LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Laure-Alice Bouvier Headshot

Alors, qu'allons-nous porter dans quelques semaines ?

Publication: Mis à jour:
BALMAIN
DR
Imprimer

MODE - Alors, qu'allons-nous porter dans quelques semaines ? C'est ce que le Casa Fashion Show va nous dévoiler. Je dirai que les tendances printemps-été 2016 sont doubles et contrastées: d'un côté un été définitivement ethnique, opérant un retour au passé et puisant dans des influences géographiques et temporelles très diverses (I). De l'autre et inversement, ou mieux paradoxalement, un été profondément marqué par la modernité, par les nouvelles technologies (II).

I. ESMERALDA, ANASTASIA, SHEHERAZADE: 3 HÉROÏNES POUR 1001 INSPIRATIONS DES TENDANCES SPRING-SUMMER 2016

esmeralda anastasia

La féminité estivale 2016 se veut résolument ethnique, bohème chic et ouverte sur le vaste monde. Les robes se font fluides, tout en grâce, en délicatesse, et en envoûtante légèreté, comme chez Etro, Pinko, Maria Lucia Hohan, Twin set Simona Barbieri et Pronovias. Drapés, volants, rubans et imprimés fleuris (vu chez Twin Set, Philip Lim, Etro) devraient donc être les incontournables de notre dressing des beaux jours. Toutefois l'espace-temps de la mode la conduit à prendre différents chemins :

paul poiret

pinko maria lucios

twin set

La fashionista de l'été 2016 sera d'abord une princesse africaine: et pour caus ! Cette saison, les imprimés à rayures sont partout! Pour une allure bohème chic sans chichis, on s'inspirera des imprimés géométriques de chez Missoni. Rayures, zigzags, la collection, inspirée des tribus Maasai, fait cette saison la part belle aux motifs qui ont fait l'emblème de la maison, convoquant ce qu'Angela Missoni a appelé les "racines de l'humanité". Un seul mot d'ordre: de la couleur! Du bleu, du rouge du jaune, l'été sera éclatant!

princesse africaine

missoni

Mais ce printemps, nous pourrons aussi être tout autant Esméralda la saltimbanque qu'Anastasia, princesse Romanov: Pour une féminité toujours bohème mais plus présente et exacerbée, exaltant et convoquant l'esprit des Ballets russes du début 20e chers à Paul Poiret et à Yves Saint Laurent (en 1976), on choisira des tissus précieux à la brillance métallique et moirée, voire kaléidoscopique, comme chez Etro ou chez la talentueuse Elmira Medins qui propose robes fendues scintillantes aux tonalités délibérément plus sombres pour des soirées étincelantes. Quoi qu'il en soit, notre style restera résolument romantique: du long, du long, toujours du long. Côté allure, si les jupes comme les robes, épousent et allongent la silhouette, on opte pour un mélange recherché de dentelles, de soie ivoire, de broderies, de rubans, mais aussi de coton imprimé fleuri.

ysl

elmira meldins

Tout en délicatesse, la mode printemps été de cette année puise enfin dans les 1001 nuits: place à Yasmine et Schéhérazade avec les petits tops courts que l'on associe à des pantalons fluides à l'opacité parfois toute relative mais très sophistiquée (Etro) et les robes au raffinement sophistiqué de Malene Birger.

yasmine shehrazade

etro malene

Coté accessoires, pour un look ethnique, on choisira des bijoux oversize comme chez Marco Bologna, des plastrons colorés comme chez Missoni que l'on associera à un maquillage audacieux. Partisanes d'une allure plus romantique, on se tournera vers les colliers ras du cou vus chez Etro, conférant un style de princesse victorienne au port de tête parfaitement relevé par des chignons hauts et sophistiqués. Toutefois, si l'ambiance romantique, parfaitement mise en valeur par les bandeaux et l'omniprésence de dentelle claire et virginale proposés par Pronovias, ainsi que les robes blanches de vestales antiques d'Hervé Léger, font des mannequins autant de princesses légendaires, la fashionista de l'été 2016 ne s'en trouve pas moins catapultée au Casa Fashion Show dans un film d'anticipation voire dans la post modernité.

missoni

prenovias

II. LES TENDANCES SPRING-SUMMER 2016: QUAND LE FUTUR RÉINVENTE LA MODE

Dans la droite lignée de l'époustouflante publicité futuriste réalisée par Balmain pour H&M mettant en scène pas moins des trois tops parmi les plus prisées du moment dans un métro ultra design n'ayant rien à envier à l'univers de Blade Runner, et emportée par Olivier Rousteing, la mode Spring Summer 2016 prend clairement un souffle d'anticipation. Exit la fiction, il n'est question que de science, le futur est clairement présent dans les tendances.

balmain hm

Pour une mise en beauté d'anticipation, on optera donc pour une matière moins éthérée: le cuir. Agrémenté de mesh chez Alexander Wang pour un souffle street punk clairement affirmé, il se fait plus sensuel et feutré chez Ellesd. Côté couleur, c'est l'été mais qu'à cela ne tienne! Soufflant un vent de rébellion, c'est vers l'uni que l'on se tournera: du noir, du blanc, pour une allure parfaitement structurée.

alexander wang

Et c'est bien Balmain qui fermera la boucle, rejoignant en une seule collection l'ensemble des espaces temps: pour jouer les héroïnes du futur, de notre futur, on s'inspirera de la dernière collection et on optera, non pour du cuir, mais pour du daim, plus doux; pour de l'uni oui, mais tendance color block; pour des coupes très structurées et géométriques, mais en les associant à des plastrons métalliques d'inspiration africaine. Au total, le Casa Fashion Show est en cela pleinement à l'image des tendances 2016 et de la mode actuelle: apprenant du passé, se tournant vers l'avenir se nourrissant de la découverte du monde et de ses cultures, se montrant un modèle de tolérance. Casablanca est clairement Paris.

balmain

LIRE AUSSI: