LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Mohamed Saadoune Headshot

Au cimetière de Zéralda, Kamel Bourahla travaille et rend la vie plus vivable...

Publication: Mis à jour:
KAMEL BOURAHLA
Facebook Fatiha Boudoukha
Imprimer

Il est en Algérie des hommes et des femmes qui font leur travail avec beaucoup de conscience et d'abnégation. Ils sont, dans le silence, ceux qui permettent aux choses de fonctionner en Algérie et qui maintiennent vivant le sens du bien commun.

On n'en parle pas souvent dans la presse au nom de la règle qui veut qu'un "train qui arrive à l'heure, n'est pas une information". Et pourtant, tous ces hommes et ces femmes qui font que les trains arrivent à l'heure mériteraient qu'on en parle.

Combien sont-ils, on ne le sait pas, mais on sent bien qu'ils sont là, à contre-courant du pathos dominant, avec dans la tête l'impératif qu'ils doivent faire leur travail au mieux même si rien ne semble aller.

Ce sont eux qui permettent, malgré une bureaucratie maladive, une déconsidération généralisée de la valeur du travail, au pays de continuer à fonctionner.

Ces femmes et ces hommes peu visibles dans les médias ont une présence insoupçonnable dans nos vies. Ils font marcher les choses qui en général ont tendance à ne pas marcher.

Ils nous donnent des raisons de ne pas désespérer, de ne pas abandonner. Ils allègent le fardeau d'un quotidien dur. Ils rendent notre vie plus légère et nous permettent d'avoir le temps d'apprécier un pan de ciel bleu ou "un arbre qui roucoule.."

Un post de Fatiha Boudoukha sur Facebook nous donne à voir, dans une image souriante et au milieu du cadre paisible du cimetière du village de Zéralda, un de ces hommes qui nous rendent la vie plus légère. Il s'agit de Kamel Bourahla, employé au cimetière communal du village. Lisons ce que ce Fatiha dit de cet homme travailleur, affable et souriant.

cimetière de zéralda

"Pendant que nos villes souffrent des conséquences de l'inconscience collective, des hommes conscients œuvrent pour le bien de la communauté comme Monsieur Kamel Bourahla qui a su soulager la peine de tous ceux qui ont perdu un être cher en faisant un travail titanesque au cimetière de Zéralda.

Il a placé des robinets avec seaux d'eau. Dernière action, il a mis à la disposition des visiteurs des tabourets sans oublier le désherbage et l'entretien des tombes de pierres à la chaux.

zéralda

Durant la bourrasque d'avant hier (mardi) un arbre est tombé sur cinq tombes. Kamel n'a pas hésité à faire appel à un ami pour découper l'arbre et dégager les tombes qui fort heureusement n'ont pas subi de dégâts.

Une dame a constaté qu'il manquait de l'ombre devant la tombe de son père. Kamel lui a raconté l'histoire de l'arbre. Il lui a évité un spectacle désolant et choquant".

Voilà, c'est une information sur un homme qui permet au train d'arriver à l'heure.... Merci à Fatiha de nous rappeler ce que devons à Kamel Bourahla et à tous ceux qui, comme lui, travaillent sans compter. Avec un formidable sourire en plus.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.