Loi 52

La raison pour ne pas dépénaliser le cannabis ne serait-elle que vénale?

Farhat Othman | Publication 23.07.2017
Farhat Othman

Il semble que la volonté politique manque et pas pour les prétextes évoqués. D'après quelques confidences de justes parmi les avocats, les juges et les forces de l'ordre, la raison du maintien de la pénalisation du cannabis ne serait pas ou pas uniquement morale; elle serait aussi et surtout vénale!

Amputé du talon, Kafon livre son conseil aux jeunes

HuffPost Tunisie | Wafa Samoud | Publication 14.07.2017

Non, ce n'est pas une intox. Atteint d'une maladie rare, le jeune chanteur tunisien Kafon a dû être amputé de sa jambe. Tout juste réveillé de l'...

Il faut dénoncer l'injuste réforme de la loi 52 sur le cannabis!

Farhat Othman | Publication 22.05.2017
Farhat Othman

Après tout, on a bien dédommagé des personnes s'étant comportées en délinquants en attentant à l'ordre public. Comment donc ne pas faire la même chose avec de vrais innocents? Car un consommateur de cannabis n'a jamais été un délinquant et ne le sera jamais. C'est donc bien le moment de faire réalité de ce slogan qu'on a vu certains militants agiter et qui est resté sans consistance.

Cannabis: 1 an sursis au lieu de la prison ferme, la première application de la nouvelle loi 52

HuffPost Tunisie | Rihab Boukhayatia | Publication 16.05.2017

En vertu de l'amendement de la loi 52 sur les stupéfiants adopté par l'Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), le 25 avril, le juge de la 6 ...

Allocution du Président de la République: Comment sauver sûrement la Tunisie?

Farhat Othman | Publication 09.05.2017
Farhat Othman

Le Président de la République s'adresse ce mercredi à la nation après un silence plus que curieux alors que le pays courait les plus graves dangers. Il est vrai, ses compétences nominales ont été réduites par la Constitution, mais il n'est pas moins avéré qu'il reste l'axe de la vie politique avec son alter ego, le chef islamiste, constituant tous les deux, pour le meilleur et pour le pire, une sorte de Janus tunisien.

Cannabis: Le président de la République n'a pas tenu parole!

Farhat Othman | Publication 26.04.2017
Farhat Othman

Et bien qu'il se soit récemment engagé à ce qu'on n'emprisonne plus les jeunes consommateurs, on en est bien loin avec le projet actuel, y compris après l'amendement proposé lors du dernier Conseil national de sécurité et qui se limite à juste donner latitude au juge de ne pas emprisonner.

La loi 52 amendée par les députés, "une étape considérable franchie" affirme l'avocat Ghazi Mrabet

HuffPost Tunisie | Publication 25.04.2017

Tant attendu, l'amendement de loi 52 sur les stupéfiants a été enfin adopté par l'Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), mardi, le 25 avri...

Tunisie: Adoption en commission du projet de loi relatif aux stupéfiants

HuffPost Tunisie avec TAP | Publication 20.04.2017

La Commission parlementaire de la législation générale a adopté, mercredi, le projet de loi portant amendement de la loi n°1992-52 relative aux s...

En Tunisie, la "frustrante" lenteur des réformes de société

AFP | Inès BEL AIBA | Publication 31.03.2017

Calculs politiques, conservatisme social... Bien que des tabous aient été brisés en Tunisie depuis la révolution de 2011, des militants se disent ...

Loi 52: Le conseil national de sécurité prend deux décisions majeures

HuffPost Tunisie | Yassine Bellamine | Publication 15.03.2017

Lors d'une réunion tenue par le Conseil de Sécurité national, présidé par le président de la République Béji Caid Essebsi, deux décisions ont...

Loi 52: Un an de prison et 1000 dinars d'amende pour les deux lycéens de Siliana

HuffPost Tunisie | Publication 09.03.2017

Les deux futurs bacheliers de Siliana, Dhia et Mohamed Amine, ont été condamnés à un an de prison ferme et 1000 dinars d'amende en vertu de la loi...

Rached Ghannouchi a "une position plutôt libérale" en matière de consommation de cannabis, affirme Ghazi Mrabet

HuffPost Tunisie | Publication 26.02.2017

Le président d'Ennahdha Rached Ghannouchi a reçu, samedi, de nombreux représentants de la société civile dont notamment Amna Guellali d'Human Rig...

Cannabis: Abolir la loi et aussi dédommager les victimes!

Farhat Othman | Publication 21.02.2017
Farhat Othman

Si notre peuple est désormais en avance par rapport à ses politiques, ses juges restent quelque peu à la traîne, continuant à s'attacher à l'arsenal juridique de la dictature que l'on croyait avoir abolie.

Loi 52: Politiciens et juristes commentent l'annonce de Béji Caid Essebsi

Rédaction du HuffPost Tunisie | Publication 20.02.2017

Lors de son interview accordée à la chaîne Nessma, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a annoncé qu’il allait réunir le Conse...

Loi 52: Béji Caid Essebsi se prononce, les internautes réagissent

HuffPost Tunisie | Publication 19.02.2017

L'interview du président de la République Béji Caid Essebsi sur la chaîne privée Nessma TV était très attendue. La cause? Une possible annonce ...

Loi 52, légale mais illégitime

Saoud Maherzi | Publication 19.02.2017
Saoud Maherzi

En Tunisie, la loi 52 est légale, parce qu'elle est inscrite dans le code pénal, parce qu'elle est appliquée par les forces de l'ordre, et parce qu'une jeunesse en subit les conséquences. Mais plus que jamais, la loi 52 est illégitime.

#Baddel52, الحبس_لا# : Les internautes tunisiens s'engagent pour décriminaliser la consommation de stupéfiants

HuffPost Tunisie | Publication 19.02.2017

Une campagne appelant à décriminaliser la consommation de stupéfiants fait fureur sur les réseaux sociaux en Tunisie. Intitulée "Baddel52, ا...

Ce n'est pas la peine de prison qu'il faut annuler, M. Chahed, mais la pénalisation du cannabis!

Farhat Othman | Publication 19.02.2017
Farhat Othman

Pourquoi se limiter à demander d'accélérer le vote de la réforme sans inviter le ministre de l'Intérieur à ordonner à la police de ne plus donner des suites judiciaires aux constats de pure consommation et de non habitués? C'est pourtant ce qu'il importe de faire en urgence afin d'éviter de nouveaux drames inutiles comme le dernier de Siliana.

Ces élèves risquent de rater l'examen de baccalauréat pour avoir fumé un joint

HuffPost Tunisie | Rihab Boukhayatia | Publication 15.02.2017

Deux jeunes élèves de 18 ans du lycée Mongi Slim de Siliana ont été arrêtés dimanche, le 12 février, pour consommation de cannabis. Les deux j...

Pour une loi régissant les affaires de drogue, qui ne porte pas atteinte aux libertés individuelles

TAP | Publication 12.02.2017

Le projet de loi relatif aux stupéfiants a été au centre d’un débat organisé samedi à Tunis , à l’initiative du Forum de la pensée politiq...

Pour Sihem Badi, le débat sur la dépénalisation de la consommation de cannabis est mal posé

HuffPost Tunisie | Publication 25.01.2017

Invitée de l'émission "Face à face" sur la chaine France 24, l'ancienne ministre des Affaires de la femme, Sihem Badi s'est positionnée contre la ...

Consommer du cannabis, Hassan Ben Othman ose l'avouer sur la télévision tunisienne (VIDÉO)

HuffPost Tunisie | Publication 24.01.2017

Alors que le débat bat son plein sur l'abrogation de la loi 52 sur les stupéfiants entre les différents projets de loi proposés aussi bien par l'e...

Osez donc, amis progressistes!

Yassine Jebira | Publication 24.01.2017
Yassine Jebira

Si nous souhaitons ancrer notre modèle de société et poursuivre la marche vers le progrès, il faut oser attaquer les conservatismes, il faut oser réformer immédiatement et sur tous les plans. Après l'indépendance, la classe politique de l'époque n'a-t-elle pas bousculé les conservatismes en assurant une certaine égalité entre les hommes et les femmes, en osant des réformes allant jusqu'au droit à l'avortement et ceci au lendemain même de l'indépendance?

Noureddine Ben Ticha: La caravane passe et ne s'arrêtera jamais

HuffPost Tunisie | Wafa Samoud | Publication 23.01.2017

“Celui qui choisit la politique doit accepter les critiques,” a annoncé le conseiller présidentiel chargé des relations avec l'ARP et les parti...

Tribune de Lotfi Zitoun: Leurre ou lueur d'espoir?

Skander Ben Hamda | Publication 20.01.2017
Skander Ben Hamda

Concrètement, la tribune de Lotfi Zitoun représente une première pierre et là où, à mon avis, les politiciens ratent encore une opportunité, c'est qu'au lieu de continuer ce chantier, de saluer cette initiative, de continuer ce débat et d'en ouvrir potentiellement d'autres, ils se soucient de débattre sur les arrières-pensées de celui qui a posé cette pierre