daoudi

Danger de l'errance politique

Fatiha Daoudi | 19 juin 2017
POLITIQUE - La contestation populaire qui s'est déclenchée, il y a sept mois, à Al Hoceima ne s'essouffle pas mais, bien au contraire, elle s'intensifie au point de devenir nationale. Les manifestations dans les différentes villes du Maroc et la marche de Rabat qui a regroupé des dizaines de milliers de personnes en sont l'illustration. Elles clamaient leur solidarité avec les habitants d'Al Hoceima dans leurs revendications sociales et réclamaient la libération des contestataires emprisonnés.
Welid Besbes

L'université brûle et le ministre regarde ailleurs: Travaux pratiques de destruction de l'État

Welid Besbes | 19 juin 2017
L'université tunisienne est en crise. Tout le monde le sait.
Institut Afkar

Les Tunisiennes, meilleures au bac que les Tunisiens?

Institut Afkar | 19 juin 2017
Oui, les lycéennes ont un meilleur niveau scolaire que les lycéens
Tayeb Laabi

Le rif des drapeaux

Tayeb Laabi | 17 juin 2017
SOCIÉTÉ - Après la manifestation du 11 juin 2017, à Rabat, en soutien au mouvement contestataire du Rif, j'ai demandé à mes proches ce qu'ils en pensaient. "Ces manifestants soutiennent des séparatistes", m'ont-ils dit. "En témoigne l'omniprésence du drapeau de la république du Rif et celui des Imazighen et la quasi-absence du drapeau national". Mais quelle est l'histoire de ces deux drapeaux? Ceux qui le brandissent versent-ils réellement dans le séparatisme?
Allison Fox

7 pistes pour vous satisfaire de votre vie et de vos réussites

Allison Fox | 17 juin 2017
LIFESTYLE - Il y a des jours comme ça. Vous commencez une journée banale et puis deux de vos collègues ont une promotion. Vous êtes (modérément) content-e pour eux mais vous vous dites aussi: "Est-ce que je vais en avoir une aussi? Qu'est-ce que je fais dans cette boîte de toute façon?"
Jen Dobbie

Arrêtez de féliciter les hommes qui s'occupent de leurs enfants, merci!

Jen Dobbie | 17 juin 2017
VIE DE FAMILLE - Chère dame croisée à la cafétéria, merci à vous! Même occupée à vous battre pour faire manger quatre petits, vous avez pris le temps de remarquer le gars assis à la table voisine, avec un nouveau-né et un enfant de cinq ans aussi remuant que bavard. Vous lui avez souri et lancé: "C'est bien que vous permettiez à votre femme de souffler!".
Dr. Zouhair Lahna

Les orphelines d'Idlib, aux portes du Maroc

Dr. Zouhair Lahna | 16 juin 2017
RÉFUGIÉS - En acceptant de ramener quatre orphelines syriennes vers l'Allemagne, Chaher ne savait pas qu'il allait subir une galère et une humiliation sans nom aux portes d'un pays musulman. Il a vu ses compatriotes syriens se faire maltraiter par la police des frontières en Hongrie ou encore en Macédoine dans leur fuite vers l'Allemagne et l'Europe du Nord.
Pierre Kirouac

Comment expliquer la dépendance à la pornographie?

Pierre Kirouac | 16 juin 2017
Le rapport avec l'autre s'avère également affecté. La femme devient le plus souvent un objet sexuel plutôt qu'un être humain multidimensionnel.
Youssr Youssef

Des jeunes qui s'inspirent des traditions amazighs et subsahariennes pour trouver des solutions aux maux de la société (2/2)

Youssr Youssef | 16 juin 2017
Parfois innover c'est savoir faire avec ce qu'on a déjà. C'est peut-être "moins sexy et cool" que de parler d'innovations technologiques, "mais ça marche"...
Adil Mesbahi

Hirak: une analyse des rapports de force

Adil Mesbahi | 15 juin 2017
SOCIÉTÉ - Analyse du terrain de confrontation et son objet, des postures, discours et perceptions des parties prenantes, de la capacité de nuisance des protestataires, et enfin de la résonance médiatique induite.
Abdellah Ghali

Médias marocains et couverture du Rif: l'heure de la réforme a sonné

Abdellah Ghali | 15 juin 2017
MÉDIAS - Al Hoceima et sa couverture médiatique désastreuse ont mis à nu l'impuissance de la communication officielle au Maroc. Vidéos virales anti-Etat, déclarations d'inconnus appelant à la désobéissance civile, images de forces de l'ordre en déroute. La toile, déchaînée et impitoyable, a vite occupé le terrain abandonné par une communication officielle qui s'écroule sous le poids de l'inadaptabilité des méthodes et de l'attentisme.
Tous les billets de 22.06.2017 < 21.06.2017