Huffpost Maghreb mg
Nadia Agsous Headshot

Entretien avec Ilana Navarro, la réalisatrice de "Petits arrangements avec l'amour"

Publication: Mis à jour:

A la fois drôle et grave, le film de llana Navaro offre un regard sur "l'Autre", dans sa singularité, ses spécificités, ses particularités ethniques, religieuses et en matière de ses choix amoureux. A travers ce film de 50 mn qui questionne la liberté du choix amoureux lorsqu'on fait partie d'une minorité en France, la réalisatrice montre comment les personnes qui ont recours aux sites de rencontre communautaires composent, recomposent et remodèlent leurs identités, leurs choix de vie et leurs manières d'être. L'entretien qui suit nous invite à découvrir quelques aspects du film à travers la parole de llana Navaro.

Qu'est ce qui incite les personnes qui appartiennent à des minorités en France à rechercher un partenaire sur un site de rencontre communautaire?

Ce type de recherche poursuit un but bien précis: trouver un(e) partenaire qui a en commun une appartenance ethnique et/ou religieuse. Car pour ces personnes, c'est un moyen de garantir une compréhension mutuelle et de prévenir les déceptions engendrées par la non connaissance de la culture de l'autre.

Ceux et celles qui recherchent un(e) partenaire via un site de rencontre communautaire expriment leur attachement à leur culture tout en étant modernes puisque c'est par le bais d'Internet qui est un instrument de la modernité technologique qu'ils/elles tentent de réaliser leur objectif matrimonial.

Ces sites ne sont pas des lieux pour mariages arrangés car les intéressés s'y inscrivent de leur propre chef, en toute liberté afin de choisir la personne avec laquelle ils/elles souhaitent vivre. Ce sont plutôt des espaces qui contribuent à la redéfinition des identités. Car c'est lors des échanges et des rencontres avec les différents internautes que chacun se définit.
Pour réaliser le film, nous avons fait le choix de nous centrer sur des personnes n'ayant pas d'attachement particulier à leur communauté mais qui adoptent plutôt une démarche de négociation avec les principes et les valeurs de leur groupe d'appartenance.

Qu'est ce qu'un site de rencontre communautaire?

Il s'agit d'un groupement de personnes sur Internet qui se définissent par des critères identitaires. Les sites de rencontre communautaire pour la population maghrébine sont nombreux. Certains sont religieux. Les plus connus étant le site "Inchallah.com" lequel se définit selon un critère essentiellement religieux. Il propose également des consultations animées par des islamologues qui informent en matière de religion et proposent des conseils matrimoniaux.
Le second site connu est "Mektoube.fr". Celui-ci s'adresse à tous les musulman "Maghrébin" et se distingue des autres sites puisque son critère déterminant n'est pas la religion mais l'appartenance à la communauté maghrébine.
Concernant les juifs, "Jdate.fr" qui à la base est un site américain, est le plus connu. Il semblerait que ce site aurait permis la réalisation de 60% des mariages entre juifs américains. Pour certains rabbins, c'est le miracle juif du vingt-et-unième siècle. En France, les juifs ont crée "Jdream", un site qui a une bonne connaissance des codes de la communauté juive de France. Il existe également des sites pour Africains, Antillais, Chrétiens...

Le film met en scène votre parcours personnel en matière de recherche d'un partenaire. Quel est l'intérêt de mettre en miroir votre expérience à celle des personnages du film?

Mon appartenance à un groupe minoritaire de Turquie m'a permis d'avoir un regard important sur la question des minorités en France. En tant qu'étrangère dans ce pays, je regarde la France en face car je crois qu'elle a du mal à se regarder. Par ailleurs, c'est en partie grâce à mon parcours que j'ai pu tisser des liens avec les personnages du film et rendre possible une proximité ainsi qu'une intimité immédiate.
Mon expérience des sites communautaires a facilité la communication car je parlais au nom de "Nous". Cette implication a créé une situation de confiance et a facilité l'expression car les personnes rencontrées ont parlé sans peur d'être jugées.

C'est en effet mon histoire qui porte celle des autres. A travers le film, ce sont les interrogations qui découlent de mon histoire que je mets en exergue. C'était un parti pris car je ne voulais pas faire appel aux spécialistes des sites de rencontre communautaire, démarche qui aurait pu être envisagée s'il n'y avait pas cette mise en abyme qui permettait de poser les bonnes questions.

L'humour rythme l'ensemble du film. Pourquoi le recours à ce mode de narration pour traiter d'un sujet aussi complexe et intime?

A la base, le sujet des sites de rencontres est assez drôle. Je voulais que le film soit agréable à voir. Et comme, d'une manière générale, j'aime bien rire puisque j'ai grandi au sein d'une minorité qui vivait dans la joie, je tenais à réaliser une comédie documentaire certes mais porteuse d'un sens profond.

Qu'est ce qui incite à vouloir coûte que coûte trouver un(e) partenaire au sein de sa propre communauté religieuse ou ethnique?

Les raisons sont diverses et variées. Certaines personnes pensent que seuls les membres de leur communauté peuvent les comprendre. Elles refusent d'expliquer des aspects de leurs comportements qui découlent de leur culture ou encore de convaincre l'autre partenaire qui est étranger aux codes de leur communauté. Une femme africaine disait qu'elle ne voulait pas justifier l'envoi régulier de sommes d'argent en Afrique. Dans le film, le jeune africain, Achille, explique qu'il n'a pas envie d'être l'objet exotique d'une femme blanche.

D'autres personnes agissent par contraintes familiales et religieuses. D'autres souhaitent être dans une continuité familiale voire communautaire. D'une manière générale, même si ces personnes accordent une importance à leur liberté de choisir leur partenaire, elles tiennent à garder des bonnes relations avec leurs familles. C'est parce que ces hommes et ces femmes veulent rester dans leur famille qu'ils s'orientent vers ce choix communautaire. Et je pense que ce serait très réducteur d'affirmer qu'ils agissent sous l'effet de pressions familiales.

Quel type de difficultés avez-vous rencontré pour réaliser ce film?

Le film met en exergue un certain nombre de tabous. C'est pourquoi les difficultés étaient évidentes. Le premier tabou concerne le recours aux sites de rencontre communautaire pour trouver un partenaire et la difficulté d'en parler publiquement.

Le second renvoie à la difficulté d'avouer au sein de son cercle d'amis que l'on recherche un partenaire au sein de sa communauté alors qu'on vit en France. Ce comportement est appréhendé avec beaucoup de suspicion par les Français. Dans le film, Achille a surpris ses amis français lorsqu'ils ont appris qu'il cherchait une femme au sein de sa communauté. Dès lors qu'il a avoué publiquement qu'il recherchait une partenaire dans sa propre communauté, il a été perçu comme un communautariste voire un "raciste".

Pourquoi ce détour par les sites de rencontres pour traiter d'un sujet aussi intime?

Nous étions partis du constat que tout le monde cherche un partenaire qui lui ressemble. Sur n'importe quel site de rencontre, on a fait le constat que chaque personne qui s'y inscrit effectue ses choix en fonction de critères communs. Nous avons fait le choix de centrer sur la dimension communautaire car c'est une pratique à la fois très particulière et très universelle. Nous voulions mettre en lumière leurs spécificités et leurs particularités. Ce sujet est également l'opportunité de montrer un certain visage de la France.
J'espère que les Français comprendront que rechercher un partenaire au sein de son groupe d'appartenance n'est en aucun cas une expérience communautaire. C'est un comportement universel.

Filmographie: "Petits arrangements avec l'amour", film écrit et réalisé par llana Navaro, Production "Compagnie des Phares et Balises" avec la participation de France Télévision Corse. 50', 2013.