LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Marc Knobel Headshot

Lorsque mon coeur bat au coeur de la Tunisie

Publication: Mis à jour:
Imprimer

mk

Il y a en France des forces obscures et populistes, réactionnaires disons, qui veulent faire la chasse aux immigrés, surtout lorsqu'ils proviennent du Maghreb.

Mais, il y a aussi en France, des personnalités du monde artistique, du monde intellectuel ou politique qui ont de la France une plus haute estime, car ils savent qu'en son ADN se trouve la défense des Droits de l'Homme.

Dans cette seconde catégorie, on tend les mains et l'on respecte son prochain et chacun en ce qu'il est. On cherche à pacifier les esprits, non à attiser la haine.

C'est cette seconde catégorie que nous rencontrions ce 21 mars 2017, à l'ambassade de Tunisie, à l'invitation d'Abdelaziz Rassaa, le nouvel ambassadeur de Tunisie en France.

À l'occasion de la fête nationale tunisienne se sont pressées des personnalités médiatiques, politiques, associatives, spirituelles.

Je manquerai à mes devoirs si je citai tel ou untel en omettant quelqu'un. Pourtant, je ne résiste pas à l'envie de vous dire ma joie, lorsque j'ai parlé à la grande actrice Claudia Cardinale, cette fille de Tunisie, née à Tunis et dont la beauté et le talent ont illuminé le monde.

Je voudrais être vos yeux pour que vous voyez la douceur du moment. Ceux et celles qui ont assisté à cette cérémonie respectent la Tunisie, sa culture et son peuple. Ils ont pour la Tunisie de l'estime, l'estime que l'on doit à des amis, lorsqu'on les aime.

À mes amis qui me lisent, je voudrais que vous sachiez qu'en cette rue Barbet de Jouy, lundi soir, je sentais comme l'odeur du jasmin, je me voyais comme arpentant les rues de Tunis ou marchant à vos côtés. Sachez que le fils d'une juive tunisienne que je suis, a pour la Tunisie une immense amitié et quelquefois lorsque mon coeur bat, il bat à vos côtés.

Je sais les difficultés que vous éprouvez, car sûrement la vie peut y être difficile.

Mais, je connais aussi votre culture, Je goûte à vos plats, j'entends votre musique et même si je ne parle pas l'arabe, j'aime vos arabesques. La Tunisie porte en elle les couleurs de la tolérance et, un message qui doit être de paix. Ce soir, en votre ambassade, vos amis se pressaient.

De là où vous êtes, sachez que vos amis vous respectent, car la Tunisie est leur soeur et lorsque d'une rive à l'autre de la Méditerranée, nous tendons les branches de l'olivier, nous ne pouvons que nous aimer.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.