Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Lilia Bouguira  Headshot

Le scandale des stents périmés en Tunisie ou "le silence des cardios"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Nous savons tous que le stent est un petit ressort en métal, placé dans les artères pour éviter qu'elles ne se bouchent.

En 2008, les stents actifs ont connu un grand essor diminuant par leurs propriétés pharmacologiques le risque de re-sthénose comme avec les stents nus.

Tout cela est bien beau et révolutionnaire pour les malades coronariens.

Seulement une sale affaire de stents périmés, posés à des patients à leur insu avec ou sans préméditation de l'équipe médicale a éclaté depuis le mois de juin.

Des questions me taraudent depuis l'éclatement de cette affaire dans le privé et maintenant dans le public.

Des erreurs médicales et non médicales se sont produites et se produiront toujours en Tunisie et dans le monde entier.

Une presse à scandale a toujours fait bon dos à de pareilles affaires partout dans le monde également.

La différence c'est que partout dans les pays où les gouvernements respectent le peuple qui les a élus, une conférence de la part de l'école médicale concernée se donne pour mission d'éclairer le public.

En Tunisie, le verbiage est devenu tellement prolifère depuis la révolution que chacun a son mot à dire et que onze millions d'habitants peuvent se poster tous en même temps et sans gêne en imminents experts.

Un concerto d'un peu partout: dans les hôpitaux, les cliniques, les lieux publics, les cafés, au marché et les mosquées se déroule au "qui dit mieux".

Les politiciens se sont empressés de se crêper le chignon comme à leurs habitudes d'un camp à l'autre.

Les médias ont festoyé pour s'attaquer à la caste des médecins tunisiens ou les défendre. Les habitués de la toile, n'en parlons pas, se sont régalés jour et nuit par ce nouveau sujet.

Les cardiologues seuls véritables experts en la matière pris de panique, complices ou négligents ont observé un silence religieux.

Ils n'ont en aucun cas daigné sortir le moindre communiqué explicatif ou même tenir une conférence de presse faisant la lumière sur toute l'histoire des stents, leurs intérêts et leurs risques en cas de péremption ou autre.

J'espère que derrière tout cela ne se cache pas le loup qui veut changer de couleur pour une campagne sordide propagandiste qui malmènera encore une fois dangereusement l'opinion publique sans jamais rendre la vérité.

Corruption ou pas, il est temps que nos cardiologues sortent de ce silence où ils se sont astreints et répondre aux questions des stents périmés, leur dangerosité et répercussion sur la santé de malades déjà fragilisés.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.