Ramla Ayari
RECEVEZ LES INFOS DE Ramla Ayari

Les articles de Ramla Ayari

"Un jour pour les femmes" de Kamla Abou Zekri: D'amour et d'eau fraîche

(0) Commentaires | Publication 22 septembre 2017 | 14h51

Résolument féministe, profondément féminin, "Un jour pour les femmes" de Kamla Abou Zekri aborde la question du rapport corps-désir-loisir de manière originale.

L'idée première du film est simple: une piscine publique ouvre dans un quartier populaire cairote. Sur les sept jours d'activité hebdomadaire, il a été décidé qu'un jour serait...

Lire le billet

"Clash": de la nécessité de coexister?

(0) Commentaires | Publication 28 septembre 2016 | 11h17

Coexister. Vivre les uns avec les autres. Vivre ensemble, malgré les différences, malgré la différence. Tel est le message que semble vouloir transmettre Mohammad Diab à travers son deuxième long-métrage « Clash ».

Pendant un peu plus d'une heure trente, le film tangue entre le monstrueusement humain et l'humainement monstrueux. Il...

Lire le billet

"Beyrou-teen" ou la recherche de la jeunesse éternelle

(0) Commentaires | Publication 4 août 2016 | 14h03

Les femmes de Beyrouth sont coquettes. Très coquettes même. À un point tel qu'elles paraissent toutes avoir dix-huit ans; même celles qui en ont soixante-seize!

C'est du moins l'une des premières impressions qu'elles dégagent, dès que vous les rencontrez dans une salle d'embarquement pour un vol à destination du...

Lire le billet

Fictions ramadanesques: Une recette familiale

(0) Commentaires | Publication 10 juin 2016 | 14h48

TÉLÉVISION - Mon instant "glamour" ramadanesque, c'est quand je m'affale sur mon canapé, les orteils en éventail, auréolée d'odeur de friture en "Sainte Bricka" qui se respecte.

C'est à ce moment même où mon processus de (très lente) digestion se met en marche et que je regarde la télévision,...

Lire le billet

"Miroir, miroir dis-moi qui est la plus belle?" ou le spectateur à l'épreuve des feuilletons ramadanesques

(0) Commentaires | Publication 7 juin 2016 | 09h37

J'avoue, j'admets, je confesse, que pendant le mois Saint, mon quotient intellectuel doit sans doute être inférieur à 9, les "jeux" politiques de la Tunisie post- révolutionnaire l'ayant déjà sérieusement affecté les onze autres mois de l'année, les feuilletons ramadanesques l'achevant définitivement le 12ème.

Ce matin, par exemple, j'ai...

Lire le billet