Huffpost Maroc mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Jaouad Mabrouki Headshot

Le "game" du terrorisme: Qui sont ces hommes qui tuent leurs coreligionnaires?

Publication: Mis à jour:
TERRORISM
Shutterstock / worradirek
Imprimer

TERRORISME - En tant que psychiatre je me demande toujours comment un être humain ose assassiner ses semblables? Encore plus lors d'assassinats de masse, espérant faire le maximum de victimes? Ce n'est pas une pêche à la ligne mais plutôt au filet, ce n'est pas une chasse au fusil mais malheureusement à la bombe!

Comment une personne se permet de violer l'instinct naturel, celui du désir de vivre, et s'assassine de ses propres mains? Si nous voulions faire l'expérience de tuer un chat ou un chien, nous verrions rapidement que notre conscience ne nous le permettrait pas! Comment ces personnes arrivent-elles alors à assassiner des êtres humains pour une idéologie quelle qu'elle soit? Comment arrivent-elles à convaincre leurs consciences? Sont-elles des "mutants"? Je me demande souvent si ces "mutants" ne sont pas incarnés par le diable?

Qui sont ces "mutants"? Pourquoi cette soif d'assassiner? Que leur est-il arrivé pour se transformer ainsi en "exterminateurs" et en "humanicides"? Ont-ils confondu les humains avec les insecte ? Ont-ils confondu les insecticides » avec les "humanicides"? Il est vrai que nous utilisons, malheureusement, un insecticide pour tuer le maximum d'insectes, mais les "humanicides" en appuyant avec l'index, avec un malheureux "pschitt", exterminent des dizaines de vie, quelle confusion!

Analysons donc cette situation. Nous avons tout d'abord les décideurs qui sont à la tête de ce projet d'extermination de la race humaine puis viennent les exécuteurs ou "les humanicides".

Le décideur ou "le mutant"

Est un véritable "mutant" car il a perdu totalement son identité humaine. Il est doué d'une intelligence extrême, d'ailleurs il ne se suicide jamais! Par contre il transforme les "sans espoir" et les manipule pour le faire. Le "mutant" a un seul programme, exterminer la race humaine toute entière puisqu'il exécute ses plans aussi bien avec ses propres concitoyens et coreligionnaires qu'avec les innocents des autres peuples. Il ne reconnait ni frère ni étranger puisqu'il ne s'agit pour lui que d'un "game" dont il est le programmateur!

Le suicidaire, l'exécuteur ou "'humanicide"

Est un pauvre individu, déstabilisé psychologiquement, manipulé, programmé et facilement configuré par le "mutant". Il est conçu par ce dernier pour la programmation du "game". Mais contrairement aux autres jeux électroniques, il doit se tuer pour tuer les adversaires, quel paradoxe!

Dans ma pratique, lorsqu'une personne commence à avoir des idées suicidaires, elle est terrifiée et vient nous consulter demandant de l'aide car elle appréhende la souffrance de ses proches après son suicide. La médecine psychiatrique décrit la logique du suicide comme un long processus avant que le suicidaire n'arrive à prendre cette fâcheuse décision comme un remède final à ses souffrances. Le suicidaire "mélancolique" planifie son acte, l'accomplit loin des regards, règle d'abord toutes ses affaires et laisse un mot déculpabilisant ses proches.

Comment alors un "exécuteur" arrive facilement à se suicider pour tuer des innocents avec lui, si ce n'est qu'il est manipulé par le "mutant", et qu'il n'est plus que le "joueur" d'un triste "game"? Comment alors, un être humain peut-il devenir un "mutant" et un "humanicide"?

Devenir un " mutant"

Il s'agit de la "perte de la dignité" dans son ensemble, le tragique cumul de différents facteurs: la perte des valeurs morales, de l'éducation spirituelle, de la coexistence, du sens de l'appartenance sociale; à cela s'ajoutent l'exclusion, l'intolérance, la stigmatisation, l'injustice, l'inégalité, la pauvreté, la guerre économique et le citoyen devient de plus en plus insignifiant, un pion, un "rien du tout", un parasite sans plus.

Ce processus tend malheureusement à devenir universel à l'heure actuelle. L'être humain perd toute confiance, il se sous-estime et se dévalorise complètement. Ce vécu douloureux devient alors intolérable. Il se sent persécuté par l'injustice et l'inégalité et perd son identité d'être humain ainsi que son appartenance sociale et se transforme en "mutant", une "nouvelle race", établissant d'autres valeurs, espérant métamorphoser et stopper "l'injustice et la misère sociale" et créer une société meilleure.

C'est pourquoi nous observons dans le monde un courant "destructeur et en parallèle un autre "constructeur", c'est le "processus de désintégration et d'intégration". Les "mutants" se regroupent alors pour créer un mouvement ou un État et se mettent à la recherche de l'armée pour la "croisade" contre les "infidèles de la justice" dans le monde entier. Puis ils vont recruter des soldats, des exécuteurs, des "humanicides".

Devenir un soldat suicidaire ou un "joueur"

Les personnes ciblées sont des gens dont l'esprit est déjà à l'agonie, dont le cerveau est paralysé, elles ne pensent plus, sont désespérées et n'ont aucune ambition dans la vie. Elles sont semblables à des PC saturés par des milliards de virus dont la seule solution serait de tout effacer pour installer un nouveau programme puis les réactiver de nouveau. C'est une opération facile pour les "mutants". L'exécuteur, comme un PC, se réactive alors avec un nouveau programme: se suicider pour massacrer les ennemis considérés comme des cibles et il doit en éliminer le maximum. Pour "l'humanicide", il n'est qu'un "joueur" dans un "game" en 3D sans écran car il en est dedans et les manettes sont entre les mains des "mutants"!

Comment arrêter l'élaboration de ce "game"?

En combattant la haine, nous sommes perdants car la haine n'est d'autre que l'absence de l'amour. La solution serait d'empêcher la transformation d'un être humain en "mutant" et en "humanicide" en conceptualisant un "new game" universel, en passant de la désintégration à la réintégration. Nous sommes tous des joueurs dans notre vie et dans notre société. Nous pourrions jouer n'importe quel rôle constructeur ou destructeur!

Nous avons donc besoin d'un nouvel ordre mondial, un "new game", un programme de spiritualisation, de coexistence, de tolérance, d'amour, de justice, d'espoir, de camaraderie entre tous les "joueurs" dans le monde, en tenant notre propre manette dans nos propres mains pour jouer ensemble un seul et unique "game", celui de l'établissement de la paix mondiale et la mutation de la terre en un seul pays où tous les "joueurs" en seraient les citoyens.

LIRE AUSSI: Et si on organisait une COP contre les gaz toxiques de l'intolérance?

Close
Qu'est-ce que Daech?
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée