LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Mehdi Louati Headshot

Une bouffée d'oxygène d'Aloès: Le Fort de Djerba enchanté par la guitare suisse

Publication: Mis à jour:
Imprimer

L'Association Aloès Les Amis de Hamadi Chérif (créée en avril 2015) est une association qui ne cesse d'œuvrer pour promouvoir la culture et les arts en Tunisie sur les pas d'un homme pionnier, Feu Hamadi Cherif, tout ça par l'attribution d'un prix annuel dénommé "Aloès d'or".

Dans le cadre de ses activités, Aloès a lancé un partenariat pour l'art et la culture avec l'alliance Française de Djerba. De ce fait, on a eu le plaisir d'organiser un récital aux couleurs hispaniques dans le Fort Ghazi Mustapha assuré par le Suisse Christophe Denoth, un des guitaristes les plus en vue de la jeune génération de guitaristes.

2017-08-18-1503035300-7331565-20800078_1931877060364082_1227532249238076627_n.jpg

Reconnu pour sa richesse sonore et son expression musicale, Christoph Dénoth se produit régulièrement à New York, au Berliner Philharmonie, BBC Proms et a récemment interprété les concertos pour guitare et orchestre: Nocturnos de Andalucia de Lorenzo Palomo et le Concierto de Aranjuéz de Rodrigo à New York à Londres UK et en Espagne.

Après avoir rencontré les Tunisiens en décembre dernier pour la remise de l'Aloès d'or 2016 à l'Acropolium de Carthage, Denoth a remis le couvert le 12 août à la clôture de la 32e édition du Festival international d'El-Jem, pour qu'il débarque par la suite le 17 août à Djerba, là où feu Hamadi Chérif a inauguré son fameux centre d'art et de culture "Dar Cherif".

Lumière douce et ambiance tamisée, la guitare suisse était à l'honneur. Par le biais de sa musique renversante, Christoph est venu caresser le fort Ghazi Mustapha, ce monument espagnol édifié en 1289 par Roger de Loria, amiral d'Aragon et de Sicile avant que le turc Dragut Bacha vienne le réaménager en 1557.

En réalité, cette soirée de musique classique est une première sur l'île surtout qu'elle s'est déroulée sur le site archéologique le plus majestueux de Houmt Souk. Cette initiative ne peut qu'être en cet été, une bouffée d'oxygène de plus pour les îliens, et servira également de support pour la promotion touristique et le mécénat.

"La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil" Friedrich Nietzsche

Le suisse a joué pour le bonheur des Djerbiens, rechargeant ainsi leurs cœurs de joie et de bonne humeur par des œuvres typiquement méditerranéennes, et mention spéciale pour Hamma Hanachi, Edith Zäch et toute l'équipe d'Aloès.

Cette soirée était sans le moindre doute un plaisir pour les yeux et les oreilles, ce fût un moment des plus agréables, comme on voudrait qu'il y en ait souvent.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.