Huffpost Tunisie mg
LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Jackie B. Hamilton Headshot

Quelle est ma valeur?

Publication: Mis à jour:
WOMAN THINK
Sam Edwards via Getty Images
Imprimer

Connaissons-nous notre valeur? Savons-nous à quel point nous sommes précieux? Si nous le savions réellement, nous apprendrions à nous tenir droits, à nous exprimer avec assurance et à n'exiger rien de moins que le respect, et ce, en toute circonstance.

Mais c'est parce que nous doutons de nous que, trop souvent, nous acceptons d'être traités d'une certaine manière. C'est parce que nous pensons que nous ne sommes pas dignes de considération que nous acceptons de rester dans des situations humiliantes, démotivantes ou malsaines. Au fond, si nous connaissions réellement notre valeur, nous trouverions le courage de la revendiquer et toutes les situations asphyxiantes dans lesquelles nous nous retrouvons trop souvent disparaîtraient d'elles-mêmes.

Les autres n'y sont pour rien

Nous avons toujours trop tendance à jeter le blâme sur les autres pour toutes nos peines et nos malheurs alors qu'en fait, la plupart du temps, ils n'y sont pour rien. À vrai dire, leur apport dans notre vie comporte un certain but: ils sont là pour nous renvoyer l'image peu reluisante que nous avons de nous-mêmes. Par exemple, ils raviveront la blessure, la faiblesse, la honte qui essaye tant bien que mal de se cacher.

Qu'est-ce que l'amitié ou l'amour si cela demande que nous fassions le sacrifice de qui nous sommes réellement?

Si nous nous sentons humiliés et frustrés, c'est souvent à cause, mais surtout grâce à eux. Je dis bien «grâce à eux» car leur passage dans notre vie n'est pas le fruit du hasard. Sans le savoir, ils nous donnent l'occasion de transcender tout ce qui nous limite. Ils dressent la table pour que, peut-être cette fois-ci, nous fassions preuve d'assez d'aplomb pour refuser d'être piétinés ou traités sans aucune considération.

Malheureusement, la plupart du temps, nous nous contentons d'encaisser sans rien dire ou sans rien faire parce que nous avons peur de les perdre ou de ne plus être aimés. Ce qui est fort possible, en effet. Toutefois, qu'est-ce que l'amitié ou l'amour si cela demande que nous fassions le sacrifice de qui nous sommes réellement?

Habituellement, les personnes qui font écho à nos blessures disparaissent lorsqu'elles constatent qu'elles n'ont plus de contrôle sur la situation. Ou, à l'inverse, elles sont tellement charmées par la nouvelle personne qu'elles découvrent en nous qu'une relation, désormais basée sur des échanges plus sains, devient alors possible. Peu importe le résultat, d'apprendre à faire valoir qui nous sommes ne peut que nous apporter un plus grand bonheur.

Trouver sa corde sensible

Dans toutes nos histoires, il y a toujours un élément récurrent. Quelque chose qui revient continuellement nous hanter; une situation qui nous met dans tous nos états. Tant et aussi longtemps que nous n'aurons pas repéré notre «corde sensible», nous risquons de toujours refaire les mêmes erreurs. Toutefois, à partir du moment où nous connaissons celle-ci, nous sommes mieux préparés et outillés pour faire face aux situations qui nous y confronteront.

Les autres ne pourront jamais reconnaître en nous ce que nous ne sommes pas aptes à reconnaître nous-mêmes.

Pour ma part, je sais parfaitement ce qui crée un profond malaise chez moi et risque de me déstabiliser. Cela a à voir avec le sentiment de rejet. J'ai vécu dans un contexte familial particulier où les marques d'amour, d'affection et d'attention étaient inexistantes. De ce fait, je vis mal avec le fait d'être ignorée ou traitée avec indifférence. Mais je dois dire que je suis passablement fière de constater à quel point j'arrive désormais à désamorcer la bombe avant que celle-ci ne m'éclate en plein visage. Ce ne sont plus les blessures qui me dominent, mais moi qui apprends maintenant à contrôler leur intensité en ramenant les choses en perspective. Je suis de plus en plus à même de faire la différence entre ce qui me fait souffrir et l'intention derrière le geste qui réveille ma blessure. Souvent, les deux ne sont même pas reliés.

Ce que nous devons savoir, c'est que les autres ne pourront jamais reconnaître en nous ce que nous ne sommes pas aptes à reconnaître nous-mêmes. À partir du moment où nous comprenons qu'ils sont mis sur notre route pour nous aider à évoluer, nos rapports avec eux changent et c'est à ce moment-là qu'il se crée un espace pour nous permettre d'exprimer notre véritable nature dans toute sa beauté et sa complexité.

Procurez-vous le Carnet de route pour manifester l'inattendu en visitant jackiebamilton.com. Aimez la page Facebook Jackie B. Hamilton.

Ce blog a été initialement publié sur le HuffPost Québec

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Close
Le secret des gens heureux
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée