Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Sarah Gaillard-Cherif Headshot

Les 8 secrets des plus grands speakers pour prendre la parole en public

Publication: Mis à jour:
DISCOURS POLITIQUE
Getty
Imprimer

On a beau lire tous les livres possibles à ce sujet, rien ne vaut l'expérience lorsqu'il s'agit de s'exprimer en public.

Voici les leçons qu'ont tirées les orateurs les plus aguerris de cet exercice.

Responsables politiques, votre message mérite d'être transmis avec audace et verve!

1.Répétez, répétez, répétez

Il existe de nombreuses raisons pour planter un discours: un problème technique, un public non attentif... La seule chose sur laquelle vous avez un contrôle total, c'est le temps que vous consacrerez à la préparation de votre prise de parole.

Si vous avez l'impression d'être à l'aise en répétant tout seul, pensez à tous les paramètres qui pourraient vous perturber en direct, et répétez votre discours encore une fois et encore...

Vous pensez en faire trop? Pour chaque minute de discours, Churchill consacrait 1h de préparation. Vous devez parler 45 minutes? Prévoyez 45h!

2. N'ayez pas peur des silences

Avec la nervosité, on a souvent tendance à vouloir "meubler", de peur de bafouiller ou de perdre le fil de nos idées. Au contraire, il est primordial de marquer des pauses.

Non seulement cela vous permettra de vous rassembler et d'anticiper sur votre prochaine phrase, mais surtout, cela donne du poids à vos paroles.

Le président Obama maîtrise à la perfection l'art du silence, comme en témoigne son discours, suite à l'attentat à Orlando en juin 2016.

3. Assurez la première minute

Les 60 premières secondes sont cruciales pour "accrocher" votre public. Les études montrent que si au-delà d'une minute, votre auditoire ne connait toujours pas le message principal de votre discours, vous avez de grandes chances de perdre son attention.

Commencez par une histoire personnelle, à laquelle tout le monde peut s'identifier, pour introduire le point principal de votre allocution.

Si vous analysez les 3 Ted Talks les plus vues sur internet, vous remarquerez que leur "grande idée" est exposée dès le départ, tout en laissant une part de suspense.

Par exemple, Ken Robinson commence son discours en expliquant que "L'éducation peut nous permettre d'accéder à un futur que nous ne pouvons même pas encore imaginer."

4. Restez naturel

Rien de pire que de repérer une personne qui baille pendant que vous vous adressez à votre public, ou de voir quelqu'un sortir son téléphone au moment de la révélation de votre "grande idée".

Pour ne pas vous laisser déstabiliser, concentrez-vous sur les personnes qui semblent adhérer à votre message. Cela vous permettra également de vous exprimer de manière plus naturelle.

On a souvent tendance à se représenter le public comme une entité globale à qui l'on devrait s'adresser d'une manière différente que dans la vie. Rappelez-vous donc que vous vous adressez simplement à des gens, à qui il vaut mieux parler avec naturel, en étant vous-même. Comme si vous essayiez de les convaincre autour d'un café.

Ronald Reagan le confirme: "Adressez-vous bien à votre public, ne regardez pas au-dessus d'eux ou à travers eux. Utilisez des mots de tous les jours. Je n'ai jamais oublié la vision des hommes assis au café, tous réunis avec attention autour de la radio."

5. Trouvez 3 visages amicaux

Les bons speakers se servent beaucoup de leur regard pour créer une connexion avec chaque membre du public. D'une manière très pragmatique, repérez une personne qui se montre réceptive à votre discours dans la partie gauche, une au centre et une dans la partie droite de votre auditoire. Elles seront des points d'accroche rassurants lorsque vos yeux balayeront la salle.

6. Faites-les rêver

Comme dans une histoire, un discours doit être structuré pour tendre vers une idée. Dans la TED Talk de Nancy Duarte, cette spécialiste de l'art oratoire et du storytelling explique avec brio comment il s'agit d'alterner entre ce qui est et ce qui pourrait être (What is vs what it could be).

Ce motif se retrouve dans la mythologie, la musique classique et les discours des plus grands orateurs de notre temps, comme Martin Luther King et Steve Jobs.

7. Parlez avec votre corps

Le contact physique et visuel, les expressions faciales, et tout ce qui participe au langage corporel doit absolument être pris en compte dans la préparation d'un discours. Votre attitude physique peut donner de nombreux signes implicites à votre auditoire.

Ils indiquent si vous êtes sincères, si vous croyez à vos idées ou si vous avez confiance en vous.

Prenez l'exemple de Nicolas Sarkozy, qui sur cette vidéo appuie la répétition de l'expression "Être français" par des mouvements de main bien précis.

8. Bougez!

L'attention du public doit être constamment stimulée afin qu'ils ne se déconcentre pas. Le mouvement force le système nerveux à rester en alerte.

Si vous bougez sur scène, les yeux des spectateurs doivent vous suivre. Utilisez l'espace pour mettre en valeur vos paroles : approchez-vous et parlez moins fort pour créer de l'intimité.

Devenez immobile lorsque vous voulez donner de la force à vos mots. Puis revenez au centre de la scène pour reprendre le thème principal de votre discours.

Pour vous donner une idée, voici une vidéo datant de 1997, devenue légendaire: l'un des premiers discours de Steve Jobs pour Apple.

Regardez avec attention sa façon de marcher, complètement décontractée, en rupture totale avec les codes de l'époque. Il se permet presque de s'asseoir contre un tabouret haut. Le résultat est bluffant de naturel, tout en gagnant en impact.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.