LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Mohammed Anas Boujir Headshot

Trump en Arabie saoudite ou la magie de l'argent

Publication: Mis à jour:
TRUMP SAUDI KING
Jonathan Ernst / Reuters
Imprimer

INTERNATIONAL - C'est peut-être le discours le plus "cher" de tous les temps et jamais prononcé par un leader politique ou une personnalité publique.

Le discours de Donald Trump, prononcé lors de son premier déplacement international à Ryad en Arabie saoudite, restera dans les annales des relations internationales, particulièrement par sa capacité à incarner le retournement et le changement de position en politique par excellence.

Il a suffi d'acter des contrats colossaux qui ont atteint le record de plus de 330 milliards de dollars dont 110 milliards destinés uniquement au réarmement des forces armées saoudiennes pour que le locataire de la Maison Blanche, déjà en pleine difficulté politique dans son pays, adoucisse ses positions chocs sur l'islam et les musulmans pendant sa compagne électorale.

Cet effet abracadabrantesque de l'argent sur le milliardaire américain et ses politiques populistes, naturellement sous prétexte des intérêts suprêmes de son pays, est la preuve indéniable que rien encore ne résiste à l'effet de l'argent et que les choix démocratiques, même dans les grandes démocraties, se soumettent et s'inclinent toujours devant la magie et le pouvoir du billet vert.

Contre cela, les pays du Golfe se sont offerts un ralliement renouvelé contre l'Iran avec option d'isolement, une main tendue dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme religieux que Trump n'a cessé de porter aux monarchies du Golfe durant toute sa campagne électorale, et bien entendu un discours d'amitié, d'espoir et d'amour.

En tant que citoyen universel, j'ai accueilli l'élection de Trump à la tête de la plus grande puissance mondiale avec beaucoup de stupéfaction et d'inquiétude. Mais aujourd'hui, une grande partie de ce doute est levé grâce à la puissance de l'argent qui aligne les populistes et leurs surenchères politiciennes.

Ainsi, je me demande quelle lecture fera le citoyen américain de ce déplacement, car je pense qu'il a tout simplement le choix entre se sentir "opportuniste" ou "cocu".

Merci l'argent!

LIRE AUSSI: