Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Nébil Belaam Headshot

Une popularité en légère baisse pour Beji Caïd Essebsi et Habib Essid

Publication: Mis à jour:
COLLAGE
collage
Imprimer

Réalisé entre le 16 et le 19 Mai 2016, le baromètre qu'EMRHOD Consulting (réalise tous les deux mois pour Dar Essabah - Le Temps) enregistre une légère baisse dans l'évaluation du travail du président de la République (-1,6%) par rapport au mois d'avril 2016 et une très légère baisse pour le Premier ministre (-0,8%).

En revanche, le taux de satisfaction pour le travail du président de l'Assemblée des Représentants du Peuple s'est amélioré de +1,6%.

Il est à noter que les 3 Présidents sont à un niveau de popularité presque record depuis qu'ils occupent lesdits postes.

Néji Jalloul creuse l'écart, Said Aïdi évolue vers la deuxième position et Maher Ben Dhia rejoint le groupe des TOP 5 pour la première fois.

La résistance de Aïdi face au syndicat et sa communication convaincante lui a permis une poussée spectaculaire.

Un constat s'impose: Saïd Aïdi et Maher Ben Dhia ont tous les deux subi des attaques violentes.

L'un a été insulté par un syndicaliste, l'autre a été "écœuré" par le président de son parti.

De ce fait, l'opinion publique a entouré solidairement ces deux ministres qui ont su affronter, chacun à sa manière, des moments critiques dans l'accomplissement de leurs missions.

Popularité des leaders politiques: Retour de Hamma Hammami et perte de vitesse pour Mohsen Marzouk

Après avoir cédé cette place à Mohsen Marzouk précédemment, Hamma Hammami retrouve sa deuxième position avec 21,1% de popularité, se plaçant ainsi après Beji Caïd Essebsi (25,9%).

Immédiatement déclenchée après l'annonce officielle de la création du parti "Marchrou3 Tounes", la poussée de la popularité de Mohsen Marzouk s'est rapidement estompée (6,8%).

Est-ce que cela est du à l'affaire de "Panama Papers" ou à un manque de visibilité médiatique?

On le saura certainement dans les jours à venir.

Pour le reste du classement on trouve Moncef Marzouki avec 6,3%, ensuite Abdelfattah Mourou (7e, 6,1%), l'ancien chef du gouvernement provisoire Mehdi Jomaa (8e, 5,8%), le secrétaire général du parti Al-Moubadara Kamel Morjane (9e, 4,2%), l'ex-secrétaire général du Courant démocratique Mohamed Abbou (9e, 4,1%) et l'inamovible président du parti islamiste Ennahdha Rached Ghannouchi (10e, 4,0%).

Ce sondage a été réalisée auprès d'un échantillon représentatif de la population tunisienne en âge de voter (18 ans et plus), composé de 1022 personnes.

Il a été réalisé par téléphone dans les 24 gouvernorats (zones urbaines et rurales).

La Marge d'erreur est de +/- 3%.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.