Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Patrick Richard Headshot

Être libre au travail, plus qu'un rêve, une réalité à construire dans la durée!

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Dans notre vision cauchemardesque, ce qui nous vient généralement à l'esprit quand nous pensons à "travail" est souvent ceci:

- Enfermement de notre liberté d'action, d'expression, d'innovation, d'analyse, de proposition...dans le cadre que d'autres ont défini pour nous et maintiennent malgré nous.

- Combat permanent, épuisant voire décourageant pour essayer de changer les choses, d'écarter les barreaux de la cage, non pas pour prendre notre envol mais savoir que personne ne pourra nous empêcher de le prendre quand nous aurons décidé de le prendre.

- Absurdités comportementales et décisionnelles fréquentes agissant à contresens de l'objectif premier indissociable du monde du travail: contribuer au développement du Business et se développer soi-même... .

Combien de fois, nous avons été pris entre ces deux feux, celui de voir et de savoir quel est le meilleur chemin à emprunter pour obtenir les meilleurs résultats et celui que nous sommes contraints d'emprunter, bien souvent autoritairement ou fonctionnellement.

Parce que le consensus, la concertation ont beaucoup de mal à s'établir dans un monde construit de manière pyramidale. en mode citadelles imprenables. Certes il y a les projets qui introduisent cette transversalité si bénéfique au partage et à la concrétisation des idées et des actions individuelles et communes, donc à ce chemin vers la liberté tant enchaînée au travail. Mais le courant reprenant vite le dessus, toute cette positivité commence à voir les nuages arriver.

Alors comment réussir au fil du temps à transformer notre rêve de liberté au travail en réalité?

Ne plus avoir à combattre, à lutter, à effriter notre ténacité mais à donner et à obtenir sans gaspiller une énergie considérable si nécessaire à l'épanouissement de notre talent, de notre créativité au service de la réussite des nombreux challenges du Business moderne.

Les recettes, méthodes, approches ne manquent pas mais comme bien souvent, c'est dans le comment faire au quotidien que le bât blesse.

Regardons et partageons bien volontiers ensemble quelques pistes:

- Commencer par voir le travail comme autre chose qu'une cage et nous à l'intérieur de cette cage à lutter en permanence, avec une impatience grandissante, pour obtenir. Mais simplement comme un grand jardin public, certes entouré, mais avec de nombreux chemins à emprunter, de nombreuses belles choses à découvrir mais aussi de belles personnes à croiser le long des allées. Et dans ce grand jardin, des tables pour se poser, voir ensemble comment le rendre encore plus agréable tout en ayant pas directement la main pour le faire, parce que nous n'en sommes pas les propriétaires mais les simples visiteurs.

Cette notion de visiteur est très importante pour éviter d'enfermer notre liberté dans une confusion des rôles. A savoir que l'autonomie d'action d'un visiteur dans le jardin public ne sera jamais la même que celle du propriétaire de ce jardin public. En transposant ceci au monde de l'entreprise, nous nous éviterions ainsi bien des désillusions et des efforts vains.

- Nous créer des espaces de liberté dans notre espace de travail de proximité. Parce que notre liberté est un édifice que nous devons construire pierre après pierre. Souvent dans des environnements contraints comme ceux des entreprises, nous avons tendance à surenchérir ces contraintes, à nous inventer des interdits, à nous interdire de faire alors que personne nous interdit de faire. En pensant à tout ce que nous faisons dans le sens de ces interdictions et en les libérant une à une soit seuls, soit avec la contribution et la validation de nos managers, nous ajoutons ces pierres si propices à la construction de notre espace de liberté au travail, et sans devoir combattre. Simplement avec du bon sens, de l'analyse et la mise en place d'actions concrètes. S'autoriser, voilà le meilleur chemin vers notre liberté au travail.

- Sortir de nos réserves, de notre frilosité et trouver les bons relais de liberté. Cela ne sert à rien de marmonner dans notre coin, de ne pas parler de nos idées aux bonnes personnes, de passer notre temps à critiquer sans agir. Les bonnes personnes qui sont en capacité de décider et d'agir, de contribuer directement ou indirectement à notre liberté. Le monde n'a jamais su se construire seul, notre liberté non plus. Cette recherche des bons relais est aussi notre expérience humaine dans le monde du travail. Nous nous tromperons souvent et ainsi nous apprendrons beaucoup aussi.

- Faire un gros travail sur nous-même pour ne jamais être dans l'attente des autres pour ouvrir nos chaines de la liberté au travail. C'est une évidence, dans chaque état de souffrance, de frustration, de lutte..., notre premier bourreau c'est nous. Se victimiser est une chose courante et facile. Trouver chez les autres la cause de notre privation de liberté aussi. Mais en regardant de près chacune des raisons pour lesquelles nous nous sentons notre liberté emprisonnée (impatience, colère, frustration, absence de reconnaissance...) et en agissant concrètement et positivement sur chacune d'entre elles, notamment en essayant d'en comprendre leur propre construction, nous contribuons à plus de liberté dans notre travail.

La liste pourrait être bien plus longue.

Mais quel message principal devons-nous retenir de tout ceci?

Nous sommes les propres geôliers de notre liberté au travail avec cet aveuglement parfois très tenace à considérer l'univers du travail comme une cage et notre vie à l'intérieur comme une lutte de tous les instants mais aussi ce refus d'aller rechercher les causes chez le bourreau de notre propre vie que nous sommes.. Regardons le monde du travail comme ce jardin public qui nous offre ses multiples sentiers à explorer et ses visiteurs avec qui partager, rencontrer si besoin le propriétaire et lui exprimer nos idées pour encore plus de visiteurs, encore plus de plaisir à visiter son jardin public. Telle est l'essence de liberté au travail.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.