Algérie Finance Islamique

Finance islamique : l'Algérie dans les starting blocks

Ezzedine Ghlamallah | Publication 06.10.2017
Ezzedine Ghlamallah

Dans le but de combler son déficit budgétaire causé par la baisse du prix du baril et la faiblesse des exportations, le gouvernement algérien souhaite dans les prochains mois faire évoluer rapidement ce secteur. Dans un premier temps, et d'ici la fin de l'année, une offre financière conforme à la jurisprudence musulmane sera offerte par deux banques publiques (dont les noms n'ont pas encore été dévoilés), puis par quatre autres en 2018.