Huffpost Maroc mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Jamal Eddine Felhi Headshot

Le PJDiste qui remplacera Benkirane réussira-t-il là où ce dernier a échoué?

Publication: Mis à jour:
BENKIRANE
DR
Imprimer

POLITIQUE - Le roi a décidé de désigner "une autre personnalité politique du Parti de la justice et du développement en tant que nouveau Chef du gouvernement", et ce "en concrétisation de Sa volonté sincère et de Son souci permanent de consolider le choix démocratique et de préserver les acquis réalisés par notre pays dans ce domaine", lit-on dans le communiqué du cabinet royal rendu public dans la soirée de mercredi.

Clair et précis, le communiqué royal met ainsi fin à toutes les spéculations et plans B de certains analystes et commentateurs, qui, en réalité, voudraient bien voir le pays revenir en arrière et enterrer, une fois pour toute, les dispositions constitutionnelles dont l'article 47.

Deuxième remarque: le communiqué royal ne rend nullement Benkirane responsable du blocage, tout au plus dit-il avoir "pris connaissance que les consultations menées par le Chef du gouvernement désigné, pendant plus de cinq mois, n'ont pas abouti jusqu'à ce jour à la formation de la majorité gouvernementale, en plus de l'absence de signaux qui augurent de sa prochaine formation".

Reste à présent à savoir si le nouveau chef du gouvernement désigné, dont le nom ne tardera pas à être rendu public, réussira là où Benkirane a échoué, c'est-à-dire à faire face aux exigences du président du RNI, Aziz Akhannouch, et de ses trois autres alliés politiques? Ou s'il fera preuve de plus de flexibilité au risque de diviser le PJD?

Une chose est sûre, le PJD est soumis à rude épreuve, à moins de pousser vers la tenue de nouvelles élections. Pour le moment et pour éviter tout débordement parmi ses troupes, Benkirane les a appelées, dans un message succinct posté sur le site officiel du PJD, à garder le silence en leur demandant de ne pas commenter la décision royale... Silence radio.

LIRE AUSSI: Maroc: Le roi écarte Abdelilah Benkirane du prochain gouvernement