Huffpost Maghreb mg
Samantha Rodman PhD Headshot

Les hommes et le sexe: Fantasmes et réalité

Publication: Mis à jour:

En tant que thérapeute de couples, je constate qu'un certain nombre de problèmes de communication sont liés au sexe. Encore faut-il qu'il y ait communication. La plupart du temps, chacun pense que l'autre partage sa conception de la sexualité. Rien n'est plus faux. Alors, me voilà, telle une superhéroïne psychologue, prête à terrasser les quiproquos les plus courants sur les rapports physiques. A part ça, je peux aussi résoudre le problème de la paix dans le monde.

Plaisanterie mise à part, vous pourrez peut-être envoyer cet article à votre mari pour lui montrer que vous êtes normale, ou pour avoir une franche discussion sur votre vie sexuelle.

Voici les idées reçues les plus fréquentes que les hommes ont de la sexualité, suivies à chaque fois de ma réponse.

1. Dans les relations à long terme, il est normal que l'homme et la femme aient tous deux fréquemment envie de faire l'amour

C'est normal chez CERTAINES PERSONNES.

Ce sont généralement des hommes, ou bien des femmes qui se sentent bien dans leur peau avec leur partenaire, ou qui sont avec quelqu'un depuis peu de temps. Vous remarquerez que le mot "hommes" n'est suivi d'aucun qualificatif, contrairement au mot "femmes". Je ne suis pas en train de dire que les femmes n'aiment pas le sexe. Mais toutes les études récentes démontrent que leur libido s'effondre quand elles sont dans une relation monogame (cf. What Do Women Want? de Daniel Bergner), alors que l'on pensait jusqu'ici que c'étaient les hommes qui finissaient par se lasser et qu'elles continuaient à avoir envie de leur partenaire.

En clair, et malheureusement pour vous, il est tout à fait normal que votre épouse n'ait PLUS de désir. Si elle constate une diminution de son désir, c'est complètement naturel. Elle a probablement affaire au trio infernal de la baisse de libido: la monogamie prolongée, la fatigue et une mauvaise image de son corps (les enfants n'arrangent rien).

Les rancœurs que vous-même ou votre couple pouvez parfois lui inspirer, et tout ce qui peut provoquer un manque de confiance en elle, aura également un effet négatif sur son désir. Si un ou plusieurs de ces facteurs s'appliquent à votre couple, elle devra faire de réels efforts pour avoir envie de vous, ce qui est parfaitement normal (désolée, les gars). Pour une discussion plus approfondie de cet état de fait, vous pouvez lire L'intelligence érotique: Faire vivre le désir dans le couple d'Esther Perel.

2. La plupart des couples mariés font l'amour au moins trois fois par semaine

Regardez ce tableau. Quasiment la moitié des mariages où l'homme a entre 25 et 49 ans entrent dans la catégorie "quelques fois par mois ou une fois par semaine". Et seuls 5,8% des maris trentenaires font l'amour au moins quatre fois par semaine. Et encore, ce tableau ne fait pas la différence entre les couples qui sont mariés depuis longtemps et les autres, ou ceux qui ont des enfants, ceux dont la femme allaite ou est enceinte, et ceux ou l'homme ou la femme souffre de dépression ou de n'importe quel autre symptôme susceptible d'influer sur la libido. En tant que médecin, et par les soirées entre mères auxquelles j'ai assisté, les pères d'enfants en bas âge font l'amour moins d'une fois par semaine, en moyenne. En gros, ils misent sur un à deux rapports par semaine, et puis les soucis et les enfants ont tôt fait de bouleverser leurs plans (surtout quand on dort avec bébé).

3. Les femmes font avant tout l'amour pour éprouver du plaisir

Au contraire. Les femmes préfèrent généralement que le rapport sexuel ne soit pas lié à leur plaisir. En fait, beaucoup de mes patientes disent fantasmer sur un homme fou de désir qui ne pense qu'à lui. Si une femme a l'impression que son partenaire veut à tout prix lui procurer un orgasme, elle se mettra la pression et aura du mal à se détendre. Ceci ne veut pas dire que les femmes refusent d'avoir du plaisir mais que, pour elles, le plus important est que leurs partenaires les trouvent sexuellement attirantes et qu'ils aient envie d'elles. Les femmes n'aiment pas trop les hommes qui essaient différentes techniques pour assurer au lit. Ça leur donne l'impression d'être un sudoku compliqué entre les mains de leur partenaire.

4. Il n'y pas beaucoup d'hommes qui se préoccupent du plaisir de leur partenaire

Ma plus grande contribution au bonheur de l'humanité sera peut-être de tordre le cou à cette idée reçue. Combien de fois ai-je entendu mes patients dire que, "contrairement aux autres", ils "adoraient" lécher? Quoi qu'il en soit, messieurs, écoutez bien: si je me fie à mon expérience professionnelle, vous êtes à peu près 80% à aimer ça. Pas vraiment une minorité.

Pendant ce temps, de retour sur Terre, il y a très peu de femmes en couple depuis longtemps qui rêvent de caresses buccales. Je peux vous l'assurer. Même les bombasses avec qui vous sortiez à la fac, et qui ne pensaient qu'à ça. Vous savez pourquoi elles ne pensaient qu'à ça?

  • elles étaient jeunes, avec une libido débordante. Les hommes et les femmes sont assez semblables de ce côté-là et, du point de vue de l'évolution, cela se comprend. Le pic sexuel à 18 ans pour les hommes et 40 ans pour les femmes, c'est un mythe (probablement né du fait que les jeunes femmes n'osent pas trop dire ce dont elles ont envie, alors qu'elles prennent de l'assurance avec l'âge et semblent donc plus sexuelles).
  • elles venaient de vous rencontrer et vous trouvaient super sexy. Je le répète, la libido baisse considérablement chez les femmes en couple depuis longtemps. Même vos histoires les plus longues à la fac n'ont rien à voir avec une relation monogame sur la durée, où votre épouse partage votre quotidien et ramasse vos slips qui traînent.

Beaucoup de femmes n'aiment pas les caresses buccales (trop de sensations au même endroit) parce qu'elles peuvent créer une certaine distance, physique et affective. Sans compter que vous vous y prenez au mauvais moment. Beaucoup de femmes auront envie de votre langue une fois qu'elles sont déjà excitées. Si vous le faites trop tôt, cela peut les gêner physiquement, ou les mettre mal à l'aise. Attendez qu'elles se détendent un peu, mais sachez que beaucoup n'y prennent pas de plaisir.

5. Il faut que je tienne le plus longtemps possible et que je me contrôle

Si j'en crois mes patientes, les femmes ne veulent pas d'un homme qui leur fasse l'amour pendant des heures. Comme je l'écrivais plus haut, elles aiment que leurs partenaires aient vraiment envie d'elles. Si vous n'éjaculez pas, serait-ce parce que vous ne les désirez pas vraiment? Bien sûr, si vous avez des problèmes d'éjaculation précoce (une minute ou moins), une thérapie ou des techniques que vous pouvez mettre en œuvre vous-même seront susceptibles de vous aider.

6. Il faut toujours plein de préliminaires, parce que les femmes adorent ça

C'est vrai pour certaines. D'autres préfèrent directement passer aux choses sérieuses. Beaucoup de femmes ont besoin de faire l'amour pour avoir envie de faire l'amour. Par ailleurs, si votre épouse estime que vous risquez d'être interrompus (par exemple quand les petits vont se réveiller), un long rapport sexuel peut la stresser. Moralité: ne croyez pas qu'elle a systématiquement envie d'un rapport qui dure longtemps. Posez-lui la question, ou voyez comment elle réagit à quelque chose de, disons, plus direct.

7. Les femmes jouissent souvent pendant la pénétration

Les trois quarts des femmes n'ont pas d'orgasme par la pénétration. Si vous ne le saviez pas, cette statistique va révolutionner votre point de vue. Votre épouse n'est pas bizarre, ou incapable de vivre pleinement sa sexualité. C'est juste une femme-ordinaire-qui-ne-jouit-pas-quand-on-la-pénètre (pas très concis, mais très fréquent).

8. Après un enfant, la plupart des femmes retrouvent rapidement leur libido

Si par "rapidement" vous voulez dire quand le dernier de vos enfants a fêté son 5e anniversaire et qu'il ne fait pas de cauchemars, d'accord. Et aussi si les femmes ont repris le sport, qu'elles mangent équilibré, qu'elles dorment bien et qu'elles se sentent bien dans leur peau, et pas uniquement en tant que maman. Alors, là, c'est vrai, c'est assez rapide.

9. Le porno n'a aucune influence négative sur notre couple ou notre vie sexuelle

Je ne suis pas d'accord. Oui, il est normal de se masturber, MAIS on a tous une quantité limitée d'énergie (mentalement, physiquement et sexuellement). Si vous donnez le meilleur de vous même à une fille sur internet, votre épouse n'en profite pas. Je parie même que votre femme se sent assez mal à l'idée que vous regardiez des filles nues, dont la plupart sont "mieux foutues" qu'elle (même si ce n'est pas le cas, elle le pense peut-être). Plus les hommes regardent du porno, moins ils ont de chance de se satisfaire du physique et de la libido de leur partenaire dans la vraie vie. Relisez par exemple le point n° 7. Est-ce que vous avez déjà vu un film porno où la fille ne grimpait pas aux rideaux dès qu'on la pénétrait? Bien sûr que non. Pourtant, ce n'est pas ce qui se passe avec la majorité des femmes. L'équivalent d'un porno pour votre épouse, c'est N'oublie jamais, avec Ryan Gosling (après l'avoir vu, elle ne vous parle plus pendant quelques jours).

En plus, le porno peut être addictif.

Attention: je ne suis pas en train de dire que les femmes n'ont aucun effort à faire pour être davantage disposées à faire l'amour et trouver un équilibre sexuel au sein de leur couple (et pour elles-mêmes). Mais le but de cet article était de mettre l'accent sur le gouffre qui existe entre ce que la plupart des hommes (mais pas tous!) croient savoir sur le sexe, et la réalité de ce qu'une majorité de femmes pensent et ressentent. Discutez-en avec votre épouse et voyez si vous êtes sur la même longueur d'ondes. Si vous voulez en savoir davantage, je vous conseille l'excellent Wanting Sex Again de Laurie Watson (non traduit en français).

Et ne vous inquiétez pas, mon prochain article s'intéressera aux idées reçues des femmes sur le sexe.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.