LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Marc Knobel Headshot

L'ambassade de Tunisie en France en un moment de fraternité humaine

Publication: Mis à jour:
TUNISIE
Facebook/Ambassade de Tunisi en France
Imprimer

Est-il encore possible de croire en la fraternité? D'assister à une cérémonie d'allumage de la 3ème bougie de la fête juive de Hanouka dans une ambassade d'un pays arabe? Ou de célébrer la fête de Noël tout en célébrant celle du Mouled?

Pendant ce moment de fraternité rare, Son Excellence l'ambassadeur de Tunisie en France Mohamed Ali Chihi, le Grand Rabbin de France Haïm Korsia, le Rabbin Moché Lewin, Anouar Kbibech, Président du Conseil Français du Culte Musulman, Monseigneur Thibault Verny, Évêque auxiliaire de Paris représentant le Cardinal de Paris, Mgr Vingt Trois ont successivement remercié l'ambassadeur et souligné aux nombreux participants l'importance du symbole vécu où les fêtes du Mouled, de Noël et de Hanouka se doivent d'être des temps de partage, de fraternité et d'amour. La cérémonie s'est conclue par des chants de la liturgie juive tunisienne. L'ambassadeur a ensuite invité l'ensemble des participants au buffet Cacher préparé pour cette occasion.

En ces temps difficiles de crispations identitaires et religieuses, il faut, il convient, il importe de s'accrocher, de se raccrocher, de chercher par tous les moyens à ouvrir, à s'ouvrir à l'autre, à accepter de tendre la main, les mains et de participer à cette bénédiction humaine qui transcende les croyances, les nationalités et approchent, rapprochent les hommes, les uns des autres.

Laissons de côté les incompréhensions, les frustrations, les questions politiques, les intolérants qui cherchent à assurer leur domination en divisant le monde et en jetant aux loups si ce n'est aux chiens des minorités.

Ce qui importe aujourd'hui, plus que jamais, c'est de créer des ponts, des ponts et non des murs entre les hommes. Ce qui importe aujourd'hui, c'est de chercher nos dénominateurs communs, de se rassembler et de faire chaîne humaine.

Ce qui importe aujourd'hui, c'est de croire en l'Humain, ce qui importe aujourd'hui c'est de rassembler la chaîne humaine en toutes ces diversités, en toutes ces ressemblances, en toutes ces forces et formes de vie, et de croire en l'unicité de l'Homme.

Alors, je veux remercier ici l'ambassade de Tunisie en France. De nous rappeler qu'au-delà des différences, il existe un lien qui s'appelle la fraternité. Qui s'appelle également l'amour et qui a pour nom l'Humanité.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.