LES BLOGS

Des points de vue et des analyses approfondis de l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Jack Lang Headshot

Pierre Bergé, symbole de l'encouragement à ne jamais rester indifférent

Publication: Mis à jour:
PIERRE BERG
Jean Blondin / Reuters
Imprimer

HOMMAGE - J'ai eu le privilège d'appartenir au cercle des plus proches de Pierre Bergé, et ai, avec ses amis, suivi jour après jour l'évolution de son état de santé.

Nous avons tous espéré très fortement qu'il puisse tenir le coup jusqu'à l'ouverture de ce qui s'annonce comme la consécration de son combat pour la mode: la refonte de la fondation Yves Saint-Laurent à Paris et l'ouverture du musée Saint-Laurent à Marrakech prévue pour octobre.

Pierre Bergé se battait avec la dernière énergie qui lui restait pour vaincre la maladie qui l'assaillait. Nous étions tous impressionnés par sa dignité, sa force, son courage et sa lucidité face au destin qui allait être le sien.

Il était fort dans la vie, fort face à l'inéluctable: c'était tout lui.

Sa vie, justement, s'explique aussi par sa personnalité. Son oeuvre de bâtisseur, de créateur, pour la mode, pour l'art lyrique, nous la devons à son tempérament de battant. C'est en grande partie grâce à lui que Paris est redevenue capitale de l'art lyrique. Dans ses combats conte le racisme, contre le sida, il entraînait les autres, mobilisait les énergies, les talents. Sa vie était immense, d'une richesse incroyable. Oui, il était unique.

Pierre Bergé, qui ne voulait pas donner de leçon, était l'exemple même de l'entêtement, du courage pour défendre ses idées et ses valeurs. En un mot, il était lui-même. Pour la génération qui arrive, il est le symbole de l'encouragement à s'engager pour des combats humains, culturels, à ne pas rester indifférent. Pierre Bergé était un combattant, qui n'a jamais accepté la résignation et l'indifférence.

Cet hommage a initialement été publié sur le HuffPost France.

LIRE AUSSI: