Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Mehdi Cherif Headshot

Mes 7 conseils à ceux qui veulent agir

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Tu as envie de changer les choses, d'aider ta communauté et de l'orienter dans la bonne direction.

Tu es ambitieux et tu as des idées qui peuvent impacter positivement ton entourage, ton pays, ton continent.

Tu veux agir. Voilà ce que j'ai à te dire:

1. Prends l'initiative

A mon sens, l'esprit d'initiative est la chose la plus importante à avoir pour mener une action. A trop réfléchir, on perd du temps. Le changement est généralement mal accepté, et les conseils que donnent les gens sont souvent contradictoires. Il faut commencer, faire quelque chose de concret pour gagner en expérience, sans trop se préoccuper de ce qu'en pensent les gens. Leur avis compte, mais il comptera encore plus quand l'action sera achevée, et qu'il faudra en tirer les conclusions.

2. Sois audacieux

Pour contacter quelqu'un, rassembler une équipe ou convaincre un responsable, la timidité est votre pire ennemi. Il faut aller au-devant des choses. Si l'email ne marche pas (ce qui arrive souvent), demande un numéro de téléphone. Si la personne ne répond pas au téléphone, autant aller la voir directement. Elle n'est pas disponible? On l'attend si nécessaire, et on revient le lendemain pour essayer de la retrouver à l'heure où elle sort pour manger. L'action associative requiert beaucoup d'audace, et il faut être suffisamment courageux pour provoquer les choses (dans les limites du respect bien sûr). Après tout, qu'est-ce que tu as à perdre?

3. Ne t'embarrasse pas de calculs inutiles

Tu ne t'es pas lancé parce que ton action nécessite un financement que tu ne trouves pas? Tu refuses de démarrer sans programmeur ou graphiste? Tu n'arrives pas à fonder juridiquement ton association? Laisse tomber ces excuses; ce n'est pas grave de commencer petit/gratuit. C'est en travaillant que tu donneras envie aux gens de te rejoindre et de t'aider. Le projet grandira en temps et en heure, à force d'y travailler.

4. Garde le moral

Tu risques d'être confronté à des refus, des déceptions, des obstacles en tout genre. Peu importe ce qui t'arrive, ne deviens jamais amer. Garde toujours cette envie d'améliorer la situation, d'aider les gens autour de toi (même si souvent, eux ne t'aident pas beaucoup). N'attends de cadeau de personne, et sache apprécier la valeur d'un remerciement ou d'un sourire. Ton équipe t'en remerciera, et tu inspireras d'autres personnes à agir pour le bien de tous. Si ce projet échoue, le prochain réussira. Si le prochain échoue, ce sera celui d'après. Le succès viendra sans même que tu t'en rendes compte.

5. Intègre des structures déjà existantes

Avant de lancer ton propre club, ta propre association, essaye d'acquérir de l'expérience avec des gens qui ont déjà lancé des initiatives similaires. Rejoins les, travaille avec eux, apprends d'eux et tu n'en ressortiras que plus fort; tu éviteras aussi de lancer une initiative trop similaire à ce qui existe déjà, ce qui nuira à ton efficacité.

6. Reste à l'affut des opportunités

Rester informé de ce qui se fait dans le domaine où tu veux agir est impératif. Les réseaux sociaux sont d'une grande aide, mais il existe aussi des sites spécialisés que je te conseille très fortement de visiter: OpportunityDesk, Jamaity, AssociationsTunisiennes.

7. Ne sacrifie pas tes études

N'oublie pas que pour le système éducatif Tunisien, le travail associatif n'a aucune valeur académique. Fais donc attention à ta moyenne, et fixe toi un objectif en dessous duquel tu ne dois pas tomber. Regarde aussi du côté des études aux Etats Unis, ça peut t'intéresser (Mais reviens en Tunisie après!).

A toi de travailler. J'espère qu'on entendra parler de toi bientôt!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.