Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Sarah Gaillard-Cherif Headshot

Storytelling politique: Le modèle Obama

Publication: Mis Ă  jour:
OBAMA
Pixabay
Imprimer

Le storytelling ou communication narrative est l'art de faire passer des messages en les incluant dans un récit. Le discours de Barack Obama sur la libération d'Oussama Ben Laden, en 2012, est devenu une référence en la matière. Étude de cas.


Extrait de la traduction:
"L'une des choses les plus précieuses que je possède est le drapeau que les troupes d'élite ont emporté lorsqu'ils sont partis en mission pour attraper Ben Laden. (...) L'un des jeunes soldats qui a accompli cette mission m'a confié plus tard qu'il ne méritait pas d'être salué pour ce succès. Ça a juste réussi, a-t-il dit, parce que chacun des membres de son équipe avait fait son travail. Le pilote qui a réussi à faire atterrir l'hélicoptère dont on avait perdu le contrôle. Le traducteur qui a empêché les autres d'entrer dans le complexe de Ben Laden. Nous, les soldats, qui avons écarté les femmes et les enfants de la zone de combat. (...)

C'est la même chose avec l'Amérique. Chaque fois que je regarde ce drapeau, cela me rappelle que notre destin est lié, comme ces 50 étoiles et ces 13 rayures. Personne n'a construit cette Nation tout seul. Cette Nation est grande parce que nous l'avons construite ensemble. Cette Nation est grande parce que nous avons travaillé en équipe. Cette Nation est grande parce que nous pouvons toujours avoir quelqu'un qui nous couvre.

Et si nous tenons à cette vérité, il n'y a pas de défi trop grand, aucune mission que nous ne puissions accomplir. Aussi longtemps que nous sommes unis dans un objectif commun, aussi longtemps que nous nous tiendrons à notre résolution commune, nous avançons dans notre voyage, notre avenir est plein d'espérance, et l'état de l'Union sera toujours fort."1

Barack Obama utilise plusieurs ressorts du storytelling pour transmettre à ses compatriotes américains un message fort: notre pays est uni.

La référence personnelle

En utilisant la première personne, Obama permet à ses auditeurs de s'imaginer dans sa situation.

Au lieu de nous rapporter simplement le récit, il nous raconte l'histoire d'un soldat, jeune, qui se confie à lui personnellement.

En disant "Chaque fois que je regarde ce drapeau, je me rappelle que notre destin est lié" plutôt que "Ce drapeau nous rappelle que notre destin est lié", il fait appel à ses propres émotions pour persuader son public.

Les détails concrets

Les généralités et les concepts abstraits ont tendance à traverser le cerveau des interlocuteurs et en ressortir aussi vite. En décrivant concrètement les circonstances de l'attaque contre Ben Laden, Obama crée une mise en situation dramatique, digne d'un film d'action hollywoodien.

Une fois de plus, les émotions du public sont sollicitées, pour une raison simple: un message sera toujours mieux transmis sur le plan émotionnel que sur le plan rationnel.

La morale universelle

Pour clore son discours, le président relie un propos spécifique à une morale plus grande, dans laquelle chaque Américain peut se reconnaître.

En partant d'un récit concret avec des sentiments simples (l'entente entre les membres de l'équipe du commando contre Ben Laden), il se tourne vers des causes plus grandes et universelles (la solidarité, l'union dans le pays).

En conclusion, Barack Obama utilise des méthodes connues du storytelling qui lui permettent de placer l'humain au centre de son discours, et touche ainsi personnellement son public.

1- State of The Union Address de 2012.
Traduction extraite de http://leplus.nouvelobs.com/contribution/312977-barack-obama-seul-homme-politique-au-monde-a-pratiquer-le-storytelling.html

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.