LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Meriam Ben Boubaker Arfa  Headshot

Quelle Tunisie voulons-nous pour demain?

Publication: Mis à jour:
TUNISIA FLAG
Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

La Tunisie est certes un petit pays mais qui a réalisé de grandes choses depuis l'indépendance. Malheureusement, de nos jours les Tunisiens voient leur pays devenir pauvre et instable et cela les déprime.

Les frustrations que vivent les Tunisiens sont à l'origine de leur pessimisme par rapport à l'avenir et cela explique sans doutes pourquoi nous ne voyons que les signes du chaos qui s'annonce: situation économique catastrophique, chômage, pauvreté, violence, corruption ...

Face à ce désarroi, les attitudes des dirigeants et décideurs sont différentes pour sortir le pays de la situation difficile dans laquelle il se trouve. Cependant, on a l'impression qu'on est à la recherche de solutions pressantes et que les décisions prises sont issues d'une "masturbation intellectuelle" stérile.

Ainsi, si nous voulons une Tunisie prospère, il est impératif de passer à un mode de raisonnement fécond aboutissant à un projet de société imposant le changement radical des paradigmes, des stratégies et des modèles de développement.

Manager le changement, instaurer une culture prospère et la production de pensées stratégiques sont les trois facteurs indispensables pour pallier aux échecs et aux dysfonctionnements.

Aussi, notre environnement actuel exige une refonte du mode de gouvernance. Il ne s'agit pas vraiment d'une refonte totale mais comme énoncé ci-dessus d'un changement de paradigme managérial en optant pour un mode de gouvernance responsabilisant et collaboratif.

En effet, en poussant les différents acteurs, décideurs et dirigeants vers une autonomie encourageant l'initiative, cela pourrait générer du dynamisme et des innovations.

Cela suppose aussi d'arriver à convaincre et à assumer certaines réformes structurelles qui s'imposent.

La Tunisie de demain se dessinera donc grâce à une évolution mentale et pour cela il faut croire en l'innovation radicale du mode de gouvernance.

Winston Churchill disait "un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté". Soyons donc optimiste pour innover et créer de la croissance durable.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.