LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Pierre Kirouac Headshot

Comment expliquer la dépendance à la pornographie?

Publication: Mis à jour:
PORNO
TonyBaggett via Getty Images
Imprimer

De plus en plus d'hommes viennent me consulter pour un problème de dépendance à la pornographie. La prévalence semble augmenter de plus en plus. Comme sexologue clinicien, ma responsabilité est d'aider ces hommes à passer au travers de leurs difficultés et de leur montrer un chemin pour vivre une nouvelle réalité.

Dans un premier temps, il s'avère juste de dire que ces hommes sont constamment en recherche de nouvelles images. L'activateur d'Éros n'est pas un stimulus réel, mais plutôt un stimulus virtuel. Ainsi, le consommateur de pornographie s'éloignera de plus en plus d'une sexualité qu'on pourrait qualifier de « réelle » ou relationnelle. Même s'ils sont en couple, certains individus seront davantage motivés par la quête de nouvelles images sexuelles sur le net que par une relation sexuelle avec leur partenaire. Aussitôt que nous choisissons de nous isoler dans notre sexualité plutôt que d'investir l'intimité dans notre couple, il y a un problème important. Beaucoup d'hommes assumeront mal leurs motivations sexuelles et devront ainsi mentir à leur conjointe. Il pourra y avoir des sentiments de honte et culpabilité importants et éventuellement une peur de perdre sa partenaire. Pour ce qui touche les hommes célibataires, ils opteront pour l'investissement d'un univers virtuel plutôt que la recherche d'une relation intime dans leur environnement. J'observe la plupart du temps un sentiment de vide (plus ou moins conscientisé) chez ces personnes.

Ces hommes ont tendance à investir la quête de sensations fortes plutôt que les sentiments.

Ces hommes ont tendance à investir la quête de sensations fortes plutôt que les sentiments. Dans leur processus de prise de décision, la gratification à court terme l'emportera souvent sur les objectifs à long terme. Si la consommation de pornographie est régulière, une dépendance se crée et l'individu peut même se déconnecter d'une partie de lui. De quelle partie de lui-même le consommateur de pornographie se déconnecte-t-il ? De la partie saine de lui qui tente d'agir selon ses valeurs, qui a des objectifs à long terme, qui éprouve de l'amour envers son ou sa partenaire, qui recherche la sécurité et la stabilité. Ainsi, la liberté de l'individu devient compromise, car les choix sont guidés par la recherche de sensations fortes plutôt que par les sentiments plus profonds ou les valeurs. Mais rassurez-vous, il y a possibilité de se conscientiser et de changer avec suffisamment de volonté, de persévérance et de discipline.

Le rapport avec l'autre s'avère également affecté. La femme devient le plus souvent un objet sexuel plutôt qu'un être humain multidimensionnel. Il y a un rapport Je-Ça plutôt que Je-Tu. Les consommateurs de pornographie vont beaucoup érotiser la distance et cela peut se répercuter dans la sexualité avec leur partenaire. Par exemple, un homme demandera à sa conjointe de jouer des scénarios où il est spectateur et où celle-ci s'exhibe devant lui. Il y a ainsi une reproduction du « pornographique » et il y a une dynamique « voyeur-exhibitionniste » plutôt que relationnelle.

Dans ce court article, j'ai surtout tenté de vous dresser un portrait de la vie sentimentale et émotive de ces hommes. Dans mon prochain texte, je vais vous décrire les mécanismes d'évitement utilisés par cette population qui vit souvent beaucoup d'isolement. Pour davantage d'articles, vous pouvez consulter mon site web

Découvrez d'autres textes de Pierre Kirouac en visitant son site web personnel.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.