LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Mohamed Khaled Hizem Headshot

Au Kef, la splendeur d'une coupole husseinite

Publication: Mis à jour:
Imprimer

L'univers des coupoles tunisiennes est particulièrement fascinant. Qu'elles soient grandes ou petites, simples ou richement décorées, celles-ci sont l'objet d'une véritable prédilection dans l'architecture traditionnelle du pays. Elles couronnent aussi bien les salles de prière des mosquées, que les édifices maraboutiques (zaouïas), ainsi que les mausolées, les hammams et même les salles d'apparat des palais.

Si la médina de Tunis possède d'innombrables coupoles somptueuses de l'ère husseinite (1705-1957), ces dernières ne garnissent pas uniquement ce précieux tissu urbain, classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1979. De splendides coupoles husseinites agrémentent d'autres villes tunisiennes. Il en est ainsi du Kef, ville située à 150 kilomètres à vol d'oiseau à l'ouest de Tunis.
Dans cette vieille cité historique, pourvue d'une multitude de monuments, notamment ceux datés de l'antiquité romaine et de la période ottomane, il nous est offert d'admirer une superbe coupole.

Celle-ci surmonte la salle principale du musée des arts et traditions populaires, logé dans une importante zaouïa datée de 1785 et appartenant, jadis, à la confrérie Rahmaniya. Cette dernière fut fondée, en 1774, en terre algérienne, par Sidi Mhamed Bou Qobrine.

a

Légende: Vue partielle de la salle principale du musée des arts et traditions populaires du Kef. Coiffé d'une remarquable coupole, l'espace présente un décor soigné, associant céramiques et plâtre finement sculpté.

Bien que cet espace, qui abrite la sépulture de Sidi Ali Ben Aïssa et dans lequel sont exposés des bijoux et des costumes traditionnels, est tout entier remarquablement revêtu de céramiques et de plâtre magnifiquement ouvragé, c'est la coupole sur pendentifs, à l'ornementation exquise, qui attire le plus le regard du visiteur. Au-dessus du tambour cylindrique, percé de seize fenêtres cintrées à claustras et verres colorés, entre lesquelles s'intercalent autant de niches feintes, entièrement tapissées de foisonnants entrelacs géométriques, la calotte hémisphérique est à ravir, tant sa parure, réalisée en plâtre sculpté avec virtuosité, est éblouissante.

Couvrant la majeure partie de la calotte, huit compartiments pentagonaux, renfermant des vases à partir desquels émergent symétriquement de gracieux enroulements de rinceaux fleuris, convergent vers la merveilleuse arabesque géométrique, auréolant le sommet de la coupole.

a

Légende: Gros plan sur la coupole, dont la calotte est superbement agrémentée d'ornements en plâtre admirablement sculpté. Le sommet de cette dernière est couronné d'une splendide arabesque, garnie d'étoiles et de motifs ajourés.

Rehaussés de touches polychromes, des étoiles et des motifs ajourés composent cette dentelle saisissante de finesse et de beauté.

Cette opulente coupole du musée des arts et traditions populaires du Kef est une œuvre d'art, qui illustre, avec éclat, l'esthétique de l'architecture et de l'ornementation husseinites.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.