LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Sami Agli  Headshot

L'entrepreneuriat social, le nouveau visage de l'économie algérienne ?

Publication: Mis à jour:
IMPACTAWARD
Sami Agli
Imprimer

L'envie d'écrire sur l'entrepreneuriat social est née de ma participation aux Impact @wards un concours organisé par le programme maghrébin 'Impact @ work' et porté par l'Algerian Social Entrepreneurship Space. Il était question de récompenser les meilleurs projets entrepreneuriaux autour de l'économie sociale et solidaire (ESS).

L'Entreprenariat Social est une initiative économique au service de l'intérêt général répandant aux besoins social et/ ou économique, J'ai eu l'honneur de faire partie du jury et j'ai été épaté par tant d'énergie. J'ai découvert que l'Algérie a largement le potentiel pour développer une économie sociale et solidaire active.

Durant la finale d'Impact @wards en octobre dernier, j'ai découvert une source inépuisable d'idées chez les jeunes Algériens. Pour n'en citer que quelques-uns: l'entreprise "Moussa3id" qui propose une aide et une assistance à domicile pour les personnes en difficulté. J'ai été épaté par le filtre à eau portatif de l'entreprise "Safi" qui vise à assainir notre eau et à réduire nos déchets en plastique. Les jeunes d' "Academiatouna" qui veulent aider les étudiants algériens en sciences à réussir dans leurs études m'ont ému.

Grâce à ce type de programme il a été possible de repérer ces ambitieux porteurs de projets et les aider à concrétiser leurs idées.

Tous gagnants

Partout, l'ESS a prouvé qu'elle pouvait ajouté une valeur ajoutée à l'économie d'un pays. Que ce soit dans le monde anglo-saxon, en Europe et même chez nos voisins directs : la Tunisie et le Maroc l'intègrent même dans leur stratégie nationale.

Pourquoi pas en Algérie ? Elle fait déjà partie de nos traditions algériennes. L'entraide, la solidarité sont des valeurs inhérentes à la culture algérienne.

A grande échelle elle répondrait à plusieurs besoins :

  • La diversification de notre économie
  • Le besoin d'innovation et de recherche
  • Elle pourrait répondre à des besoins humains, territoriaux parfois oubliés à cause de stratégies de profit.
  • La création d'emploi. L'embauche est l'un des objectifs prioritaires de l'entreprise sociale. Elle s'adresse notamment aux personnes dont l'accès à l'emploi est plus difficile.

Nous serions finalement tous bénéficiaires : l'Etat, l'entreprise et le citoyen.

Steve Jobs disait: "Ceux qui sont assez fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde sont ceux qui le font"

Elargir l'impact social

L'ESS existe en Algérie c'est un fait, il faut désormais l'aider à se développer. Plusieurs formes existent déjà en Algérie telles que les coopératives (agricoles ou encore industrielles en majorité), des associations, des incubateurs...

Toutefois les entreprises privées à visée sociale sont encore peu nombreuses. Les projets émergent essentiellement dans le milieu étudiant, auprès des jeunes Algériens qui ont une vision fraîche et optimiste. Transformons cet optimisme en or.

Il est donc avantageux aujourd'hui de soutenir des programmes tels que "Impact @ work" qui ambitionne d'accompagner 2000 jeunes porteurs de projets dans la région maghrébine ou encore "Enactus Algeria" qui sillonne le pays pour inspirer et former les étudiants à l'entrepreneuriat social.

Nous pouvons aussi imaginer d'autres leviers et accompagnements spécifiques à l'Algérie. L'ESS a aujourd'hui besoin d'appuis financier, juridique, et pourquoi pas fiscal. Nous pourrions commencer dès à présent par intégrer de plus en plus d'acteurs de l'ESS dans les réseaux d'entrepreneurs algériens.

C'est seulement en accompagnant ces initiatives qu'elles verront le jour et renforceront le tissu économique algérien.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.