LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Marc Knobel Headshot

Djerba que j'appelle l'enchanteresse

Publication: Mis à jour:
DJERBA
FETHI BELAID via Getty Images
Imprimer

Fin août, la journaliste Isabelle Bourdet m'avait envoyé un lien pour que je visionne le reportage qu'elle avait effectué dans l'île de Djerba, lorsque nous assistions du 12 au 15 mai 2017, avec d'autres personnalités et journalistes au pèlerinage annuel de la Synagogue de la Ghriba, à Djerba, donc.

Parce que nous aimons sincèrement la Tunisie, parce que nos familles y ont autrefois vécu, parce que nous ressentons toujours le doux parfum du jasmin lorsqu'il fleurit... nous étions alors les invités de l'Ambassade de Tunisie en France et de son nouvel ambassadeur, Abdelaziz Rassaà.

Fin août, lorsque j'avais reçu l'email d'Isabelle Bourdet, je me trouvais en Inde du sud, dans le Tamil Nadu. C'est la première fois que je voyageais dans ce magnifique pays qu'est l'Inde. J'étais donc très loin physiquement de tout cela, à savoir l'ambiance de ce pèlerinage et la douceur de Djerba.

Sous une chaleur tropicale accablante et devant supporter l'horrible pollution qui étouffe et étrangle la ville et le bruit incessant que font les klaxons, les motos, les voitures, de Chennai (ex Madras), je me souvins pourtant de ce voyage à Djerba.

Où que vous soyez dans le monde, si vous aimez vraiment Djerba parce qu'elle est douce, il vous reviendra son doux parfum. Vous reverrez sa blancheur, la blancheur de ses petites maisons, de ses petites ruelles, de ses souks. Votre imagination ou vos souvenirs vous transporteront par-delà les mers et les rivages et vous revivrez son ambiance, cette ambiance. Comme un oiseau, vous survolerez l'île.

Même lorsque vous croiserez comme en Inde du sud, le sourire des indiens et que vous profiterez de leur gentillesse, la Tunisie se rappellera forcément à vous.

C'est ce que montre Isabelle Bourdet. Djerba recèle de mille trésors et ils sont touristiques, culturels, culinaires, linguistiques, historiques, religieux, spirituels. Que dire également de la gentillesse des gens? Toutes ces choses qui font de Djerba, un joyau que j'appelle l'enchanteresse.

Enchanteresse Djerba.

Djerba est aussi accueillante. Dans un monde à couteaux tirés, où chacun se regarde en chien de faïence, lorsque nous nous ignorons, lorsque nous nous évitons, lorsque nous nous méprisons, lorsqu'hélas, nous nous détestons quelquefois, il est ainsi des endroits et des îlots de paix. J'ai vu cela aussi en Inde. Quelques endroits où musulmans, sikhs, hindous, chrétiens et autres, malgré les tensions, les détours, se respectent.

Djerba, n'est-ce pas là que vivent encore des Juifs ? Ils sont tunisiens et aiment leur pays. Cette survivance de Juifs tunisiens dans un pays arabe est profondément émouvante. Je prie pour que les Juifs de Djerba continuent d'être respectés en leur île. La Tunisie est un pays de tolérance, même si certains hurlent au loup et veulent diviser les uns et/ou les autres. Et c'est cela, qui au-delà de la distance, et du lointain, nous ramène à Djerba. L'enchanteresse, au-delà de la beauté, l'île transporte votre cœur. Et où que l'on soit dans le monde et quand bien même fleurissent d'autres jasmins, la douce senteur du jasmin tunisien réveillera vos papilles et vos sens.

Et quand bien même vous ayez la chance de voir l'immense palais d'un Maharadja d'Inde ou de traverser la campagne, la Tunisie -doux pays de ma mère- me donnera toujours le frisson.

Enchanteresse odeur, doux parfum de l'enfance qui vous regarde avec le sourire et le cœur. Celui d'une mère tunisienne.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.