LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Mouna Sqalli Headshot

Incubateurs, start-up... Et la com' dans tout ça?

Publication: Mis à jour:
COMMUNICATION
Getty Images/Onoky
Imprimer

COMMUNICATION - Lever des fonds, vendre son idée, convaincre, booster sa carrière, vendre, cela s'apprend: le pitch fait la loi et le marketing de soi doit faire partie du quotidien de l'entrepreneur. Car désormais, pour trouver une place dans un incubateur et trouver des associés, il faut savoir pitcher.

Développer des compétences en communication

Cela se travaille: il faut apprendre à présenter son projet en une minute, cinq minutes ou une heure, mais il faut aussi savoir l'adapter à son public. Autant dire qu'il faut bien maîtriser son sujet, être entraîné et aussi... connaître son auditoire.

Le magazine Industrie du Maroc a organisé le 25 mai dernier "l'industry meeting day", une journée axée sur le développement, la R&D et l'innovation avec l'intervention de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique.

C'est le défi qu'a lancé l'OMPIC, l'Office marocain de la propriété industrielle et commerciale, en organisant une séance de présentation des projets pour les start-up: être percutant, vendre son idée en un temps optimum. Avec cette initiative, les compétences orales se doivent d'être au rendez-vous.

Désormais, les étudiants comme les jeunes entrepreneurs doivent être capables de présenter un projet en une minute. L'oral et le show l'ont emporté sur les dossiers.

Ateliers pratiques de prise de parole en public

La bonne nouvelle, c'est que cela s'apprend, à travers des ateliers pratiques. C'est aux Etats-Unis où la présentation orale et les compétences de communication s'apprennent dans les universités très tôt.

En France, dans un article du Figaro Etudiant de 2012, Nathan Grass de l'école ESCP Europe explique comment les étudiants sont mis en condition de pitch à tout moment quand Julien Morel, directeur du pôle entreprenariat de l'ESSEC précise "qu'il y a autant de pitchs que de situations. Le mercredi de 11h à 13h, alors que les autres déjeunent, un étudiant présente un sujet. Il dispose d'un micro et un tableau. Si personne n'écoute, c'est tant pis pour lui, il aura mal pitché et c'est un bon entraînement".

Cet exercice subtil est devenu une discipline à part entière dans les grandes écoles.

"Ma thèse en 180 secondes"

Ce concept a été créé par l'Association francophone pour le savoir (ACFAS) au Québec. Le concours "Ma thèse en 180 secondes" permet à des doctorants de présenter leur sujet de recherche en termes simples à un auditoire profane et diversifié. Chaque étudiant doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche.

Désormais, on se forme à parler en public, à vendre ses idées et sa personnalité, parfois plus qu'un projet ficelé. C'est la grande bataille de la séduction et de l'attention.

La com' joue le jeu du pouvoir

Storytelling, compétences orales, maîtrise du mot, du non verbal... Les agences de coaching comme Coach2win, permettent désormais d'apprendre cela à travers des ateliers de prise de parole en public, de communication, de présentation devant un groupe.

De la création d'un Powerpoint à la préparation logistique de l'événement, la connaissance de l'auditoire, et les techniques de présentation, il est clair que pour communiquer, la préparation est la clé.

Qui dit entrepreneuriat, dit compétences orales, intelligence sociale, intelligence émotionnelle qui se doivent d'être au rendez-vous. D'où l'intérêt des ateliers pratiques, en groupe restreint de 15 personnes où l'on travaille sur la perception, la communication verbale et non verbale, les différents canaux de perception selon si on est visuel, kinesthésique ou auditif, pour ne citer qu'eux.

Des techniques qui aident à booster les compétences, la confiance en soi et les compétences de l'entrepreneur. Vous êtes persuadé d'avoir l'idée qui fera la différence? Maintenant il faut savoir le dire.

Einstein a dit: "Si vous ne pouvez expliquer quelque chose simplement, c'est que vous ne l'avez pas bien compris. On rajoutera: le dire bien et vite.

LIRE AUSSI: