LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Mohammed Anas Boujir Headshot

Un poker nucléaire!

Publication: Mis à jour:
DONALD TRUMP
Imprimer

INTERNATIONAL - Les yeux du monde entier y sont rivés: la péninsule coréenne abrite l'une des escalades verbales et militaires les plus ardues dans ce feuilleton historique des relations spéciales entre la Corée du nord et la communauté internationale. Avec des essais nucléaires récurrents et soutenus par une mise en scène hollywoodienne, le régime de Pyongyang prend en otage toute la région sud asiatique, comme s'il ne manquait plus qu'une confrontation militaire à portée nucléaire dans un monde déjà pâle et essoufflé.

Si la communauté internationale s'est accoutumée à de telles surenchères médiatico-militaires dans les relations opposant la Corée du nord aux Etats-Unis, la provocation semble cette fois-ci atteindre son comble et le pire est désormais possible. Semblable à une partie de poker à coups de bluffs nucléaires, ce duel risque de franchir le point culminant de non-retour.

Ce qui a été perçu pendant des décennies comme de la gesticulation militaire passagère semble prendre la forme d'une nouvelle stratégie nord-coréenne globale et réfléchie de faire prévaloir sa position sur la scène internationale et garantir ainsi la survie de son régime. Sauf que, ironie du sort, de l'autre côté de la partie se trouve un président américain brutal et impulsif. D'ailleurs, ces deux dirigeants constituent les deux faces d'une même monnaie et leurs comportements risquent de conduire le monde à un désastre chaotique.

Ces démonstrations de force répétitives du régime communiste sont la preuve d'un échec international à faire régner la diplomatie comme instrument de résolution des conflits et amortisseur des tensions. L'enjeu géopolitique de ces dernières années a été caractérisé par une focalisation aveuglée des puissances internationales autour de foyers traditionnels de conflits installés au Moyen-Orient et, pendant ce temps, la progression nucléaire nord-coréenne s'est cristallisée, rendant ainsi toute rétorsion ou sanction économique contre le régime de Kim Jong-un inefficace.

Vous imaginez ces défis internationaux auxquels le monde actuel est confronté, entre terrorisme envahisseur, morosité économique et Etats en faillite. Une guerre d'allure inutile vient désormais s'incruster dans cet espace géopolitique déjà bouillant. Aussi, face aux efforts menés pour la protection de l'environnement, le développement durable et la lutte contre le réchauffement climatique - et ce que cela implique en termes de mobilisation stratégique et budgétaire, rien que pour faire baisser de 1,5°C la température de la terre -, voici qu'un éclatement nucléaire viendrait anéantir des terres et des espèces en un clin d'œil.

Laisser le monde entre les mains de dirigeants présentant des troubles comportementaux est à vrai dire la plus grande des folies. La nécessité d'élargir le spectre des pays et puissances influençant sur la scène internationale serait un réajustement indispensable. De même, le citoyen international est appelé à réfléchir universellement à ses choix démocratiques et électoraux. Cette crise pousse la conscience internationale et l'intelligence collective à favoriser le dialogue sage et la logique pragmatique dans la résolution des conflits.

LIRE AUSSI: