Huffpost Maroc mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Laure-Alice Bouvier Headshot

Halloween: Comment s'habiller pour réussir son exorcisme?

Publication: Mis à jour:
DR
DR
Imprimer

"Excellente journée pour un exorcisme." Nous connaissons tous cette phrase du célèbre film de 1973, "L'Exorciste". Une possession malencontreuse est bien plus vite arrivée qu'on ne le pense. A la période d'Halloween, lorsque la frontière entre les morts et les vivants tend à s'amenuiser à l'extrême, et que les mondes parallèles se mêlent, il est important de prévoir sa garde robe en conséquence.

Que l'on se trouve face à un fantôme, poltergeist, démon, djinn ou autre ange déchu, ou que l'on soit soi-même l'objet d'une expérience surnaturelle, il convient d'adopter un style pratique, adapté, mais évidemment toujours chic. 

Il y a possession dès lors qu'un esprit prend le contrôle du corps d'un individu et s'exprime à travers lui. C'est ainsi que le possédé malchanceux pourra se trouver atteint soudainement de glossolalie (il parlera ou comprendra une langue inconnue), de voyance (il rappellera des moments gênants qu'il n'était pas censé connaître comme votre habitude de vous rouler dans du parmesan avant de dormir, très bon pour la peau mais peu compris du grand public, ou que vous avez pleuré devant le film Ratatouille). Peuvent également se produire des cas de psychokinésie et de télékinésie.

Délimitons cependant tout de suite le sujet. On n'évoquera pas ici les cas de possession par des êtres extraterrestres dont font état plusieurs documentaires et témoignages ("The Faculty", "X-Files", "L'invasion des profanateurs de Sépulture", "The Thing") qui supposent des règles stylistiques différentes.

La mode varie en effet considérablement d'un bout à l'autre de la galaxie, et cela fera l'objet d'un prochain article. De la même façon, on laissera également de côté les démons un peu trop collants, mais n'investissant pas un hôte.

Comme on peut le voir dans les très connus films informatifs "The Ring", ou "The Grudge", il s'agit bien souvent de fantômes japonais beaucoup trop geek, adorant terroriser leur interlocuteur par de multiples coups de téléphone essoufflés. 

the grudge

Revenons en aux possessions plus classiques. Dans l'une ou l'autre hypothèse (exorcisé ou exorciste), on privilégiera une tenue casual, bien plus confortable pour pratiquer un rituel ou se voir débarrassé d'un démon un peu trop dérangeant. 

Etant donné que nous sommes en octobre, qu'il commence à faire plutôt frais et que les entités produisent très souvent un sentiment de fraîcheur dans la pièce, on pensera à prendre avec soi un pull (on évitera le cachemire, trop fragile).

On le portera le cas échéant sur les épaules mais on prendra garde à ne pas le nouer autour du cou et à éviter les écharpes comme chez Etro (ci-dessous) afin d'éviter un étranglement surnaturel malencontreux.

dr

Si vous savez de source sûre que la créature à laquelle vous avez affaire est un djinn, n'hésitez pas à opter pour un beau vert jade ou émeraude, qui se mariera bien avec la couleur de leur peau et conduira l'entité à se montrer plus facilement par coquetterie (ci-dessous Ralph Lauren). 

dr

La tenue qui pose le moins de difficultés est en principe sans conteste celle de l'exorcisé. Alors certes, il en va différemment dans le cas où le démon se trouve être un esprit ancien et rigide (dans tous les sens du terme), habitué d'une mode et d'une tendance bien particulières. Pour ces cas de figure - qui demeurent malgré tout rarissimes -, Burberry propose cette saison plusieurs noeuds lavallière, très populaires parmi les habitants du milieu surnaturel.

dr

Dans la plupart des cas, le meilleur choix est cependant d'aller au plus simple. Règle principale? On évitera d'habiller le possédé en blanc (bien trop salissant, d'autant qu'un exorcisme peut durer plusieurs heures, voire plusieurs jours, on essaiera de garder présentable la victime le maximum de temps). On laissera également de côté la chemise de nuit. Car non seulement elle s'accroche fréquemment aux barreaux du lit ou aux objets alentours (table de nuit, lampe de chevet, aspirateur) en cas de phénomène de lévitation, mais elle est aussi peu flatteuse pour la silhouette dans une situation de flottement aérien.

dr

Allons droit au fait:

  • Pour le possédé, le principal problème est cosmétique. Se retrouver envahi par une ou plusieurs entités est une expérience particulièrement désagréable, notamment sur le plan dermatologique.
  • La possession provoque en effet fréquemment des irritations au niveau des paupières, un assèchement brutal des lèvres et de la bouche, ainsi que des plaques, des brûlures et des cicatrices sur le corps et le visage.
  • On pensera donc à enduire le visage du principal concerné d'une bonne crème de nuit alliée à une huile (de mon côté, j'opte pour un combiné Bi-Oil et Miracle Sleeping Crème de Garnier).
  • On songera également à l'hydrater suffisamment. Certains démons refuseront que leur hôte ingère de l'eau, craignant d'avaler par erreur de l'eau bénite. On pourra choisir dans ce cas du lait d'amande, qui en plus d'être particulièrement apprécié des esprits (et aura donc le mérite de ne pas être rejeté) apportera des nutriments et des vitamines au malade.
  • Les cheveux sont également mis à rude épreuve. En cas de possession, il a été démontré scientifiquement que la production de sébum triple en moins de 15 minutes, ce qui donne très rapidement un aspect graisseux de mauvais aloi. On pensera donc à toujours avoir sur soi un bon shampoing sec teinté de sa couleur capillaire.
  • La tenue de l'exorciste doit être également bien choisie. En dépit de ses nombreuses apparitions télévisuelles et cinématographiques, la soutane de prêtre est bien trop vue et de trop mauvaise augure. De manière générale, on évitera les tenues similaires, à l'amplitude bien trop importante pour une telle entreprise (comme le très joli mais très inadapté modèle ci-dessous produit par H&M pour cet hiver). Se prendre les pieds dans sa robe ou manquer de capacité de mouvement est le genre de chose que l'on préfère éviter lorsque l'on se bat contre des créatures ésotériques.

hem

Dans le cas d'une nécessaire incursion dans le royaume des morts afin d'aller porter secours à un proche (comme l'ont montré avec brio les caméras de James Wan dans l'excellent documentaire "Insidious") un seul mot d'ordre: con-for-table!

dr

Inspirons nous par exemple de la tenue proposée par Ralph Lauren lors de son défilé automne-hiver 2016. Sobre, pratique, neutre et de bon goût, mais toujours chic et bien coupé. 

dr

Le sportswear est également une bonne option. On s'inspirera d'Alexander Wang ou de la collection Fenty x Puma, en collaboration avec Rihanna. Enfin, pour un style plus cocooning, on optera pour un look pyjama décontracté (Jeremy Scott automne-hiver 2016).

dr

Excellente nouvelles mesdames (voire messieurs!), les talons ne sont pas prohibés. Ils sont même au contraire conseillés! La médium Elaine Rainier, suivie par James Wan dans "Insidious", nomme l'univers parallèle des morts, le Lointain. Toutefois, selon de nombreuses études récentes produites par Clive Barker en partenariat avec l'Université de Sunnydale, le lieu serait en réalité la cité engloutie et maudite de R'lyeh mise à jour aux yeux du grand public par Howard P. Lovecraft, et dans laquelle l'ancien Dieu Cthulhu "rêve et attend".

A R'lyeh, point d'espace temps semblable au nôtre. La cité est constituée de pierres démesurées, verdâtres, assemblées "selon une géométrie non euclidienne". Ce bouleversement de l'équilibre gravitationnel a des conséquences importantes sur notre manière d'humains d'appréhender une telle réalité. Les talons disposent de l'avantage de limiter le contact avec le sol, ce qui permet de passer plus facilement inaperçu.

En conclusion, il va sans dire que mode et ésotérisme peuvent trouver une parfaite coordination. 
Comme le déclare soeur Jude dans la saison 2 d'"American Horror Story", "Si tu regardes le visage du diable, celui-ci te regardera en retour". Gageons qu'elle aurait dû ajouter que, pour bien le combattre, il faut aussi songer à son dressing. 

dr

LIRE AUSSI: Donald Trump sera-t-il l'icône mode 2017?