LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Madjid Serrah Headshot

Bouira: les habitants de Takarboust se mobilisent pour les droits humains

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Takarboust ou le plus grand village en Kabylie a abrité vendredi 18 décembre une journée d'information sur Amnesty International et sur la situation des droits de l'Homme en Algérie. Cette activité est l'initiative de l'antenne jeunes d'Amnesty International Bouira avec la participation de jeunes militants de la même organisation venus de Tizi-Ouzou.

2015-12-20-1450575606-6155094-Capture.PNG

Dès leur arrivée le matin, les jeunes militants étaient entourés par ces villageois curieux de voir ces jeunes filles et garçons avec leurs banderoles, leurs chasubles jaunes et des portes bloc à la main dans leur village. C'était une première.

Devant leur stand, dans les cafés ou dans les ruelles du village, les jeunes "amnistiens" ont parlé aux villageois d' "Amnesty International", de "droits de l'Homme" et de "solidarité international" et les ont appelé à signer des pétitions pour venir en aide à de victimes de violations des droits de l'Homme à travers le monde: Un caricaturiste malaisien qui risque la prison à cause de ses tweets, une famille entière portée disparue en Syrie, des jeunes filles forcées à se marier à l'âge de 11ans au Burkina Faso, une étudiante au Myanmar emprisonnée pour avoir manifesté, et un détenu aux USA en isolement depuis plus de 40 ans pour un crime dont il n'est pas l'auteur.

2015-12-20-1450575117-651466-12400806_1751862581708663_5638736682390005721_n.jpg

Les jeunes militants et pour répondre aux nombreuses questions des citoyens notamment sur le travail de l'ONG pour les droits de l'Homme en Algérie, ont expliqué l'importance de la solidarité internationale qui est un des principe d'Amnesty International, et l'apport de l'organisation pour la libération des 24 détenus du printemps berbère en 1980, pour la libération des membres fondateurs de la première ligue algérienne des droits de l'Homme en 1985, et pour faire la lumière sur les évènements de 2001 en Kabylie et pleins d'autres dossiers.

2015-12-20-1450575753-82526-12366384_921910777876990_2440039283156168662_n.jpg

L'après midi une conférence-débat a été animée conjointement à la maison de jeunes du village par Younes Saadi, président de la section algérienne d'Amnesty International et Djamel Baloul, enseignant à la faculté de droit à l'Université de Béjaia.

Younes Saadi, après avoir remercié les habitants de Takarboust pour leur accueil chaleureux et engagement en faveur des droits humains, a parlé dans son intervention des engagements internationaux de l'Algérie en matière des droits de l'Homme et des recommandations d'Amnesty pour l'Algérie. Djamel Baloul, de son coté, a parlé de la situation des droits de l'Homme en Algérie, qu'il a qualifiée d'alarmante.

LIRE AUSSI: Savez-vous que le 10 décembre est la journée mondiale des droits de l'Homme ?

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.