LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Mehdi Louati Headshot

Abribus colorés à Djerba: Et si on généralisait ce projet?

Publication: Mis à jour:
Imprimer

2017-12-01-1512099946-2944976-5393_1267020816645132_5336619515675464883_n.jpg

L'histoire a commencé spontanément dans la région de Ghizen, plus précisément sur la route de la zone touristique. De façon nette, deux braves personnes, Samir Ben Yagoub et Moufida Arouay, ont donné le coup d'envoi à une noble aventure, celle d'implanter un adorable abribus en bois au bonheur des habitants du quartier.

En réalité, ce n'est ni le travail de la Société Nationale de Transport Interurbain, ni celui des communes, les pionniers de l'action ont établi eux-mêmes les démarches administratives auprès du ministère du Transport en mars 2016 pour avoir l'autorisation et réaliser le premier abribus.

En l'occurrence, l'événement a fait rapidement médiatiser l'action, très vite, les dons ont commencé à pleuvoir, pour enfin installer six autres abribus sur la route de la zone touristique sous la tutelle des mêmes enfants de Ghizen.

Ces abris ont été soigneusement décorés par le talentueux Achraf Abdelladhim qui les a transformé en véritables œuvres d'art.

D'ici vient le rôle de l'artiste dans la société car les pratiques culturelles interviennent parfaitement au niveau du développement solidaire et engendrent un effet direct sur la population.

Normalement, ces gens là devraient obtenir des prix et une reconnaissance nationale.

2017-12-01-1512099989-3701939-18903051_10213496333142229_827169752_n.jpg

Qui s'attendait à un musée à ciel ouvert d'abribus? Personne!

Ce projet unique a donné naissance à un circuit touristique d'abribus grâce au street-art et à ces tableaux projetant la vie quotidienne du Djerbien, ainsi que le paysage environnant et les monuments qui les entourent.

Vers une généralisation à l'ensemble de l'île

Cependant, l'action est devenue un projet innovant, de taille et pilote pour toute l'île. Cette initiative des habitants de Ghizen a été suivie par d'autres initiatives dans des régions différentes comme à Guechaine et à Sedghiane.

À son tour, Badreddine Bouhachem a tenu bon pour faire pousser trois nouvelles œuvres dans sa région à Erriadh. À l'instar de ces mouvements citoyens, plusieurs autres installations suivront, mais cette fois avec quinze abribus qui verront le jour grâce à l'association Djerba Ulysse, et qui seront éparpillés à Mellita, Ajim, Guellala, El Mey...

De ce fait, cette action amoureusement faites par les habitants, attend d'être généralisée sur l'ensemble de l'île. Ce projet pourra être fait sur le long terme mais il suffit de vouloir, et que les habitants de chaque région se mobilisent et soient des acteurs de changement dans leur communauté pour que les choses commencent à évoluer.

Il faut savoir qu'un seul abribus décoré coûte dans les environs de 2500 dinars tunisiens. En plus, ça vaut amplement le coût pour mettre nos écoliers à l'abri du soleil et de la pluie!

À cet égard, une page Facebook a été lancée pour recevoir les demandes des communautés ou des associations souhaitant veiller sur la construction de leur station, ainsi qu'aux généreux donateurs voulant contribuer à cette noble cause. Chaque nouvelle installation sera également publiée sur la page.

D'autre part, les habitants de Ghizen souhaitent l'installation de panneaux pour les horaires de bus car la majorité des stations de bus sont privées de signalisations. On peut également mettre en place, un coin pour des livres et des effets sonores.

2017-12-01-1512169359-2077017-5393s_1267020816645132_f5336619515675464883_n2.JPG

C'est ainsi qu'on attend le bus à Djerba

De cette manière, et avec de jolis et propres stations, les habitants vont délaisser leurs voitures et Djerba retrouvera sa douceur.

N'hésitons pas à soutenir cette cause, les futures générations vous seront reconnaissantes!

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.