LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Kaci Abdmeziem Headshot

Meilleures mortes que vives

Publication: Mis à jour:
FIGUES SCHES
Wikimedia Commons
Imprimer

On raconte qu'un jeune citadin, fatigué de battre le pavé d'Alger, eut un jour l'envie de se faire berger. Il s'en ouvrit à un père riche mais paradoxalement compréhensif qui trouva l'idée saugrenue puis finit par se dire: "Après tout, pourquoi pas?".

Visa paternel en poche, voici donc notre jeune homme parti, avec un troupeau léger de moutons, en direction de l'Orient.

Une fois passée la Ville des Genêts, les chemins montent et les bourgades, semées naguère, ont poussé à merveille.

Les mollets ne répondant plus, notre adolescent se laisse choir sur le seuil de la masure la plus proche. On le fait entrer, on lui sert du couscous et, comme dessert, on lui propose des figues fraîches noyées dans de l'eau glacée.

Notre citadin poursuit son chemin et, vaille que vaille, arrive sur les bas flancs du Djurdjura où son troupeau se mêle aux autres bêtes déjà sur place.

Au bout de quelques mois, il redescend de la montagne poussant devant lui son petit cheptel engraissé. Pour ne pas se perdre, il reprend le même itinéraire qu'au départ. Il retrouve donc la maison où il avait fait cette escale salutaire au début de son expédition.

On le reconnaît. On l'invite.

Cette fois-ci on lui propose une assiettée de fruits fripés, un bol d'huile d'olive forte et un morceau de galette toute chaude.

Le néo montagnard se régale, pousse un long soupir puis demande à son vis-à-vis:

  • "C'était quoi ces fruits, grand père?".
  • "Des figues sèches, mon fils".
  • "Mais, grand père! Elles ont encore un meilleur goût que les fraîches que tu m'as servies l'autre fois!".
  • "Oui, mon fils. Là est le divin secret des figues: Elles sont meilleures mortes que vives!".

Retrouvez toutes les Kaci Story ICI.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.