LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Samy Mojtabi Headshot

Le Maroc sévèrement puni

Publication: Mis à jour:
STADE FOOT MAROC
Wikipedia
Imprimer

SPORT - C'est officiel, le Maroc ne verra pas la Coupe d'Afrique des Nations avant 2021. La Confédération Africaine de Football a annoncé hier soir que le royaume chérifien était interdit de CAN 2017 et 2019, une sanction due au refus du pays d'organiser la CAN 2015 à cause de l'imbroglio Ebola.

Cette décision a été prise lors de la réunion du comité exécutif de la CAF à Malabo. Quelques mois auparavant, personne n'aurait imaginé un tel dénouement dans une affaire qui a divisé l'Afrique, et élargi un fossé de plus en plus grand entre le football maghrébin et le football subsaharien.

Le Maroc, en demandant le report de ce tournoi que tout un pays attendait, ne pensait pas s'exposer à un tel courroux des instances africaines. Chaque partie est restée sur sa position, et la CAF n'a jamais vraiment apprécié le revirement du Maroc, mettant à mal ses prévisions économiques et logistiques, à l'approche de la compétition phare du continent.

En plus des sanctions sportives, la CAF a ajouté deux lourdes amendes. Une d'un million de dollars et une seconde de 8,05 millions d'euros (très précis effectivement) "en réparation de l'ensemble des préjudices matériels subis par la CAF et les parties prenantes du fait du désistement survenu".

La dureté de la CAF rappelle le précédent du Nigéria en 1996, qui avait été suspendu pendant 4 ans de toutes compétitions continentales, pour avoir boycotté la CAN en Afrique du Sud. Issa Hayatou, grand patron du football africain, n'a jamais caché son mécontentement à la suite des demandes marocaines concernant le report du tournoi.

Le président de la CAF voulait faire du Maroc un exemple malgré ses déclarations ambiguës et à double-sens sur le sujet ces derniers mois. Aujourd'hui, il s'élève même en défenseur du Royaume. Le Camerounais serait personnellement intervenu en faveur du Maroc durant la réunion du comité exécutif.

En effet, des punitions encore plus importantes étaient apparemment envisagées par les membres du comité. "Si vous faites ça, vous tuez le football marocain", serait en substance ce que l'ancien candidat à la présidence de la FIFA (2002) aurait déclaré devant l'assemblée. Une bienveillance que le peuple marocain saura apprécier, ou pas.

En attendant, le Maroc ne devrait pas en rester là et des multiples joutes juridiques sont à prévoir tant l'injustice semble grande pour ce pays du Maghreb qui a tant apporté à l'histoire du football africain. Une Coupe d'Afrique des Nations sans ses meilleurs éléments perd indéniablement de l'intérêt au niveau sportif, c'est un fait.

Bien malin qui pourra dire quel est le véritable perdant dans toute cette histoire...

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.
Close
Il était une fois la CAN
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée