LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Jerry Peps Headshot

Voyage: 7 règles à suivre pour marchander à la marocaine

Publication: Mis à jour:
MARCHANDAGE
JerryPeps/DR
Imprimer

TOURISME - Nous sommes voyageurs marocains et pour nous, voyager est une aventure journalière. Notre voyage commence en Inde, un pays pauvre mais tout aussi riche par sa culture et son histoire. Voyager dans ce genre de pays en mode backpackers est une histoire de débrouille, d'aventure, de découverte mais surtout de marchandage.

Nous avons rencontré de nombreux voyageurs étrangers qui restent ébahis face à notre aisance à négocier pour n'importe quoi. Durant notre tour du monde, nous avons négocié l'eau, du papier toilette, une chambre d'hôtel, un repas, une activité... Bref, on aura partout négocié et même en Australie car qui ne tente rien n'a rien... N'est-ce pas?

Voici nos méthodes et pratiques de négociation "à la marocaine".

RÈGLE N°1: NE JAMAIS AVOIR HONTE DE NÉGOCIER

Négocier est un art qu'on nous a appris dès notre plus tendre enfance de Marocain dans les rues, dans les marchés... Oui mais pourquoi négocier si les prix sont fixes? Les prix sont peut-être affichés mais ne sont pas fixes. Si tu peux avoir 3 bananes au prix de 2, tu es gagnant(e) et soit sûr(e) que le vendeur l'est aussi. Un marchand ne vendra jamais son produit à perte. Osez marchander, vous ne perdez rien à essayer, au pire vous aurez un "non" et rien n'est perdu.

RÈGLE N°2: AVOIR UNE IDÉE APPROXIMATIVE DU PRIX RÉEL EN SE RENSEIGNANT AU PRÉALABLE AUPRÈS DE LOCAUX DANS LA RUE

Demandez toujours les prix autour de vous avant d'entreprendre la négociation. Pour mieux négocier, il faut préparer et connaître plus ou moins le prix du produit avant de vouloir le baisser. Par exemple, quand nous atterrissons dans un nouveau pays (la monnaie est complètement différente), nous comparons d'abord les prix aux prix marocains et ensuite aux prix locaux. Quand vous êtes étranger, les prix seront souvent plus élevés que pour un local. Renseignez vous et basez vous toujours sur une moyenne du prix local. Si votre marchand ne veut pas vous vendre au prix local, allez chez celui d'à coté, il vous fera sûrement le prix. Notre technique quand on connaît le prix à l'avance, nous ne posons plus la question. Nous payons directement. Si le marchand vous réclame plus c'est qu'il essaye de vous arnaquer, ne vous laissez pas avoir.

RÈGLE N°3: MARCHANDER EST UNE HISTOIRE DE PATIENCE ET DE PRATIQUE. ALLEZ-Y COMME SI C'ÉTAIT UN JEU!

Marchander n'est pas donné à tout le monde. Tout le monde n'est pas né dans un pays tel que le Maroc pour avoir vu ses parents et grands-parents négocier pour des fruits et légumes au marché. Pas de panique, le marchandage est une histoire de patience et de pratique. C'est comme les maths, plus on s'exerce et plus on s'améliore! Marchander une première fois sera peut-être compliqué mais sur le long terme cela deviendra facile. Il faut également savoir être patient quand on marchande. Par exemple, j'aurai négocié un miroir à 300 (prix de base) pendant 40 minutes, pour enfin en avoir deux à 100. Tout est question de patience et de pratique.

RÈGLE N°4: NE JAMAIS DONNER LE PRIX QU'ON EST PRÊT À PAYER

En Asie, on nous a souvent demandé combien on était prêts à payer. Sachez que le prix que vous calculez en dollars ou en euros est dix fois supérieur au prix local! Donc quand on vous demande quel est le prix que vous êtes prêt à payer, ils savent d'avance que vous allez donner un prix beaucoup plus élevé que celui que votre vendeur a en tête. C'est pour cela qu'il faut absolument se renseigner sur le prix de votre produit auprès de locaux avant d'entamer n'importe quelle négociation (Voir règle n°3). Lorsque que le prix vous parait trop élevé, divisez le prix de votre achat par deux pour commencer la négociation. Cela permet de monter doucement mais sûrement à un prix raisonnable. Par exemple pour 100 Pesos, Baissez à 50 Pesos et montez doucement jusqu'à 65 ou 70 Pesos maximum. Mais sachez que parfois, malgré ces techniques, nous nous ferons arnaquer. On n'est jamais à l'abri d'une arnaque!

RÈGLE N°5: RESTEZ TOUJOURS AIMABLE ET SOURIANT

Quand je dis aimable et souriant, je ne veux pas dire bébête. Soyez ferme en négociation tout en étant détendu(e) et sympathique. Il faut créer un échange avec votre marchand et pourquoi pas essayer d'échanger sur son pays, son histoire et sa culture. Nous aimons négocier car c'est aussi un moment d'échange dans lequel on apprend énormément sur la culture du pays dans lequel nous sommes et sur ses gens. La rue et les marchés sont les meilleures écoles pour apprendre à négocier un prix, à pratiquer une langue ou à apprendre l'histoire et la culture du pays. C'est notre terrain de jeux préféré.

RÈGLE N°6: PRÉFÉREZ LA NÉGOCIATION AVANT LA FERMETURE

Que ce soit pour des fruits, pour une chambre d'hôtel ou pour une activité quelconque, sachez que les meilleures affaires se font à la fermeture car toute entrée d'argent supplémentaire est bonne à prendre mais n'oubliez pas de bien faire baisser le prix. Parfois de moitié ou plus. Rappelez vous, un marchand ne vous vendra jamais un produit à perte.

RÈGLE N°7: TENTEZ LE DÉPART SANS ACHAT

Après avoir bien négocié le prix, si celui-ci ne me convient toujours pas, je tente le départ sans achat. Cette technique ne marche pas toujours mais quand elle fonctionne, vous êtes quasiment sûr(e) d'acheter au prix que vous voulez. Si vous la tentez à la fermeture, vos chances sont multipliées par deux.

LE SAVIEZ-VOUS?

Un marchand ne vous vendra jamais un produit à perte. Malgré le prix négocié, sachez que le vendeur reste gagnant. Dans certains pays, comme la Thaïlande, le marchandage est difficile car les locaux sont habitués aux touristes. Ne laissez pas tomber, le marchand vous fera peut être une petite ristourne de 1 ou 2 dollars mais à la fin, si vous additionnez tous ces dollars, cela vous fait une sacrée petite somme d'argent à utiliser pour acheter autre chose (une glace par exemple).

Suivez-nous sur notre blog, notre page Facebook et notre page Instagram.

LIRE AUSSI: