LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Jaouad Mabrouki Headshot

Éducation sexuelle au Maroc: ce que les parents doivent dire à leurs enfants

Publication: Mis à jour:
CHILDREN PARENTS
Getty Images/Hero Images
Imprimer

SOCIÉTÉ - Qu'on le veuille ou non, le sexe est une préoccupation primordiale "non avouée" chez les Marocains, et sa pratique, bien souvent cachée dans notre société, engendre une souffrance et une insatisfaction autant chez les jeunes que chez les adultes.

L'éducation sexuelle est autant réclamée qu'elle est refusée, sans aucune connaissance de son contenu, certains imaginant qu'il s'agit d'enseigner à l'enfant la pratique sexuelle! Or, l'éducation sexuelle est tout sauf l'enseignement de la sexualité mécanique!

L'éducation sexuelle se base sur la vie sentimentale, affectueuse et sensuelle entre l'homme et la femme et la connaissance des spécificités sexuelles selon le sexe.

Pour l'enseignement de l'éducation sexuelle, nous devons former les parents, les enseignants et les fo9aha(1) afin qu'ils modernisent leurs pensées et leurs connaissances de la sexualité. Dans cet article, je me limite uniquement au rôle des parents.

1- Ce qu'il faut dire à l'enfant

• Interdiction d'utiliser hchouma(2): fille ou garçon, vers 5-6 ans, l'enfant découvre son organe sexuel et éprouve du plaisir en le palpant. Au lieu de lui dire "arrête c'est hchouma(2)" et le culpabiliser, le parent doit lui faire comprendre que c'est son corps et qu'il est libre d'en toucher n'importe quelle partie mais en privé et non en public, ainsi l'enfant se sent en paix avec son corps. D'ailleurs, chez les adultes, si le rapport sexuel se passe bien souvent dans le noir, c'est que voir le corps nu est hchouma(2)!

• Prévenir les abus sexuels: prévenir l'enfant de manière spontanée et en toutes occasions (lors de la douche, lorsqu'il change ses vêtements...) que son corps lui appartient et qu'en dehors de ses parents, médecins et infirmiers, si quiconque touche son postérieur ou son sexe ou lui baisse son pantalon ou sa culotte, il se doit de hurler de toutes ses forces et de prévenir ses parents, car ceci est contraire à la loi.

• Répondre à toutes les questions de l'enfant: même celles qui sont gênantes, mais en fonction de son âge, et ne jamais répondre par "tais-toi c'est hchouma(2)" lorsqu'il demande par exemple: "Maman, comment je suis sorti(e) de ton ventre?"

2- Ce qu'il faut dire à l'adolescent

• Canalisation de la pulsion sexuelle: les parents doivent accompagner l'adolescent en lui parlant de ce qu'il ressent mais aussi dans la canalisation et l'orientation de son énergie sexuelle avant sa consommation prématurée, en attendant la fin de son développement corporel, hormonal et cérébral. Le sport, l'art, la culture, des projets sociaux, sont nécessaires dans l'orientation de son énergie sexuelle et le développement de ses compétences dans d'autres domaines.

• Reconnaître que l'amour est une énergie positive: il est important que les parents considèrent le sentiment d'amour que le jeune ressent vers une autre personne et qu'il ne s'agit pas d'une erreur ou t'kh'rbé9(3), mais en l'aidant à canaliser cet amour, à respecter la personne aimée, et à ne pas traduire son amour prématurément par un rapport sexuel.

• Le concept de la chasteté: interdire le sexe sous prétexte que ceci est haram(4) est sans succès et il serait préférable d'accompagner le jeune à chercher lui-même l'intérêt de la chasteté afin qu'il en soit convaincu et qu'il ne voie pas les parents comme des "juges" qui interdisent, mais plutôt qu'il devienne le maître de ses décisions en les assumant par conviction et non par haram(4)!

• Vêtements, coiffure et mode: la réflexion et la consultation sont nécessaires avec l'adolescent et au lieu de lui dire "change-toi c'est hchouma(2)" et induire des conflits, on peut dire "pourquoi veux-tu porter ces vêtements?" ou "pourquoi veux-tu te maquiller?" ou bien "pourquoi veux-tu te coiffer ainsi ou te tatouer?". En somme, le parent doit constamment amener le jeune à réfléchir sur ses choix.

3- Ce que les parents doivent montrer à leurs enfants

• Le modèle du couple: les parents doivent exprimer devant leurs enfants le lien d'amour qui les attache, le respect total mutuel, la tendresse, l'échange des bisous et des câlins. Ce comportement de couple relève de l'éducation sexuelle.

• L'égalité entre l'homme et la femme: comme deux associés qui gèrent le foyer et l'éducation des enfants, sans que la mère ne prenne le rôle de servante et le père celui du chef et sans qu'elle soit tendre et le père dur, comme on peut souvent l'entendre par "attends que ton père rentre et tu verras!"

• L'égalité des droits dans l'éducation de la fille et du garçon: ce qui est interdit à la fille doit l'être aussi pour le garçon. Tous deux doivent grandir dans cette égalité et dans une relation saine basée sur le respect et l'égalité.

Il reste encore beaucoup à développer, mais par peur de fatiguer le lecteur, je vais m'arrêter là.

(1) hommes de religion
(2) honteux
(3) du n'importe quoi
(4) péché

LIRE AUSSI: