Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Magali Croset-Calisto Headshot

Dis-moi quel est ton couple...

Publication: Mis Ă  jour:
Imprimer

Êtes-vous en couple bastion ou bien cocon? Compagnonnage ou association? Votre union est-elle plutôt traditionnelle ou récréative? Enquête sur une étude suisse qui décrypte les cinq catégories de couples présents dans notre société contemporaine. Révélations et paradoxes sur la vie à deux garantis... 

D'après une étude menée sur 600 couples genevois publiée en 2013 dans la revue Sexologies, il existerait cinq styles dominants de fonctionnement conjugal. Selon Eric Widmer et Nadia Ammar, sociologues en charge de l'étude, chacune de ces cinq catégories de couples fonctionnerait selon des désirs, des activités sexuelles (récréatives, communicatives ou traditionnelles) et des attachements à la fidélité bien distincts.

Les cinq catégories de couples

Bastion: dans le couple bastion, le "nous" prévaut sur le "je" et l'intimité du foyer est fortement gardée. La répartition des rôles et des pouvoirs s'avère plutôt rigide et marquée (forte différenciation sexuée). Le couple bastion observe une certaine fermeture sur le monde extérieur et se construit autour de valeurs comme la stabilité et la prévisibilité.

Cocon: le couple cocon s'organise autour des valeurs de confort. Il s'agit de construire une sorte de nid intimiste pour se protéger du monde extérieur afin de créer un cadre de sécurité intérieure. La répartition des tâches se fait dans une approche égalitaire (faible différentiation sexuée) et les activités extérieures s'effectuent toujours ensemble. Le couple cocon s'inscrit dans un cadre fusionnel.

Association: comme son nom l'indique, ce couple se construit à partir de valeurs de communication et de négociation. Très porté sur l'authenticité des échanges et l'autonomie de chacun, ce style de couple s'avère très ouvert sur l'extérieur et rejette la différentiation des genres. Son mode est égalitaire, le développement individuel est essentiel et s'avère stimulé et soutenu par le couple.

Compagnonnage: le couple compagnonnage est fusionnel. Le bien commun prévaut et l'envie de ne faire qu'un prime sur les désirs individuels. Ce style admet une ouverture sur le monde uniquement dans un élan partagé et toujours négocié selon une approche équitable afin que les deux compagnons puissent s'y retrouver.

Parallèle: le couple parallèle se construit sur une complémentarité des rôles et des fonctions (forte différentiation sexuée) ainsi que sur des valeurs d'autonomie, de sécurité et d'ordre définis dès le départ. Les couples parallèles créent des codes stricts et s'inscrivent dans la prévisibilité, voire la routine, pour aborder le quotidien sous un angle stable et sécurisant.

A chaque catégorie ses effets

Comme le démontre l'étude, chacun de ces couples observe un rapport au désir et à la sexualité différent selon les valeurs qui les déterminent. Ainsi, les couples "bastions" caractérisés par des attitudes traditionnelles sont plus enclins au mariage que les autres et abordent leur sexualité sous l'angle de la reproduction et de la fonction conjugale. Les "cocons" à l'inverse, sont soucieux de leur entente sexuelle (satisfaction sexuelle revendiquée) sans pour autant chercher à faire l'amour fréquemment. Les couples en association s'avèrent sexuellement très curieux et récréatifs. Ils accordent une grande importance à l'acte érotique et représentent la catégorie de couple où le désir et les activités sexuelles sont les plus élevées, même si la quantité n'est pas toujours synonyme de qualité. Les couples de type compagnonnage possèdent également des désirs et une activité sexuelle revendiqués mais contrairement aux "parallèles" ou aux "associations", ils accordent par ailleurs une grande importance à la fidélité. Quant aux couples dits "parallèles", ils sont peu portés vers le partage érotique et la fusion des corps. Ces couples présentent un niveau de désir et de fréquence des rapports sexuels plus faibles que les autres catégories, fidélité et infidélité ne sont pas au cœur de leur préoccupation.

Paradoxes amoureux...

Suite à cette étude, il apparaît que les couples qui déclarent une sexualité satisfaisante ne sont pas toujours ceux qui ont le plus de désir ou d'activité sexuelle. En effet, les couples qui ont le moins d'attitudes récréatives sont aussi ceux qui ont le moins d'attentes vis-à-vis de la sexualité. Ces derniers s'avèrent donc plus facilement satisfaits que les autres. De même, les couples qui durent dans le temps sont souvent ceux qui ont créé un consensus établi sur des codes de maintien précis ("compagnonnage", "bastion") afin d'éviter les éventuelles remises en question individuelles, quelles que soient les conditions extérieures. La communication, le désir et la dynamique sexuelle se voient réservés aux couples qui décident de s'engager dans une construction égalitaire et propice à l'autonomie de chacun, tout en s'exposant de fait (de par l'ouverture autorisée) aux crises et aux ruptures plus fréquentes.

Comme vous l'aurez compris, il existe plusieurs possibilités de vivre et de s'investir dans sa vie de couple sans toutefois qu'il y ait une recette miracle. Un couple se construit, se réforme ou s'assouplit au jour le jour. A vous donc d'inventer le couple qui vous convient et de l'adapter au fil des projets de vie qui vous animent...

Pour aller plus loin:

E.Widmer, N. Ammar, DĂ©sir sexuel et styles d'interactions conjugales, Sexologies, Volume 22, Issue 4, Pages e81-e87 2013.

Ce blog a été à l'origine publié sur le Huffington Post France

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.