">
Huffpost Maghreb mg
Tess Munster Headshot

Obésité: Apprendre à aimer son corps, même nu

Publication: Mis à jour:
TESSMUNSTER122
Revecka Natalia Photography

En me préparant pour une récente séance photo, je me suis amusée à enfiler mes nouvelles parures de lingerie Hips & Curves. J'ai alors réalisé comme j'aimais désormais parer mon corps de vêtements que je craignais terriblement autrefois.

Franchement, j'ai toujours aimé être nue et me promener ainsi chez moi, mais jamais devant un partenaire, jusqu'à celui qui partage aujourd'hui ma vie. Plus je grossissais, que ce soit parce que j'étais enceinte de mon fils, en raison d'un traumatisme, plus la pensée que quelqu'un voit mon corps, que je considérais à l'époque comme étant "à son pire niveau", me faisait venir les larmes aux yeux.

Aujourd'hui, je ne peux plus imaginer ma vie sans soutien-gorge cage -comme sur les photos ci-dessous prises hier - corsets, déshabillé, ou, oserai-je le dire... nudité. Mais comment suis-je arrivée à cette aisance vis à vis de mon corps et de la lingerie?

2013-12-02-Screenshot20131202at6.06.26PM.png

(Soutien-gorge Lane Bryant, déshabillé en dentelles Hips & Curves, culotte Downtown LA)

Tout simplement en ayant la force de tenter et retenter encore et encore quelque chose. Sans m'en rendre compte, au bout de ce qui m'a paru des siècles, je me suis regardée dans le miroir et j'ai réalisé tout le tort que j'infligeais non seulement à mon corps, mais aussi à moi-même. Cela m'a coûté bien des larmes mais elles étaient nécessaires pour enlever une à une toutes les carapaces dont j'avais recouvert mon corps toutes ces années... En fait, TOUTE mon "armure émotionnelle".

Même mannequin, j'ai toujours du ventre, de la cellulite, des vergetures, et après des mois d'allaitement, des seins plus aussi fermes. Et pourtant, cela ne me dévalorise pas du tout. Je pense plutôt que cela me rend mon corps intéressant.

Comme mes tatouages, tout cela raconte une histoire et je peux vous dire où j'étais, ou ce que je ressentais alors, tout comme lorsque je regarde mon corps. "J'ai eu cette cicatrice avec ma césarienne." "Ces cicatrices me viennent du jour où je suis tombée à vélo sur du gravier sans casque, alors que ma mère m'avait mise en garde bien des fois." "Mes vergetures me viennent de la puberté et de bien des années après, etc."

2013-12-02-TM3.jpg

2013-12-02-TM4.jpg

2013-12-02-TM5.jpg

2013-12-02-TM6.jpg

Photos par Revecka Natalia, photographies pour Volup. 2 Magazine

Nos corps racontent une histoire, et chacun en a une différente, tout comme chaque personne est différente, unique, et merveilleuse. Le seul problème c'est que tout le monde ne respecte pas ni ne comprend qu'on n'est pas obligé de tous ressembler à un modèle standard ou à une parfaite image de "santé". Il y a tant de forces autour de nous qui essaient de nous influencer autrement.

Pourquoi devenir nos propres ennemis? Même si vous n'avez pas de compagnon pour qui vous habiller (ou vous déshabiller), faites-le pour vous-même. Les relations que nous entretenons avec notre corps et avec nous-même sont celles qui comptent le plus.

Vous méritez de vous sentir:

SEXY
DESIREE
...ET BELLE.

Oui... vous.