Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Rachid Barnat Headshot

On demande aux Français musulmans de sortir de leur silence

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Après l'odieux crime commis contre le prêtre Jacques Hamel égorgé dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, des voix se sont élevées ici et là auxquelles se joignent des hommes politiques français, pour demander aux Français de confession musulmane de sortir de leur silence!

Curieuse façon de se défausser de leur responsabilité, quand les responsables politiques français, tentent de noyer le poisson plutôt que dénoncer le wahhabisme et ceux qui veulent l'implanter en France, que sont leurs amis pétromonarques!

S'ils ont rejeté le péril rouge du communisme et se sont réjouis de la chute du mur de Berlin qui signait sa fin, ils semblent jouer du péril vert islamiste pour des raisons bassement électoralistes ne mesurant pas le réel danger du wahhabisme ... par ignorance ou, pire, par cynisme.

Il est plus facile pour eux, populisme oblige, de se décharger de leur responsabilité en culpabilisant les français de confession musulmane comme s'ils étaient responsables de l'expansion du wahhabisme et comme s'ils adhéraient à l'islamisme auxquels ces responsables politiques français de droite comme de gauche ont permis de s'installer en France! Alors que les musulmans sont les premières victimes de ce cancer du siècle.

Il leur suffirait d'empêcher la diffusion du wahhabisme et de combattre les mouvements politiques qui s'en revendiquent; et ce par les armes légales de la République!

Pour cela il suffit d'interdire les partis islamistes; de surveiller de près leurs meetings que sont les lieux de culte et de "culture arabo-musulmane" où prédicateurs et pseudo imams officient ouvertement pour endoctriner une jeunesse déboussolée ... et recruter les kamikazes, qui se prennent pour des jihadistes!

Ils sont responsables de l'implantation du wahhabisme en France, cette doctrine qui fonde tous les néo-salafismes, dont celui les Frères musulmans avec lesquelles ils fricotent et coopèrent!

Inconscience ou calculs politiques? Ce sont ces responsables politiques français qui ont permis aux Frères musulmans de s'installer en France et d'infiltrer les rouages de l'État comme le préconisent les stratèges de la confrérie.

Alors pourquoi pousser le cynisme jusqu'à vouloir créer la confusion et faire l'amalgame entre des croyants qui n'ont jamais posé problème avec leur religion, à la France; et des hommes politiques financés et soutenus par leurs amis pétromonarques pour instrumentaliser leur religion et s'implanter sur la scène politique française?

A-t-on demandé aux basques de prouver leur attachement à la République quand les attentats des séparatistes basques terrorisaient les français? A-t-on demandé aux corses d'en faire de même quand les nationalistes corses multipliaient les attentats? A-t-on demandé aux Français de confession juive de dénoncer le sionisme qui instrumentalise leur religion pour coloniser ce qui reste des territoires palestiniens? Alors pourquoi y aurait-il une exception pour les Français de confession musulmane ?

D'ailleurs il est curieux qu'après chaque attentat, les Frères musulmans montent au créneau et occupent les médias avec leurs discours comme pour rassurer les Français qui pourraient les suspecter d'en être les commanditaire, usant et abusant de la taqiyya!

Alors que les terroristes des derniers massacres en France sont Tunisiens recrutés par les Frères musulmans -confrérie qu'on dit proche d'Ennahdha- dans une Tunisie livrée aux prédicateurs venus d'Arabie. Frères musulmans que les responsables politiques français soutiennent toujours et continuent à vanter aux Tunisiens leur islamisme modéré.

Or à la suite de chaque attentat en France, ces responsables politiques, avec à leur tête François Hollande, nous rebattent les oreilles que la France est en guerre contre le terrorisme.

Drôle de guerre, quand on fait semblant de ne pas connaître l'ennemi ni la doctrine qui sous-tend son action politique et qu'on ferme les yeux sur ceux qui le financent.

Par leur laxisme (ou cynisme ?), les responsables politiques français ont permis aux Frères musulmans de s'implanter en Tunisie aussi pour en faire le premier exportateur de terroristes dans le monde. Quand on sait que la Tunisie est aux portes de l'Europe, il ne faut pas s'étonner de voir le terrorisme islamiste se déployer en France et que les Français ne sont plus à l'abri comme ils le croyaient à l'époque des talibans quand le foyer du terrorisme était dans des contrées lointaines.

Pourtant les Français dénoncent de plus en plus le wahhabisme qui envahit leur quotidien qu'ils savent fonder les néo-salafistes qui les terrorisent; comme ils savent que les Ibn Saoud et leur frère ennemi l'émir du Qatar soutiennent et financent le prosélytisme pour cette doctrine et le recrutement des futurs terroristes.

Alors qu'attendent les hommes politiques pour mettre un terme au mal qui terrorise les Français plutôt que de se draper dans une posture donquichottesque contre un ennemi qu'ils n'osent pas nommer.

Encore récemment Manuel Valls timidement accuse les salafistes mais ne pipe mot de l'UOIF ce nid à Frères musulmans avec lequel son gouvernement coopère, et que tout le monde sait qu'ils islamisent la société française par petite touches grâce à leur maîtrise de la culture et du droit français! Et le comble, le premier ministre nous prend pour des idiots quand il prend à nouveau la défense des Ibn Saoud et de l'émir du Qatar, en nous affirmant qu'ils luttent eux aussi contre le terrorisme.

Est-ce çà la realpolitik, quand il ménage les clients qui font de la France le 4éme exportateur d'armements? Les victimes du terrorisme islamiste, sont-ce le prix à payer pour ne pas dénoncer ceux qui l'instrumentalisent?

Aux français de dire ce qu'ils veulent réellement et non pas à une communauté musulmane qui est elle même victime d'un wahhabisme qui a pris en otage l'islam de France avec la complicité de leurs responsables politiques de tout bord.

Retrouvez cette contribution sur le Blog de l'auteur

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.