LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Rym Marrakchi Headshot

Internat en médecine: Baignade en eau glacée

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Aujourd'hui j'ai six ans et pour la première fois je vois la mer. Je n'ai pas dormi hier soir, j'étais beaucoup trop impatiente à l'idée d'aller me baigner. J'avais auparavant vu beaucoup de photos, de films et de dessins animés où des enfants barbotaient dans l'eau et des amis qui y sont allés m'ont eux-mêmes raconté leurs vacances d'été à la plage. Mais aujourd'hui, ça sera mon tour.

Moi aussi j'aurai mes souvenirs, mes histoires à raconter. À quel point l'eau serait-elle salée? À quel point serait-elle fraîche? Jusqu'où aurai-je pied? Est-ce difficile d'apprendre à nager? Mon père m'apprendra, il m'a promis et nous y voilà enfin. Vêtue de mon maillot de bain tout neuf, mes pieds touchent les vagues pour la première fois. Je vois mon père avancer et s'enfoncer dans l'eau et je le suis, il me prend alors dans ses bras et d'un air enjoué, me dit: "prête? Un... Deux... Trois". Plouf. Ca pique! Pourquoi ça pique autant? Mes yeux, ma gorge, mon nez, je n'ai pas pied, comment faire pour flotter? Mon père me prend et me rassure: L'eau de mer ça guérit, c'est bon pour la santé. C'est reparti. Un autre plongeon, un troisième, un quatrième, un énième. Je pleure. Je ne comprends rien, comment suis-je supposée faire? Je m'agrippe à mon père pour reprendre mon souffle et perchée sur son dos je regarde autour de moi. Pas très loin, un autre enfant apprend à nager: il a des brassards et une planche, son père lui montre comment bouger les bras et les jambes, comment respirer, quand fermer les yeux. Il a du mal mais il a l'air content. Je suis fatiguée.

L'internat en médecine est en tout point pareil, brutal.

Il est 18h, ma première journée à la plage touche à sa fin, et pour la première fois, je flotte.

rfez

rfz

q

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.