Huffpost Maroc mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Saad Boutayeb Headshot

De quoi LinkedIn est-il vraiment le nom?

Publication: Mis à jour:
LINKEDIN
shutterstock
Imprimer

EMPLOI - Avec plus de 100 millions d'utilisateurs actifs dans le monde, LinkedIn est un réseau social de premier plan, sur lequel les candidats peuvent mettre en avant leurs atouts professionnels et chercher le poste idéal. Ceci grâce à des profils et descriptions de compétences impressionnants, mais qui sont bien souvent en décalage avec la réalité.

Sans vouloir faire de procès d'intention, il est clair qu'une grande majorité de profils LinkedIn se basent en effet sur l'exagération et la pédanterie du professionnalisme et de l'érudition, qu'il s'agisse de l'expert en tel ou tel domaine ou du consultant qui semble intimider par ses talents très souvent enjolivés ou par toute autre compétence maquillée capable d'intimider le commun des mortels.

En visionnant certains profils, on se dit souvent: "comme c'est impressionnant!" Ceci dit, qu'est-ce que Linkedin? Et quelle est la réalité de tous ces profils qui étonnent par leur prestige professionnel narcissique, orientés avec acharnement vers le marché de l'emploi?

LinkedIn est un réseau social qui permet de décrocher des entretiens pour d"éventuelles embauches. Au-delà de cet usage pratique, beaucoup de ses utilisateurs développent des profils qui surpassent leurs compétences initiales. Exemple concret: une personne anglaise d'origine russe dresse un portrait professionnel qui symbolise l'ultime élitisme de ce qu'une personne peut être dans la vie active. Elle excelle dans le consulting (domaine souvent flou et plein d'ambiguïtés), elle est auteur et experte dans tous les domaines (même dans la préparation de jus tropicaux!).

Exemple et euphémisme mis de côté, pourquoi LinkedIn pousse-t-il l'individu à un tel degré de narcissisme professionnel? Selon des études récentes faites au Royaume-Uni, qui se focalisent sur les réseaux sociaux, les employeurs sont conscients que la majorité des demandeurs d'emploi sur LinkedIn exagèrent leurs compétences sur leur profil.

Une étude menée par un cabinet de recrutement majeur au Royaume-Uni montre ainsi que sur 300 candidats, 82% d'entre eux ont menti ou exagéré leurs compétences sur leur profil LinkedIn. Le sondage a également révélé que 67% des employeurs pensent que les titres et responsabilités professionnelles mis en avant par les candidats n'étaient pas fiables. De plus, l'éducation universitaire et les qualifications étaient susceptibles d'être inventées et/ou embellies.

Avec plus de 500 sociétés de recrutement qui utilisent LinkedIn, cette enquête était vitale pour d'éventuels recrutements fiables. LinkedIn est un outil de recrutement en ligne utile, mais quand il est en décalage avec le monde réel, il devient beaucoup moins crédible.

La vérification de la fiabilité des candidats est une question plus pratique que relationnelle. Un certain nombre de problèmes pourront être révélés lors d'un entretien physique, au cours duquel l'employeur pourra déterminer si un candidat potentiel a menti sur son CV. Ainsi, les recruteurs insistent sur la nécessité de maintenir la recherche de candidats via des méthodes traditionnelles, aux côtés de nouvelles méthodes de recherche comme les médias sociaux.

Les employeurs trouvent en effet que les profils LinkedIn des candidats sont très souvent incompatibles avec leur CV. Ils remarquent aussi fréquemment que leurs qualifications sont imprécises. Quant aux recommandations ou connexions de la part de responsables ou d'amis, ce ne sont en aucun cas des indications fiables, et le mensonge peut s'élargir a cette note tant valorisée par certains.

Ce n'est un secret pour personne: les gens sont narcissiques en ligne, et notamment sur les médias sociaux. Certains disent qu'ils ont terminé un diplôme alors qu'ils l'ont reporté ou ne l'ont pas encore terminé. Enfin, les profils, les expériences et les recommandations professionnelles sur LinkedIn sont souvent enjolivées par le sujet et ses "complices". Les contacts, les amis ou les collègues de travail sont dans une sorte de connivence invisible à l'oeil nu.

Tout dépend de la façon dont le sujet aborde LinkedIn en tant que réseau professionnel. Du point de vue du recruteur ou du candidat, ce réseau social doit donc être abordé avec précaution.

LIRE AUSSI: Linkedin lance sa version arabe

Close
Ces applications 100% marocaines dont vous ne pourrez plus vous passer
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée