Huffpost Algeria mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Mohamed Mehdi Headshot

L'élan brisé du petit Aymen

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Un garçon de 5 ans est décédé, il y a quelques jours, des suites de graves blessures occasionnées par une chute du troisième étage. Appelons-le « Aymen », « Karim », « Akram ». Peu importe. Il ne passera pas l'Aïd avec sa famille, et ne connaîtra jamais l'école qu'il devait rejoindre dès cette rentrée. Son envol dans la vie s'est brisé.

Transporté dans un état critique aux urgences de l'hôpital Zemirli (El Harrach, Alger), « Aymen » a rendu l'âme peu après son admission. Déjà effondrée, les cris de sa maman ont résonné à des centaines de mètres à la ronde, lorsqu'on lui annonce que son enfant est mort. Une double peine. Perdre son enfant... tout en sachant qu'on a une part de responsabilité dans ce drame.

« Ana li chritlou (c'est moi qui lui ai acheté) la tenue de Spiderman », raconte la maman dans ses brefs moments de lucidité tant le choc a été terrible. Spiderman ? Oui, quelques moments avant le drame, «Aymen » était heureux de la tenue que sa maman lui a achetée, à sa demande, pour la fête de l'Aïd. Excité, et ne pouvant attendre le grand jour, il insiste auprès d'elle pour porter, « ghir chwiya » (juste un moment) disait-il, le costume de son (héros) imaginaire.

Mais, pour « Aymen », comme pour tous les enfants, la frontière entre l'imaginaire et le réel n'est pas systématiquement perceptible. Un bref moment d'inattention de l'entourage de « Aymen ». Il n'en fallait pas plus pour que le drame se produise. Dans la peau de « l'homme araignée », et pensant pouvoir voler, le petit garçon fait une chute de trois étages.

Le personnel soignant qui a accueilli « Aymen » était également sous le choc. Une praticienne du service des urgences s'est rappelé que son fils lui a aussi demandé de lui acheter un déguisement Spiderman...

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.