LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Liliane Holstein Headshot

11 choses que les couples qui durent savent mieux que n'importe qui

Publication: Mis à jour:
FF
MAPODILE VIA GETTY IMAGES
Imprimer

Le désir et le besoin de vivre un grand amour durable forment, sans doute, le rêve le plus répandu sur notre planète.

Si les occasions de tomber amoureux de manquent pas au cours d'une vie humaine, faire durer et s'épanouir ce sentiment presque surnaturel, tant il est transformateur, reste une des plus grandes gageures.

Tout commence pourtant dans un feu d'artifice d'émois, d'emportements dans lesquels le désir, l'amour fou, la sensualité la plus exacerbée, donnent des ailes même à ceux qui s'imaginaient sages et réservés. Dans cette phase miraculeuse et hors du temps, tous les interdits tombent, toutes les audaces, les courages, les témérités, se déversent dans un raz de marée d'amour et de sensualité, capable de déplacer des montagnes.

L'amour rend beau. Tous, sans exception, s'illuminent soudain, comme si un projecteur intérieur s'allumait en eux.

Les voix s'adoucissent, les regards se perdent l'un dans l'autre, ne parvenant pas à se décrocher, les corps sont attirés par les aimants puissants du désir, du bonheur de découvrir un être qu'il nous semble re-connaître au delà du temps, mais aussi par l'entremise de l'inconscient (grand intriguant qui appaire les couples en fonction des éléments névrotiques non réglés dans l'enfance), mais les hormones jouent aussi leur rôle de colles affectives et se mêlent aux histoires d'amour. On se parle, on se raconte, doucement, tendrement.

Tout semble plus lumineux et léger. Les évènements du monde passent avec la légèreté des bulles de savon au dessus de la tête de nos amoureux.

Pourtant, quelques mois ou quelques années après, le retour à la réalité de la vie quotidienne, l'arrivée des enfants, la fatigue du travail, les soucis, vont éprouver dangereusement cet amour qui semblait parti pour se déployer éternellement.

C'est ainsi, que je vois dans mon cabinet, tant de couples parler de leur peine de ne plus savoir communiquer sans ressentir une véritable allergie pour l'autre, celui ou celle qui avait été tant désiré(e), qui semblait si séduisant(e), si indispensable.

Parmi les frustrations et les chagrins les plus souvent évoqués, reviennent régulièrement le manque de manifestations de tendresse, la rareté ou la disparition progressive de la sexualité, le désenchantement de voir apparaître chez l'être aimé, des bizarreries (souvent très pénibles) dans les comportements, masquées par l'inconscient aux premiers temps de la rencontre et qui sont autant de symptômes névrotiques qui refont leur apparition comme des mauvaises herbes dans un jardin magnifique.

Les paroles se font plus âpres, le ton se durcit et beaucoup parlent à leur partenaire de vie, avec beaucoup moins de ménagements qu'ils ne le feraient avec des collègues de travail ou des amis.

Bref! La désillusion gagne du terrain, entrainant frustrations, rancœur, déceptions, symptômes dépressifs voire somatiques.

Pourtant, il est réellement possible de rester sur cet élan amoureux et dans cette extraordinaire proximité physique, psychologique et amoureuse, à condition de veiller à cet amour avec le plus grand soin. Bien sûr cela nécessite de ne pas se laisser aller à l'anesthésie progressive des sentiments et de la manifestation des signes d'amour.

Voici quelques éléments de base, totalement indispensables pour éviter l'endormissement des sentiments dans son couple:

- Considérer qu'aucune rencontre amoureuse ne se fait par hasard. Elle est toujours "organisée" par nos inconscients. Ce qui implique qu'à un moment ou un autre, le couple sera mis à l'épreuve pour rejouer des éléments de l'histoire d'enfance de l'un ou de l'autre. Soit on les dépasse en les comprenant, sans se perdre et l'amour prend alors une envolée de grande envergure, soit on reste dans le tamis et l'on repart pour un tour de manège névrotique le temps d'une génération. C'est pourquoi, il est nécessaire de rester éveillés, de tout faire pour se connaître vraiment, de se sentir soudés l'un à l'autre et ne pas tomber dans les pièges des inconscients respectifs.

- S'autoriser à être heureux: Ce n'est pas si simple, mais c'est la condition de base, pour éviter d'être parasité(e) par tous les mécanismes d'auto-sabotage qui ont surtout pour but de ne pas faire mieux que ses parents ou que ses frères et sœurs. Adoptez une philosophie optimiste et positive doit devenir un objectif présent à chaque instant.

- Prendre grand soin de sa communication dans son couple: cela implique de surveiller le ton que l'on utilise pour se parler. La politesse et la douceur du ton sont essentielles. Cette douceur déploie les cœurs. Elle décartonne et défroisse les raideurs dues aux difficultés de la vie, donne de l'espoir. La magie de la douceur dans les propos, se manifeste comme une promesse qui dit: "n'aie pas peur, je suis avec toi, je ne te veux que du bien". En revanche, la dureté, l'agressivité, développent une tristesse profonde et le réflexe de répliquer sur le même ton.

Mettre un point d'honneur à avoir des égards l'un pour l'autre, devrait être évident, comme c'était le cas le jour de la rencontre. Il n'y a aucune raison de se laisser aller, par la suite.

- Savoir apaiser l'autre et le rassurer: Il ne peut exister d'amour heureux sans la sensation de sécurité concernant l'expression des sentiments, mais également la réassurance fréquente de la solidité de cet amour.

Se dire souvent que l'on s'aime, n'a rien de ridicule. C'est un baume indispensable, pour tout être humain. L'expression "je t'aime" est sans doute l'antidépresseur le plus efficace qui soit.

- Se "décartonner" dans couple: La joie est vitale. Le rire aussi. L'amour dans un couple, se nourrit d'authenticité, de gaieté et de spontanéité.

Encore faut-il accepter de sortir de soi et de l'image que l'on se donne à longueur de journée dans la vie professionnelle.

- Les indispensables tendresse et sexualité: Prenez le temps de vous serrer, de vous toucher, de vous effleurer dès que vous le pouvez. Ne vous endormez jamais sans vous serrer l'un contre l'autre. Dormez nus, prenez-vous dans les bras, le peau à peau est un puissant stimulant du désir. Le cœur et le corps ont tant besoin de ce contact intime, qu'ils n'attendent qu'un petit élan pour se reconnecter aussitôt. Juste, faite-le, ne laissez pas votre mental développer toutes les (fausses) bonnes raisons de vous endormir chacun de votre côté en générant un fossé entre vous. Ce besoin est si vital, qu'il déclenche dépression, symptômes psychosomatiques ou agressivité, lorsque que l'amour physique fait défaut.

- Embrassez-vous: beaucoup, souvent. Rappelez-vous combien aux premiers temps de votre amour, vous embrasser était vital. C'est toujours le cas, des années après, ne le négligez pas.

- Se regarder, VRAIMENT: Ne tombez pas dans le piège de passer plus de temps à regarder un écran (téléphone, ordinateur, tablette) que de plonger dans le regard de celui ou celle qui partage votre vie. Rien ne ment dans le regard, on est instantanément plongé dans la justesse et la vérité des cœurs et des âmes. Les grands amours, se nourrissent de cette authenticité.

- Laisser son égo au vestiaire: Cela implique de savoir écouter avec attention ce qui ce dit, sans s'offusquer, se vexer ou le prendre instantanément pour une critique.

- Accepter tous les moments, avec gratitude, parce que tout, absolument tout ce qui nous arrive et nous confronte est une chance de pouvoir avancer, si l'on en tire les bons enseignements.

- Développer une immense compassion pour celui ou celle que vous aimez, osez baisser les armes
. Le couple doit pouvoir être le refuge suprême, celui qui apaise et protège, tout en permettant de se développer sur tous les plans de l'éveil amoureux, physique, avec une plus grande connaissance de soi, un apaisement des tensions internes, la soif d'apprendre, de grandir chaque jour, de s'éveiller sans cesse, de se déployer, de s'épanouir. Le baume interne généré par un grand amour, permet cet épanouissement tout au long de son existence.

f

Ce blog a été initialement publié sur le Huffington Post France

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.