LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Maati Kabbal Headshot

Laurent Wauquiez et le rendez-vous raté avec l'Orient

Publication: Mis à jour:
LAURENT WAUQUIEZ
Robert Pratta / Reuters
Imprimer

Laurent Wauquiez, le favori pour l'élection à la présidence des Républicains (10 et 17 décembre), est sur tous les fronts: de sa droite de la droite, il attaque la gauche, le centre, et même la droite! Pour lui, la gauche a fait faillite, les élites sont en déroute, le pouvoir actuel n'a aucune estime ni pour la Province, ni pour la France... Il prend appui sur tous les prétextes pour fustiger ce qu'il appelle les dérives. Célébrer Mai 68? Il n'en veut pas, lui préférant une célébration d'Austerlitz (victoire de Napoléon Ier en 1805), "Valmy" (pour commémorer la célèbre victoire révolutionnaire en 1792), ou "l'Appel de Londres" du Général de Gaulle en 1940. En meeting, il attaque Macron qu'il accuse de haïr la Province. Laurent Wauquiez creuse de jour en jour son sillon identitaire, exploré et expérimenté tous azimuts avant lui par Sarkozy et le Front National. La souche et la racine cimentent ainsi l'imaginaire politique de cet homme pressé et ambitieux.

Dans son parcours contrasté, Laurent Wauquiez a "tutoyé" l'Orient. Il prépare un mémoire sur "L'Orient des Lumières", élevant Louis Massignon, spécialiste du soufisme, au rang de Maître à penser. Le problème, c'est qu'il n'a jamais concrétisé cette fascination par un travail universitaire rigoureux. Impossible de voir en lui donc un orientalisant ou un arabisant sérieux. Il déclare ouvertement qu'il parle l'arabe littéraire, mais est incapable de prononcer un mot dans cette langue. Autre figure dont il revendique l'amitié: sœur Emmanuelle. "Avec elle, j'ai passé plusieurs mois en Égypte", raconte-t-il. "Je m'étais engagé dans un quartier du Caire, le Moqattam. Quand Sœur Emmanuelle me voyait, elle me regardait droit dans les yeux et me disait: 'Mon petit Laurent, qu'as-tu fait de bon depuis que je t'ai vu?'", raconte-t-il encore. Le problème est que personne parmi l'entourage de Sœur Emmanuelle ne se souvient de Wauquiez!

Que s'est-il passé pour que ce dernier vire à droite de la droite et succombe à la tentation des racines et des origines? Ses positions décomplexées sur l'histoire décalquent celles de l'extrême droite. Il n'a pas hésité à fustiger l'hommage rendu aux victimes algériennes de Sétif en 1945, en déclarant que la France est " le seul pays qui passe son temps à s'excuser de son histoire". Du coup, "L'Orient des lumières" est devenu une zone de ténèbres, le négatif de la civilisation occidentale "qui puise ses racines dans les valeurs catholiques". Sur sa lancée, il tire à boulets rouges sur l'islam, l'immigration et les réfugiés, devenus ses obsessions fécondes. D'ici la tenue de la présidence des Républicains, il faudra s'attendre à ce qu'il agite devant tout le monde les spectres identitaires qui ont fait les beaux jours de Nicolas Sarkozy et consorts.

LIRE AUSSI: