LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Michel Chast Headshot

Certaines habitudes alimentaires pourraient vous faire oublier les maux qui vous empoisonnent la vie

Publication: Mis à jour:
DRINK FRESH JUICE
valentinrussanov via Getty Images
Imprimer

ALIMENTATION - Apprenez à vous connaître et modifiez ce qui peut l'être. Le médicament vous aidera à vous soigner, il ne peut pas tout et il a parfois, de plus, des effets secondaires. Il est simple si vous avez des problèmes cardiovasculaires et du cholestérol, avant de prendre un traitement, de manger plus de légumes et de fruits frais, plus de poissons gras et moins de viande, d'éviter les graisses cuites.

Dans notre société où le stress nous guette en permanence, il est facile de faire tous les jours un peu d'exercice, tout simplement de marcher, d'éviter les sucres raffinés, les graisses d'origine animale, les excès d'alcool ou de café, de manger des aliments riches en oméga 3 et des produits frais. Chaque aliment a des vertus thérapeutiques. Savourez les produits de saison.

Savez-vous que le citron améliore le système immunitaire, que les fraises font baisser le taux d'acide urique, que l'ail est un antibiotique naturel, que la muscade est anti-inflammatoire, qu'en consommant des pommes, un jour par semaine, on lutte contre les graisses, que la tomate est antioxydante et qu'elle prévient les cancers, en particulier celui de la prostate, que le romarin renforce la mémoire?

Parfois, des aliments courants peuvent provoquer chez certains d'entre nous des problèmes de santé. Ainsi, chez des patients qui ont des problèmes cutanés à longueur d'année, de l'eczéma par exemple, résistant à la plupart des traitements médicaux, il suffit souvent de supprimer le lait de vache de leur alimentation quotidienne pour leur permettre de retrouver une peau de meilleure qualité. De même, chez ceux qui se plaignent en permanence de douleurs digestives, de ballonnements, de troubles du transit, une alimentation où on a supprimé le gluten permet la plupart du temps de résoudre ces problèmes désagréables. Il existe aussi des intolérances ou des allergies alimentaires qu'il faut essayer de découvrir pour un meilleur équilibre digestif.

Voilà les raisons pour lesquelles j'ai écrit "Je me soigne en mangeant".

Médecin, mon rôle est de connaître et de reconnaître les maladies, puis de proposer des traitements. Si je suis un scientifique, je suis également, et peut-être plus encore, un humaniste. Et au-delà de la consultation, je me dois de faire plus, de comprendre le mieux possible mes patients, leurs habitudes, leurs problèmes, leurs angoisses.

Au cours de mes nombreuses années de pratique je me suis aperçu que la façon de vivre des gens a une grande importance sur leur santé et qu'il est important de leur faire comprendre que leur hygiène de vie, et donc leur alimentation, peut leur permettre de prévenir les différents déséquilibres de l'organisme. Nous ne sommes pas égaux, la génétique fait de chaque individu un être unique. Chaque personne est particulière et ne sera pas sensible de la même façon aux aliments. Trop nombreux sont ceux qui pensent que la diététique est une notion récente.

En fait la connaissance des vertus thérapeutiques des aliments remonte à l'Antiquité, alors que le médicament chimique n'existait pas encore. Hippocrate, le premier, disait: "que l'aliment soit ton seul médicament". Le régime, la diète, la façon de trouver à table une partie des solutions à nos problèmes de santé sont des notions indispensables.

"Je me soigne en mangeant" est un ouvrage qui se décompose en trois parties, la bonne santé, les maladies traitées par systèmes et un petit dictionnaire des aliments. Simple, clair, d'usage quotidien, il se lit ou se feuillette selon ce que vous recherchez.

Apprenez à mieux vous connaître, et choisissez ce qui est le mieux pour vous...

LIRE AUSSI: