LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Madjid Serrah Headshot

Même en 2016, l'espoir nous est toujours permis !

Publication: Mis à jour:
DR
Madjid Serrah
Imprimer

Peut-être que le pays va mal, trop mal même, mais quelques part il y a de jolies choses qui se font. C'est ces petites choses, œuvres de modestes citoyens, qui donnent un tout petit brin d'espoir. Des citoyens lambda, qui ne font pas la Une des journaux, ne sont pas et ne seront pas des personnalités nationales, ni invités ni remerciés ni reconnus par les hautes autorités du pays. D'ailleurs ce n'est pas ce qu'ils cherchent !

Si quelque part dans ce pays des gens construisent une mosquée, et pas n'importe quelle mosquée, elle sera la 3e plus grande au monde avec un budget qui avoisine 2 milliards de dollars. En Kabylie, ces dernières années, c'est devenu du quotidien des citoyens de voir des appels à dons placardés sur les murs des villes et des villages, de voir des jeunes qui se baladent avec des boites de collecte de dons pour aider des malades, dont la prise en charge et les soins nécessitent des sommes faramineuses que la famille n'a pas et que les autorités ne veulent pas donner.

2016-02-01-1454336907-9335001-JesuisLydia.jpg

Récemment, la région de M'Chedallah, ex-Maillot, de Bouira a connu cette mobilisation et solidarité citoyenne pour aider une jeune fille, Lydia Tamourt, âgée de 17 ans et atteinte d'une maladie rare: le Sarcome d'Ewing, localisé au niveau de son fémur droit et qui ne cesse de s'étendre vers ses parties molles.

La mobilisation citoyenne a réussi, dans cette période difficile d'austérité et de cherté de la vie, à collecter dans moins de 15 jours la somme de 2,5 milliards centimes nécessaires pour la prise en charge de la jeune Lydia dans un hôpital en France. Cela sans l'aide ni des riches ni des entrepreneurs ni des hommes d'affaires ni des autorités.

2016-02-01-1454337898-4832534-Dons.jpg

La campagne de solidarité pour sauver la jeune Lydia a commencé au lycée ou elle étudie, à l'initiative des enseignants et des élèves de l'établissement. Seuls, ils ont réussi à collecter la somme de 50 millions centimes.

Une journée après l'initiative des enseignants et lycéens, une réunion d'urgence a eu lieu au sein du village pour élire un collectif de solidarité. En 2 jours, ce collectif a réussi à collecter presque un milliard de centimes. Et plus l'information se propageait plus les autres villages se rejoignaient à l'initiative.

2016-02-01-1454336673-6230577-boucles.jpg

Enfants, hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, chacun a apporté sa petite contribution. Chacun comme il peut. Des femmes ont retiré leurs bagues et leurs boucles d'oreilles pour en faire don. Dans cette région connue par sa production de l'huile de l'olive, des familles ont donné leur production, l'équivalent de 500 millions. Un match de football a été organisé et un gala de solidarité est programmé pour ce mois de février avec la participation de notamment, Ali Amrane, Oulahlou Abderahmane, Belaid Tagrawla et d'autres chanteurs.

Sur la page facebook lancée à l'occasion par Massissilia, la jeune cousine de Lydia et qui atteint plus de 3000 fans dans moins de deux semaines, on peut lire de jolis mots, des messages, des vidéos et des photos de solidarité avec Lydia envoyées de partout.

Bravo pour tout ces anonymes et braves gens, prompt rétablissement pour Lydia et prompt rétablissement pour notre pays.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.