Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Mohamed Ghedira Headshot

Lettre de la jeunesse tunisienne à l'attention du plus jeune chef du Gouvernement de Tunisie

Publication: Mis à jour:
YOUSSEF CHAHED
Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

Monsieur le Chef du Gouvernement,

Ce fut une grande surprise pour de nombreux Tunisiens de découvrir que c'est à un jeune responsable politique qu'allaient être désormais confiées les plus hautes responsabilités du pays.

C'est une grande surprise car, Monsieur le Chef du Gouvernement, en Tunisie on ne croit pas en la jeunesse et à son tour la jeunesse tunisienne ne croit plus en grand chose.

C'est donc en ce 12 Août, journée internationale de la jeunesse, et à travers cette lettre; un véritable cri du cœur Monsieur le Chef du Gouvernement que je vous adresse, en souhaitant vous interpeller sur les raisons de cette désillusion juvénile et les moyens d'y répondre.

Le rêve du jeune tunisien est aujourd'hui de quitter son pays, riche comme pauvre, instruit comme ayant abandonné les bancs de l'école, tout le monde souhaite partir car rares sont ceux qui s'imaginent un avenir radieux dans notre pays qui pourtant aujourd'hui plus que jamais, a tellement besoin de nous.

La jeunesse d'aujourd'hui, ne veut pas subir les injustices et les marginalisations quotidiennes, elle ne veut pas évoluer dans une atmosphère délétère et hostile, elle ne veut pas voir ses acquis et ses libertés entravés dans un pays où elle pense ne plus avoir sa place.

C'est la débandade; nous perdons nos futurs médecins, avocats, économistes qui préfèrent s'installer dans un pays où aucun jeune ne meurt car il s'est retrouvé dans un appartement avec sa copine, où personne ne va en prison pour un baiser dans la rue, où les femmes ne se sentent pas harcelées et déshabillées du regard lorsqu'elles sortent en jupe sur la voie publique.

Monsieur le Chef du Gouvernement, la jeunesse tunisienne est dans un état pré- insurrectionnel, toutefois, nous demeurons une majorité à considérer que nous avons aujourd'hui la possibilité de renouer avec l'espoir. Ils existent un peu partout, dispersés mais déterminés, de nombreux groupuscules de jeunes tunisiens prêts à s'engager pour améliorer la situation actuelle, il vous suffit de provoquer l'étincelle pour embraser le potentiel qu'ils représenteraient pour le pays et pour la nouvelle étape à venir.

Je vous propose Monsieur le Chef du Gouvernement, trois propositions concrètes qui pourraient créer l'effet d'entrainement dont nous avons tous besoin et envoyer un vibrant message à toute la jeunesse du pays:

  1. Créer un haut conseil de la jeunesse qui regroupera des représentants de la jeunesse tunisienne issus de tous bords et qui pourra jouer le rôle d'un panel consultatif pour l'État Tunisien afin que la jeunesse assume sa fonction plénière, apprenne à formuler ses légitimes exigences et à les faire respecter. Ce haut conseil de la jeunesse sera un organisme clé qui pourra jouer un rôle aussi bien national qu'international pour faire porter la voix de la jeunesse tunisienne.
  2. Au sein des cabinets ministériels, des cellules jeunes pourraient être créées pour apporter des points de vue innovants (thinking outside the box) sur les politiques à entreprendre et les choix stratégiques qui vont nous engager pour les décennies à venir, car en réalité Monsieur le Chef du Gouvernement, c'est de notre avenir qu'il s'agit et celui-ci sera déterminé par les décisions d'aujourd'hui, voilà pourquoi nous souhaitons pouvoir être inclus dans les processus décisionnels.
  3. Quant au ministère de la Jeunesse et des Sports qui est censé nous représenter, il demeure paralysé et en rodage, car enfermé dans une dichotomie cornélienne où il ne sait s'il doit s'occuper de la Jeunesse ou bien des Sports; alors pourquoi ne pourrions nous pas créer un Secrétariat d'État consacré uniquement à la jeunesse avec un jeune tunisien à sa tête.
Je suis convaincu, que c'est ce genre d'initiatives qui sont à même de créer un puissant effet d'entrainement et de rassemblement car elles envoient un message fort à tous les jeunes du pays qui, aujourd'hui plus que jamais, ont besoin qu'on les fasse à nouveau rêver.

Ainsi, c'est ces quelques idées novatrices, et les nombreuses autres dont nous disposons encore que je souhaitais vous transmettre Monsieur le Chef du Gouvernement pour réussir à rebâtir ensemble le "Tunisian Dream" celui qui a permis aux générations de l'indépendance de bâtir l'État Tunisien Moderne et qui nous permettra aujourd'hui de construire, tous ensemble, la République Tunisienne du XXIème siècle.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.