Societé

"On ne meurt pas de faim au Maroc" (ni de mauvaise foi)

Aida Semlali | Publication 20.11.2017
Aida Semlali

"On ne meurt pas de faim au Maroc". Voilà une phrase allègrement prononcée pour clouer le bec à ceux qui osent critiquer les tares socio-politiques du pays. Le système éducatif est défaillant? La justice pas toujours fiable? Le secteur de la santé souffreteux? N'en jetez plus, et rendons grâce à Dieu car, et c'est le plus important: on ne meurt pas de faim au Maroc.

Maroc: Partir ou rester?

Réda Dalil | Publication 18.11.2017
Réda Dalil

La fracture est telle que des milliers de Marocains éduqués ne se sentent plus chez eux dans ce pays. Leur tort: être allé à l'école, s'être appliqué, avoir voyagé, s'être civilisé, avoir appris des langues, vivre d'un métier qu'ils ont appris à la dure. Le sentiment de culpabilité vis-à-vis de l'océan de détresse, de mal-vie, de désespérance qui les entoure est grand.

Arrêtons de stigmatiser les minorités religieuses, nous sommes tous des Marocains!

Jaouad Mabrouki | Publication 13.11.2017
Jaouad Mabrouki

SOCIÉTÉ - Puisque les Marocains souhaitent vivre dans la coexistence, l'unité et la paix, pourquoi découper la société, fabriquer des minorités, mettre certains dans des cases et les éloigner de la majorité? Ne sommes-nous pas tous des Marocains appartenant à un seul corps? Distinguer les minorités de la majorité, n'est-ce pas là l'amputation d'un élément du corps social? Comment ce corps peut-il alors aller de l'avant?

Hicham Lasri révèle le film derrière la femme en mini-burqa aperçue au festival L'Boulevard (VIDÉO)

HuffPost Maroc | Ibtissam Ouazzani | Publication 12.11.2017

CULTURE - La mini-burqa refait surface. Il aura fallu attendre un peu plus d’un mois pour voir le résultat du projet de l’artiste et cinéaste ma...

Je suis mariée, mais je voyage en solo

Ankita Mahabir | Publication 12.11.2017
Ankita Mahabir

Trouvez-vous le genre de partenaire qui vous encourage à prendre votre envol, sans exception, sans condition. Qui vous incite à suivre tous vos rêves, même les plus dérisoires, même les plus grands ou les plus fous. Qui ne vous juge pas quand vous êtes au plus mal et exulte quand vous êtes au top. Qui se fait un devoir de vous dire combien il est fier de vous, et pas seulement de votre apparence, de ce que vous portez ou dites, mais de ce que vous êtes intrinsèquement. Qui ne considère pas vos réussites comme un affront ou une menace. Qui se rend compte que l'amour et les relations de couple ne sont pas des contes de fées mais des choses concrètes qui demandent du travail.

"Monde arabe: les racines du mal", le livre de Bachir El Khoury qui analyse les maux du monde arabe (INTERVIEW)

HuffPost Tunisie | Yassine Bellamine | Publication 10.11.2017

En marge de la parution du livre "Monde arabe: les racines du mal", vendredi au salon du livre de Beyrouth, le HuffPost Tunisie a interrogé son auteu...

Une collision et un débat

Nadia Chaabane | Publication 30.10.2017
Nadia Chaabane

Notre pays est, en effet, en état de déliquescence avec la complicité de tous ceux et celles qui ont un peu de pouvoir et même ceux qui n'en ont pas en raison du clientélisme devenu la règle dans la gestion au quotidien.

N'est-il pas temps de demander pardon aux épouses?

Jaouad Mabrouki | Publication 30.10.2017
Jaouad Mabrouki

Jusqu'à quand l'époux va-t-il continuer à se considérer supérieur à son épouse, à la violenter moralement, verbalement, financièrement et des fois physiquement?

Cri de douleur pour ma fille partie trop tôt

Mina Zoubaa | Publication 27.10.2017
Mina Zoubaa

Najoua Bouazail était l'aînée d'une fratrie de trois, "aimée et élevée seule par une force de la nature", comme le confie à la rédaction du HuffPost Maroc une proche de la famille. Cette dernière parle ainsi de Mina Zoubaa, citoyenne marocaine demeurant à Taza, et maman inconsolable de Najoua, décédée ce mois d'octobre à l'âge de 23 ans. Pour éveiller les consciences et alerter l'opinion publique, et surtout pour que cela ne se reproduise plus, elle nous livre son témoignage.

J'ai regardé pour vous: La belle et la meute

Sarah Benali | Publication 25.10.2017
Sarah Benali

Il suffit au ministère de l'Intérieur de diffuser ce film dans ses écoles de formation pour apprendre à leurs futurs agents ce qu'il ne faut pas dire ou faire face à une victime de viol. Par la même occasion, ils auront un bon guide pour savoir ce qu'il ne faudra pas faire lorsque l'un des leurs a commis l'irréparable.

Harcèlement sexuel: entre définition restreinte et projet de loi à la traîne

HuffPost Maroc | Sabel Da Costa | Publication 26.10.2017

LOI - Alors que le hashtag #metoo s'impose comme le plus populaire du moment sur les réseaux sociaux, le Maroc n'a pas attendu la vague des scandale ...

Au pays du bisou interdit, la justice pâtit

Lilia Bouguira | Publication 19.10.2017
Lilia Bouguira

Quatre mois pour le monsieur, deux pour sa dame. La justice tunisienne a condamné hier soir non pas Nessim et sa compagne mais tous les Tunisiens, jeunes et moins jeunes. L'amour et les bons sentiments sont condamnés à ne se faire que dans la nuit et la redingote de l'interdit.

"Destinées", la série de photos qui illustre les rêves et les réalités sociales des Marocains

Huffpost Maroc | Yasmine Bidar | Publication 19.10.2017

EXPOSITION - Le photographe marocain M'hammed Kilito s'apprête à dévoiler sa nouvelle série de photos, présentées dans le cadre d'une exposition...

La formation des juges, une responsabilité de toute la société

Khalid Laraichi | Publication 15.10.2017
Khalid Laraichi

La récente décision de la Cour d'appel de Tanger cassant un jugement du tribunal de première instance reconnaissant une filiation parentale à un enfant né hors mariage sur la base de tests ADN a suscité de nombreuses réactions indignées des internautes sur les réseaux sociaux. Aussi, j'ai senti le besoin de partager avec ceux que cela intéresse ces quelques convictions que je porte depuis des années et dont j'ai fait part à plusieurs personnalités, alors que la "réorganisation" du secteur de la justice se préparait.

La formation des juges, une responsabilité de toute la société

Khalid Laraichi | Publication 15.10.2017
Khalid Laraichi

La récente décision de la Cour d'appel de Tanger cassant un jugement du tribunal de première instance reconnaissant une filiation parentale à un enfant né hors mariage sur la base de tests ADN a suscité de nombreuses réactions indignées des internautes sur les réseaux sociaux. Aussi, j'ai senti le besoin de partager avec ceux que cela intéresse ces quelques convictions que je porte depuis des années et dont j'ai fait part à plusieurs personnalités, alors que la "réorganisation" du secteur de la justice se préparait.

La formation des juges, une responsabilité de toute la société

Khalid Laraichi | Publication 15.10.2017
Khalid Laraichi

La récente décision de la Cour d'appel de Tanger cassant un jugement du tribunal de première instance reconnaissant une filiation parentale à un enfant né hors mariage sur la base de tests ADN a suscité de nombreuses réactions indignées des internautes sur les réseaux sociaux. Aussi, j'ai senti le besoin de partager avec ceux que cela intéresse ces quelques convictions que je porte depuis des années et dont j'ai fait part à plusieurs personnalités, alors que la "réorganisation" du secteur de la justice se préparait.

La formation des juges, une responsabilité de toute la société

Khalid Laraichi | Publication 15.10.2017
Khalid Laraichi

La récente décision de la Cour d'appel de Tanger cassant un jugement du tribunal de première instance reconnaissant une filiation parentale à un enfant né hors mariage sur la base de tests ADN a suscité de nombreuses réactions indignées des internautes sur les réseaux sociaux. Aussi, j'ai senti le besoin de partager avec ceux que cela intéresse ces quelques convictions que je porte depuis des années et dont j'ai fait part à plusieurs personnalités, alors que la "réorganisation" du secteur de la justice se préparait.

Plus nous allons être connectés, plus nous aurons besoin de déconnexion

Manon Vincent | Publication 15.10.2017
Manon Vincent

Grâce aux réseaux sociaux, les individus deviennent plus sociables (Hampton, 2015). À l'inverse, le fait d'entretenir des relations virtuelles superficielles nous détourne du temps et de l'effort nécessaire à fournir pour maintenir des relations dans la vie "réelle". (Rosen, 2015) Mais nous, on en pense quoi? Décryptage.

Interview de Youssef Chahed: La justice avant tout

Karim Barketallah | Publication 12.10.2017
Karim Barketallah

Il n'y aura pas de pression fiscale supplémentaire mais une orientation différente de la fiscalité dans un objectif d'une meilleure équité.

Quelle Tunisie voulons-nous pour demain?

Meriam Ben Boubaker Arfa | Publication 11.10.2017
Meriam Ben Boubaker Arfa

Les frustrations que vivent les Tunisiens sont à l'origine de leur pessimisme par rapport à l'avenir et cela explique sans doutes pourquoi nous ne voyons que les signes du chaos qui s'annonce: situation économique catastrophique, chômage, pauvreté, violence, corruption ...

Le Danemark s'apprête à bannir la burqa et le niqab

HuffPost Maroc avec MAP | Publication 06.10.2017

INTERNATIONAL - Le Danemark s’apprête à bannir la burqa et le niqab après que les partis majoritaires au Parlement (le Folketing) ont annoncé, v...

L'ANLCA veut ramener le taux d'analphabétisme à moins de 10% d'ici 2026

HuffPost Maroc avec MAP | Publication 05.10.2017

SOCIÉTÉ - Moins de 10%. C'est l'objectif chiffrant le taux d'analphabétisme à l'horizon 2026, un objectif que s'est fixé l'Agence nationale de lu...

Sommes-nous vraiment ce que nous pensons être?

Hedi Abderrahmane | Publication 03.10.2017
Hedi Abderrahmane

Nous sommes même devenus trop prudents pour laisser les gens poser un regard furtif sur nos états d'âmes que nous gardons voilés.

Women in Africa, retour sur un sommet qui place les femmes au coeur de l'action

Huffpost Maroc | Yasmine Bidar | Publication 27.09.2017

ÉCONOMIE - C'est dans un cadre exceptionnel, avec une vue imprenable sur l'Atlas, que s'est tenu cette semaine le premier sommet Women in Africa. Plu...

Les réseaux sociaux sont en train de mourir

Cyrille de Lasteyrie | Publication 26.09.2017
Cyrille de Lasteyrie

La pression technologique nous entourant va nous conduire à nous re-protéger, nous ré-isoler et choisir consciencieusement nos amis, comme les ados.